Le Canadien est prêt à accueillir des partisans en séries éliminatoires. Il n’attend plus que le feu vert de la Santé publique.

Katherine Harvey-Pinard La Presse

Mais est-ce possible de penser à avoir des partisans dans le Centre Bell ?

« Ce n’est pas clair, répond France Margaret Bélanger, vice-présidente exécutive et chef des affaires commerciales du Canadien de Montréal. On est en conversation. C’est sûr que les séries, ça s’en vient vite. C’est difficile de tout mettre ça en place. On respecte le souhait de la Santé publique d’y aller doucement, tranquillement, parce que ce sont des questions de santé, de sécurité des individus. »

Si elle obtient le feu vert, l’organisation accueillera le nombre de partisans qui sera permis, même si l’impact sera plus ou moins important sur le bilan financier.

Ce n’est pas nécessairement parce que ce serait très intéressant d’un point de vue financier, mais on le ferait pour être capables d’offrir l’expérience de venir voir un match des séries à certains de nos détenteurs de billets de saison.

France Margaret Bélanger, vice-présidente exécutive et chef des affaires commerciales du Canadien de Montréal

Le Canadien est d’ailleurs en voie d’obtenir des certifications sur le plan sanitaire.

« On a travaillé extrêmement fort pour aller chercher des systèmes de purification d’air, soutient Mme Bélanger. On a suivi tous les processus de la LNH, qui sont extrêmement stricts en termes d’accès des médias, de l’équipe adverse. On veut évidemment s’assurer de continuer nos opérations sans aucun problème relié à la COVID-19. »

« On est dans le respect des exigences, on prend ça excessivement au sérieux. On va continuer de faire ça si les partisans reviennent, avec toutes les grosses mesures très serrées de sécurité. »

La dernière année a été difficile pour le Canadien, comme pour des centaines, des milliers d’autres entreprises. Il faudra tôt ou tard que les choses bougent. L’organisation se dit toutefois patiente.

« On sait qu’il y aura une suite, qu’on aura éventuellement la permission d’ouvrir. Les partisans, nos détenteurs de billets de saison et de loges nous le disent : ils ont hâte de revenir au Centre Bell. »

« C’est sûr que les choses seront peut-être différentes, poursuit Mme Bélanger. On verra comment on aménage tout ça, on est en conversation avec la Santé publique pour la suite des choses, comment on va rouvrir, quelle sera la procédure. On est très confiants. Les gens ont hâte, mais nous aussi, on a hâte. »

Nouvel espace VIP

Par ailleurs, dix loges et trois sections de la zone Desjardins ont été reconfigurées afin de créer un nouvel espace VIP au Centre Bell. Celui-ci est situé du côté de l’amphithéâtre où le Canadien défend deux fois.

Mais attention : le terme « VIP » n’est pas choisi au hasard. Le prix d’un siège pour la saison est de 20 000 $ à 24 000 $, selon l’endroit où il est situé. Les sièges seront vendus par groupes de quatre ou de six, à l’exception de quelques-uns qui seront offerts « à la soirée ». L’espace VIP s’adresse donc principalement aux gens de la communauté des affaires.

  • Le nouvel espace VIP au Centre Bell

    PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

    Le nouvel espace VIP au Centre Bell

  • Le nouvel espace VIP au Centre Bell

    PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

    Le nouvel espace VIP au Centre Bell

  • Le nouvel espace VIP au Centre Bell

    PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

    Le nouvel espace VIP au Centre Bell

  • Le nouvel espace VIP au Centre Bell

    PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

    Le nouvel espace VIP au Centre Bell

  • Le nouvel espace VIP au Centre Bell

    PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

    Le nouvel espace VIP au Centre Bell

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu’à maintenant, 95 % des sièges ont été vendus pour la saison 2021-2022. « Je suis très heureuse de le dire », lance France Margaret Bélanger.

L’idée, dit-elle, est d’offrir une « expérience unique et exclusive » complètement différente de ce qu’on retrouve dans les loges. Deux comptoirs à nourriture et un grand bar occupent le lieu. Il est également possible de s’installer en groupe autour d’une table pour discuter. L’espace entre les sièges est aussi considérablement plus grand que dans les autres sections.

« Ça vient avec une grande offre, note Mme Bélanger. Ce n’est pas juste un siège pour un match de hockey. C’est la possibilité aussi pour les gens qui seront ici de faire du réseautage, mais un réseautage différent. »

C’est un peu comme aller au restaurant. Tu vas voir un tas de monde que tu connais. Il y aura peut-être un peu de mouvement, mais il reste qu’il y aura toujours les mêmes personnes de la banque ou du bureau d’avocats qui a acheté, par exemple.

France Margaret Bélanger

L’organisation avait fait l’annonce de sa nouvelle section avant la pandémie, en janvier 2020. L’ouverture, prévue pour 2021, a été repoussée à la saison prochaine en raison des circonstances que l’on connaît.

L’espace a été pensé selon ce qui se fait ailleurs dans la Ligue nationale, comme à Vegas, St. Louis et New York, fait savoir Mme Bélanger.

« On se disait que ça aurait, à notre avis, un très grand succès à Montréal. On s’est inspirés de ce qu’on a vu. On a parlé avec certains architectes et on en est venus à créer cet espace. »