L’équipe canadienne déjà en manque de matchs préparatoires avant le Championnat du monde de hockey junior à Edmonton doit une fois de plus s’ajuster avec l’annulation de l’une de ses deux rencontres avant le tournoi.

Donna Spencer
La Presse Canadienne

Son match hors-concours contre la Russie, mercredi, est le seul que le Canada, limité jusqu’à présent aux matchs intra-équipe, disputera avant le match d’ouverture du pays hôte contre l’Allemagne, samedi.

Le match préparatoire du Canada, lundi, contre la Suède au Rogers Place a été rayé du calendrier.

À la fin d’une quarantaine obligatoire de quatre jours pour tous les pays à leur arrivée au Canada, deux membres du personnel de l’équipe suédoise ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19.

Les deux matchs avant le tournoi de la Suède ont ainsi été annulés. La quarantaine pour une partie de l’équipe a été prolongée jusqu’à lundi.

La majorité des membres de l’équipe allemande reste en confinement jusqu’à jeudi. Les matchs préparatoires de l’Allemagne ont également été annulés parce que huit joueurs ont été testés positifs.

Le Canada n’est donc pas le seul pays à participer à ce tournoi qui réunit 10 équipes du 25 décembre au 5 janvier à avoir une préparation qui n’est pas idéale.

Dans l’optique de la défense de la médaille d’or, le manque de véritables matchs du Canada est un facteur non négligeable puisque les saisons des joueurs, ou leur absence, et un camp de sélection écourté doivent également être pris en considération.

Les joueurs canadiens ont été confinés à leur chambre d’hôtel pendant 14 jours au milieu du camp de sélection à Red Deer, en Alberta, quand deux d’entre eux ont été testés positifs au virus.

Quatre matchs hors-concours contre des joueurs de l’équipe universitaire ont été annulés. La préparation à ce jour de l’équipe se résume à deux matchs intra-équipe avant la mise en quarantaine et deux autres après.

Affronter un véritable adversaire contribue à créer la cohésion sur la patinoire et permet de déterminer les paires de défenseurs et les combinaisons de trios.

« Nos entraînements ont été excellents, mais rien ne peut remplacer un match », a reconnu l’entraîneur adjoint Michael Dyck.

« Il y a des situations dans un match que vous ne verrez que dans les matchs et pas lors des entraînements. Nous essayons de simuler du mieux possible, mais la réalité des matchs nous manque certainement. »

Le personnel d’entraîneurs du Canada aura également moins d’informations sur les gardiens que les matchs du camp de sélection et d’avant-tournoi fournissent normalement pour choisir celui qui agira comme titulaire.

C’est d’autant plus important pour le pays hôte du championnat des moins de 20 ans que Taylor Gauthier, Devon Levi et Dyland Garand n’ont jamais joué dans ce tournoi auparavant.

Un défi à relever

Dans l’ensemble, 20 des 25 joueurs de l’équipe canadienne n’ont pas joué un vrai match depuis des mois.

Les ligues de l’Ontario et de l’Ouest ont reporté le début de leur saison 2020-2021 jusqu’en 2021 en raison de la pandémie.

« Vous voulez simplement recommencer à jouer quand vous êtes à l’arrêt depuis si longtemps, je pense huit mois environ, a mentionné l’attaquant ontarien Connor McMichael. Nous avons donc hâte de jouer un match, mais nous savions qu’il pourrait y avoir des difficultés à relever.

« Vous devez seulement composer avec la situation. Nous nous concentrons maintenant sur notre match de mercredi et nous sommes excités. »

Selon la situation avec la COVID-19 et des restrictions dans leurs pays respectifs, le nombre de matchs que les joueurs d’autres pays ont à leur actif cette saison varie considérablement.

Le défenseur russe Semyon Chistyakov, par exemple, a disputé 28 matchs dans la KHL avec Omsk.

Le Canada aura son premier véritable test, mercredi, contre les Russes avant d’entreprendre le tournoi contre un adversaire allemand qui pourrait aussi s’avérer un mystère.

« Nous avons dû faire beaucoup d’ajustements depuis que nous avons commencé l’aventure, a décrit Dyck.

« J’aime vraiment la façon dont nous avons géré la situation. J’aime vraiment la façon dont les joueurs ont fait face à l’instabilité jusqu’ici. »