(Buffalo) Le défenseur des Sabres de Buffalo Rasmus Ristolainen tente d’oublier le cauchemar qu’il a vécu au cours des deux dernières semaines avec la COVID-19, préférant plutôt concentrer ses énergies sur un éventuel retour au jeu.

Associated Press

« J’ai l’impression que ce n’est qu’un obstacle sur la route, et que ça me rendra plus fort et meilleur pour la suite, a confié Ristolainen pendant sa première visioconférence jeudi depuis qu’il a discuté de son expérience avec le virus dans le quotidien finlandais Ilta-Sanomat la semaine dernière. En ce moment, je me sens très bien. Mon niveau d’énergie s’améliore chaque jour. »

Le hockeyeur âgé de 26 ans et l’attaquant Taylor Hall faisaient partie de la cohorte de neuf joueurs des Sabres qui se sont retrouvés sur la liste des joueurs soumis au protocole de lutte à la COVID-19 de la LNH chez les Sabres le 2 février, après une série deux matchs contre les Devils du New Jersey.

Il a passé 14 jours sur cette liste, et il a été l’un des derniers joueurs des Sabres à la quitter à la suite de l’éclosion qui a décimé l’équipe. L’entraîneur-chef des Sabres Ralph Krueger a aussi reçu un diagnostic positif au coronavirus.

On ignore pour l’instant la date du retour au jeu de Ristolainen. Après avoir accueilli les Devils jeudi soir, les Sabres disputeront deux matchs ce week-end contre les Flyers de Philadelphie.

Ristolainen a confié avoir ressenti une panoplie de symptômes étranges.

« C’était difficile, car ça variait grandement d’une journée à l’autre, a-t-il expliqué. Ma condition s’est améliorée pendant quelques jours, donc je me suis dit : "Hey, peut-être que c’est fini cette fois-ci". Mais après quelques jours, d’autres symptômes étranges se sont manifestés. »

Ristolainen a précisé au quotidien finlandais qu’il avait ressenti une douleur aiguë à la poitrine « qui me donnait l’impression que le cœur me fendait chaque fois que je montais des escaliers ». Il a aussi confié qu’il se couchait parfois le soir en ignorant s’il allait se réveiller le lendemain.

Jeudi, le Finlandais a mentionné qu’il ne ressentait plus de symptômes depuis maintenant une semaine.

« Je ne suis pas encore sorti du bois, mais j’ai l’impression que j’en approche, et je me sens très bien », a-t-il assuré.

Ristolainen est l’un des piliers des Sabres en défensive avec un temps de jeu moyen de plus de 22 minutes par match au cours de chacune des six dernières saisons.