(Columbus) Six joueurs différents ont fait vibrer les cordages, James Reimer a bloqué 17 tirs et les Hurricanes de la Caroline ont remporté un festival offensif face aux Blue Jackets de Columbus, 6-5, dimanche après-midi.

Mitch Stacy
Associated Press

Brett Pesce, Vincent Trocheck, Jordan Staal et Dougie Hamilton ont tous obtenu un but et une aide chacun. Brock McGinn et Warren Foegele ont également marqué pour les Hurricanes, vainqueurs de six de leurs sept dernières sorties.

Le score a été égal en quatre occasions différentes jusqu’à ce que Staal ne marque en avantage numérique à 5 : 33 de la troisième période pour donner aux Hurricanes une avance de 5-4.

Un tir à trajectoire flottante de Hamilton a permis aux Hurricanes de doubler leur avance à mi-chemin de la troisième période.

Patrik Laine, avec son deuxième du match, a trouvé le fond du filet avec 57 secondes au cadran. Les Blue Jackets ont cependant été incapables d’inscrire le but égalisateur, malgré un avantage numérique en fin de rencontre.

Riley Nash, Nick Foligno et Max Domi ont également marqué pour les Blue Jackets.

Le gardien Joonas Korpisalo a bloqué 20 tirs.

Décision controversée

Le match a été marqué par une décision controversée à la suite du but de Trocheck, à 18 : 45 de la deuxième période, qui donnait aux Hurricanes une avance de 4-3.

Sur le jeu, les Blue Jackets ont demandé une reprise vidéo croyant qu’un hors-jeu aurait dû être signalé. Après consultation, les arbitres ont maintenu la décision, ce qui donnait automatiquement aux Blue Jackets une punition mineure pour avoir contesté incorrectement une décision des officiels.

Pendant l’entracte, alors qu’il restait encore 45 secondes à la punition mineure, les officiels ont réalisé qu’il y avait bel et bien eu hors-jeu.

Au retour des deux équipes sur la patinoire, les officiels ont effacé les 45 secondes restantes à la punition, mais le but est demeuré valide.

Après le match, l’entraîneur-chef John Tortorella s’est montré peu bavard lorsque questionné au sujet de cette séquence.

« Vous savez quoi ? Je vais laisser la ligue l’expliquer », a-t-il répondu.

« Je pense que le fait que la LNH n’ait pas pris la bonne décision laisse une mauvaise image », a déclaré Foligno.

« Je ne la comprends pas vraiment », a mentionné, de son côté, l’entraîneur-chef des Hurricanes, Rod Brind’Amour.

« Je suis content que ça nous ait aidés. »