Joshua Roy arrivait au Canadien avec une réputation un peu lourde à traîner. C’est parfois ce qui arrive quand un joueur est le tout premier choix au repêchage de la LHJMQ et que, deux ans plus tard, il doit attendre le 150e rang avant d’entendre son nom à l’encan de la Ligue nationale.

Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

Roy en est bien conscient et il n’est pas passé par quatre chemins pour l’exprimer, lundi, après la défaite de 4-3 des espoirs du Canadien contre ceux des Sénateurs d’Ottawa, à Brossard.

« Je veux changer… Les gens disent pas mal que je suis un gars qui est lâche. Je veux changer mon image. Je suis un gars qui peut compétitionner tous les soirs, qui peut travailler », a affirmé l’attaquant, en visioconférence.

À son premier point de presse, jeudi, Roy avait dit avoir perdu une vingtaine de livres depuis la saison dernière. Que ce soit comme récompense pour son sérieux ou pour des raisons autres, l’attaquant du Phoenix de Sherbrooke a été jumelé avec les deux attaquants les plus expérimentés de ce camp des recrues, soit Rafaël Harvey-Pinard et Jan Mysak.

Lundi, ce trio n’a pas été aussi dominant qu’il l’avait été samedi, mais Roy a reçu les éloges de son entraîneur.

« Après deux matchs, c’est l’un de nos joueurs avec le plus d’habiletés », a souligné Jean-François Houle, entraîneur-chef du Rocket de Laval, qui dirige ce camp des recrues.

« Il a fait toute une passe en avantage numérique à Harvey-Pinard. C’est un gars qui travaille aussi, il a gagné ses batailles le long des bandes. Il a un bel avenir devant lui. »

C’est effectivement une jolie passe transversale que Roy (32) a servie à Harvey-Pinard sur le premier but des Montréalais. « Honnêtement, c’est super le fun jouer avec lui, a reconnu Harvey-Pinard. Il a une super vision de jeu, il travaille fort. Sur le but, c’était vraiment une belle passe, j’avais seulement à lancer. C’est une belle surprise au camp. »

Voyez la passe de Roy

Roy a aussi fait dévier un tir d’Arber Xhekaj pour réduire l’avance des Sénateurs à deux buts.

Il retournera, selon toute vraisemblance, à Sherbrooke cette saison, où il tentera de poursuivre ce qu’il avait amorcé dans sa moitié de saison là-bas, après avoir été échangé par les Sea Dogs de Saint John. En 20 matchs, Roy avait enfilé 13 buts et ajouté 5 mentions d’aide.

Faux départ

Roy était l’un des rares points positifs de ce match du côté montréalais. Le pointage final de 4-3 masque le fait qu’après 25 minutes de jeu, c’était 4-0 pour les visiteurs. Houle a alors demandé un temps d’arrêt, et son équipe s’est ressaisie.

« Il faut jouer 60 minutes. On ne peut pas commencer sur les talons et espérer gagner. Les jeunes vont apprendre », a prévenu Houle.

« [Les Sénateurs] ont de bons joueurs, et on va leur donner du crédit. Ils sont arrivés et ont mis beaucoup de pression sur nos défenseurs dès le départ. C’était à nous de répondre. On a répondu, mais il était un peu trop tard. »

Le jeune Kaiden Guhle, choix de premier tour du Tricolore en 2020, a fait partie de ceux qui ont connu des moments plus difficiles, lui qui avait offert une bonne performance samedi. Riley Kidney (deuxième tour en 2021) en est un autre qui a peiné à plusieurs reprises. Il n’avait rien cassé non plus samedi, mais à 168 lb, il est l’un des joueurs les plus chétifs au camp. Il n’a aussi que 18 ans.

En bref

Ylönen encore absent

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Jesse Ylönen

Jesse Ylönen, qui refuse de se faire vacciner contre la COVID-19, était de nouveau absent, même s’il était présent à Brossard. Samedi, son absence a été justifiée par le fait qu’il venait tout juste de sortir de sa quarantaine – obligatoire parce qu’il n’est justement pas vacciné. Mais Houle n’a pas précisé pourquoi il était absent cette fois. L’entraîneur est manifestement mal à l’aise lorsqu’il commente ce délicat dossier. Ylönen était promis à un rôle important avec le Rocket cette saison et aurait fait partie des candidats à un rappel à l’avant, mais son rôle est incertain puisqu’il lui sera essentiellement impossible, s’il ne change pas d’idée, de disputer les matchs aux États-Unis. Houle a toutefois assuré qu’il ne tentait pas de mettre de la pression sur le Finlandais pour qu’il accepte le vaccin. « C’est une décision personnelle. Je ne me suis pas encore assis avec les gens du Canadien. On va s’asseoir cette semaine et on aura un plan concret. »

Des bobos

Comme samedi, ça a de nouveau brassé. Un combat a même éclaté entre Arber Xhekaj et Mark Kastelic, après que Xhekaj eut blessé Angus Crookshank à une jambe sur une mise en échec qui semblait légale. Crookshank, attaquant de 21 ans qui a connu une bonne saison à Belleville l’an dernier, n’a pas fini le match, et l’entraîneur-chef Troy Mann a laissé entendre qu’il pourrait s’absenter à long terme. Chez le Canadien, l’attaquant Charles-Antoine Roy n’a pas terminé la rencontre non plus.

Brook sur la touche

Josh Brook ne participera pas au camp d’entraînement du Canadien et devrait rater les premiers mois de la saison. Le défenseur a été opéré au bas du corps, a confirmé un porte-parole du Tricolore. L’équipe n’a pas voulu s’avancer sur la durée de l’absence du joueur, mais selon le descripteur Anthony Marcotte, il ne reviendra pas au jeu avant janvier. Brook, 22 ans, compte deux saisons complètes d’expérience à Laval. La saison dernière, il a inscrit 15 points (2 buts, 13 passes) en 33 matchs. Choix de 2e tour (56e au total) en 2017, il n’a toujours pas joué dans la LNH. Brook est l’un des rares défenseurs droitiers parmi les espoirs du Canadien.

Un dernier match

Le Canadien terminera son camp des recrues mardi avec un duel contre une équipe d’étoiles du circuit universitaire canadien. Le match aura lieu à 16 h, à Brossard, et ne sera pas ouvert au public. Pendant ce temps, le Tricolore tiendra son tournoi de golf annuel. Cependant, il n’y aura pas d’entrevues avec les joueurs ou les dirigeants de l’équipe. Le Canadien a en effet statué qu’il n’y aurait pas d’entrevues, prétextant « les protocoles établis par la Ligue nationale de hockey (LNH) en vue de la saison 2021-2022, qui limitent notamment la participation des joueurs et entraîneurs à toute activité promotionnelle ». Notons toutefois que les Golden Knights de Vegas, les Blues de St. Louis et les Predators de Nashville, notamment, ont tenu leur tournoi de golf en présence de leurs joueurs.

APPEL À TOUS

On veut vos questions !

La saison de hockey est à nos portes et l’occasion est parfaite pour lancer avec vous une nouvelle rubrique, Le Club. Nous voulons vos questions, tout simplement, et nos experts essaieront de trouver les réponses. Pas seulement sur le hockey, sur ce que vous voulez dans le merveilleux monde du sport. Que ce soit pour demander l’avis de nos experts sur un sujet sportif en particulier, pour demander une précision, émettre des doutes, ou encore pour porter à notre attention un aspect que nous aurions pu oublier. Plusieurs fois par semaine, nos experts vous répondront, l’objectif étant évidemment d’établir un lien encore plus fort entre vos champs d’intérêts et préoccupations et notre couverture quotidienne. Donc, envoyez-nous vos questions au sports+leclub@lapresse.ca dès aujourd’hui, et venez nous rejoindre dans Le Club.