L’ancien défenseur du Canadien Gilles Lupien est mort.

Simon-Olivier Lorange
Simon-Olivier Lorange La Presse

Son fils Erik a confirmé sur Twitter que son père avait été emporté par un cancer « qu’il aura combattu courageusement comme il a vécu sa vie. »

« Un homme d’une droiture exceptionnelle. Papa, nous t’aimons », conclut la publication.

Lupien, 67 ans, a gagné deux Coupes Stanley avec le Tricolore en 1978 et 1979. Le robuste défenseur était à l’époque considéré comme le protecteur de Guy Lafleur.

Le Canadien a appris « avec tristesse » le décès de son ancien défenseur, a mentionné le club dans un communiqué.

Après une carrière assez courte sur la glace, Gilles Lupien s’est lancé dans les affaires avant de devenir agent d’athlète, emploi qu’il a occupé au cours des 25 dernières années de sa vie.

L’automne dernier, La Presse s’était longuement entretenue avec lui à l’ouverture du marché des joueurs autonomes. L’homme reconnu pour n’avoir jamais eu la langue dans sa poche était encore au cœur de l’action et venait de terminer la négociation du contrat du gardien québécois Corey Crawford, l’un de ses principaux clients.

On lui avait décelé l’an dernier une tumeur cancéreuse au gros intestin, que des traitements de chimiothérapie ainsi qu’une opération semblaient avoir vaincue, a récemment rapporté Le Journal de Montréal. Or, au cours des derniers mois, le cancer a contre-attaqué, ne lui laissant que quelques mois à vivre.