Ce fut le premier match de Kent Hughes à titre de DG du Canadien, jeudi soir à Las Vegas, et on se demande bien ce qu’il a pu penser en voyant tout ça.

Mis à jour le 21 janvier
Richard Labbé
Richard Labbé La Presse

L’homme de 51 ans, qui rêvait jadis de jouer pour le CH, ne va probablement pas rêver mieux à la manière de Daniel Bélanger au cours des prochaines semaines. Rêver pire, alors ? C’est fort probable.

(Re)lisez notre couverture en direct
Consultez le sommaire de la rencontre

Soyons sérieux : après avoir regardé, en personne en plus, son Canadien subir une défaite de 4-3 face en prolongation aux Golden Knights, jeudi soir à Vegas, le nouveau DG ne doit pas rayonner de confiance. On ne rayonnerait pas non plus à sa place.

Peut-être que Kent Hughes comprend aussi de ce qu’il hérite de son prédécesseur ? Il hérite d’un club de 32e place. S’il y avait 36 équipes, il hériterait probablement d’un club de 36e place.

Comme l’a jadis écrit James Joyce : bonne chance avec ça.

« On a toujours dit qu’on n’abandonnait jamais, a expliqué l’entraîneur Dominique Ducharme. On a dit qu’on veut être compétitifs à chaque match… J’ai jamais senti que les joueurs voulaient abandonner. On a cherché à être compétitifs, certes… Et Samuel a été très solide, il a été très bon. »

PHOTO STEPHEN R. SYLVANIE, USA TODAY SPORTS

William Carrier (28) et Samuel Montembeault (35)

Samuel, c’est bien sûr Samuel Montembeault. Le gardien a été solide, en effet et sans aucun doute ; il a fait face à 53 tirs cette fois-ci, après avoir fait face à 51 tirs la fois d’avant à Dallas.

Avec les deux premiers gardiens du club qui sont sur la touche, Montembeault aura toutes les occasions de prouver sa véritable valeur.

« C’est frustrant, j’aurais aimé gagner, a-t-il expliqué. On a eu une belle occasion en prolongation. Oui, j’ai fait face à beaucoup de lancers, mais les gars ont été efficaces pour s’assurer que ces tirs arrivent de la périphérie. Il faut éviter les pénalités en troisième période, ça pourrait nous faire mal. »

Tout cela est très vrai, et le nouveau DG en est sûrement conscient.

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Michael Pezzetta

Lors de son entrée en scène au Centre Bell, mercredi, Kent Hughes a exprimé le souhait de pouvoir bâtir une équipe capable de gagner « pour plusieurs années ». Ce serait fabuleux si le DG du Canadien se nommait Doctor Strange, et qu’il pouvait avoir accès à une autre dimension, pour ramener un Carey Price en santé, un Shea Weber en santé, et pour ramener Phillip Danault tout court.

Mais l’univers du Canadien s’annonce autrement plus compliqué que celui de Marvel.

Remarquez, ça tombe assez bien ; ce qui nous a été permis de voir à l’écran jeudi soir nous laisse croire que Kent Hughes devra se trouver des talents de magicien, comme le bon Doctor.

Bien sûr, la date limite des transactions arrive à grands pas (c’est le 21 mars cette fois-ci), mais on rêve en 4K si on s’imagine que le nouveau DG pourra empiler les choix de premier tour dans la poche supérieure de son veston en larguant aux autres certains de ses propres vétérans qui se traînent les savates.

PHOTO STEPHEN R. SYLVANIE, USA TODAY SPORTS

Jonathan Drouin (92) et Brett Howden (21)

Est-ce qu’une remise à niveau est possible ? Oui.

Est-ce qu’il se peut que ce soit long ? Oui aussi.

« De bons moments, et de moins bons moments », a résumé le nouveau DG au sujet du jeu de sa nouvelle équipe lors du premier entracte à la télé jeudi soir.

On ne sait trop si Kent Hughes, dans son jeune temps de partisan dans l’ouest de la ville, a déjà entendu les sages mots de Dédé Traké, mais on va les lui rappeler, juste pour la forme : faut que tu vises le top.

Et ça, ça commence maintenant.

En hausse

Samuel Montembeault

PHOTO STEPHEN R. SYLVANIE, USA TODAY SPORTS

Samuel Montembeault (35)

Le gardien québécois a de nouveau été le meilleur des siens ; cette fois, il a fait face à un barrage de 53 lancers.

En baisse

Josh Anderson

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Josh Anderson (17)

Bien sûr qu’il revient à peine d’une longue absence, mais le Canadien doit pouvoir miser sur lui… et jeudi soir, il n’a pas lancé une seule fois.

Le chiffre

7

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

William Karlsson

Le nombre de tirs par William Karlsson.

Dans le détail

Huit semaines sans Allen

PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE

Jake Allen

Les nouvelles de santé sont rarement bonnes dans le camp du Canadien, et en voici une autre preuve : en fin de soirée jeudi, le club a confirmé que le gardien Jake Allen allait devoir s’absenter pendant au moins huit semaines de jeu, en raison d’une blessure. Rappelons que le vétéran gardien a été blessé lors du match du 12 janvier à Boston, contre les Bruins.

Montembeault en feu

Le gardien québécois a été victime d’une pétarade pour un deuxième match de suite, cette fois dans la défaite. Avec tout ça, voici que Montembeault a fait face à 104 tirs à ses deux derniers matchs. Il a réussi 49 arrêts lors de la rencontre de jeudi, et cela le place au cinquième rang des gardiens de l’histoire du CH au palmarès du maximum d’arrêts dans un même match, derrière Wayne Thomas (53, en 1974), Carey Price (53 en 2009), Jacques Plante (52 en 1955) et Antti Niemi (52 en 2019).

Ducharme enthousiaste

Comme le Québec en entier, Dominique Ducharme a bel et bien assisté à l’arrivée du nouveau DG mercredi sur son écran. Kent Hughes, le nouveau DG en question, a expliqué qu’il souhaite voir un Canadien à l’identité offensive, et l’entraîneur est bien d’accord avec ça. « J’aime qu’on puisse jouer avec de la vitesse, a répondu Ducharme en direct de Las Vegas jeudi après-midi, avant le match face aux Golden Knights. Mais il faut aussi jouer de la bonne façon. Jouer rapidement, ça implique aussi qu’on soit capable de mettre de la pression sur l’autre équipe. Ce n’est pas juste une chose. » Quant à la possibilité de discuter de transactions—la date limite est le 21 mars—, Ducharme préfère ne pas trop s’en mêler. « Ce n’est pas mon travail (les transactions), a-t-il ajouté. Jeff (Gorton) est avec nous, et Kent va apprendre à connaître nos joueurs. Je pense qu’ils vont me demander mes impressions sur la formation et puis ensuite, ce sont eux qui vont prendre les décisions. »

Ils ont dit

J’ai passé un mois complet sans jouer en novembre et décembre. J’ai beaucoup travaillé avec le coach des gardiens, on a fait beaucoup d’exercices pour améliorer mon jeu. Je suis content de retrouver mon rythme, je reprends confiance. Je vois beaucoup d’action, mais j’aime ça, ça me tient éveillé. Je travaille vraiment fort et c’est la première fois dans la LNH que j’ai la chance de jouer plusieurs matchs de suite. Je ne sais pas quelle est la situation de Jake (Allen), mais je vais donner mon effort chaque fois que j’aurai un départ.

Samuel Montembeault

Samuel a tellement été bon pour nous. Je suis content pour lui. Il est jeune, il essaie de se prouver et a livré des performances incroyables. Je suis content pour lui… c’est un gars très tranquille, à son affaire. Mais quand il joue, ça ne paraît pas, il joue comme un vétéran.

Ben Chiarot

On a toujours dit qu’on ne lâcherait jamais et qu’on veut bâtir quelque chose et qu’on veut jouer du bon hockey et être compétitif à tous les matchs, qu’on veut gagner. Je n’ai jamais senti dans le vestiaire que les gars voulaient abandonner. On a vécu plein de choses, de drôles de situations. On l’a souvent dit, c’est un bon groupe de gars qui veulent bien jouer.

Dominique Ducharme