(Chicoutimi) Ça n’a pas été une semaine de tout repos pour la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

La Presse Canadienne

La LHJMQ a annoncé dimanche après-midi que les Islanders de Charlottetown seront en congé forcé à cause des nouvelles mesures imposées par le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard pour contrer l’éclosion actuelle de COVID-19.

En conséquence, les Islanders ne pourront disputer de rencontres avant le 14 mars, au plus tôt. Cette interruption des activités aura des conséquences pour d’autres équipes, a souligné la ligue par voie de communiqué.

Ainsi, puisque les activités des Islanders et des Mooseheads de Halifax sont déjà interrompues, celles des Eagles de Cap-Breton doivent aussi être mises sur pause.

Samedi, la ligue a annoncé par voie de communiqué que les Mooseheads ont interrompu leurs activités pour un mois à cause de la pandémie de coronavirus.

Cette décision a été prise à la suite des nouvelles restrictions sanitaires imposées vendredi par la Nouvelle-Écosse, alors que la province de l’Atlantique rapporte un nombre grandissant de cas de COVID-19.

En conséquence, les Mooseheads ne pourront disputer de match avant, au plus tôt, le 27 mars.

Deux parties annulées à Rimouski

Par ailleurs, la LHJMQ a annoncé dimanche avoir reporté deux matchs prévus dans la journée en raison d’un problème avec la patinoire du Colisée de Rimouski.

Le duel opposant l’Océanic de Rimouski aux Voltigeurs de Drummondville, prévu à 14 h, a été reporté, tout comme celui entre l’Armada de Blainville-Boisbriand et les Foreurs de Val-d’Or, à 19 h.

Le circuit Courteau a indiqué que ces parties seront reprises lundi, le 1er mars.