(Montréal) Le camp de sélection étant maintenant derrière lui, l’entraîneur-chef d’Équipe Canada junior André Tourigny s’est affairé dimanche à mettre la touche finale à la préparation en vue du Championnat du monde de hockey junior.

La Presse Canadienne

Tourigny s’est d’ailleurs présenté en visioconférence avec près de 45 minutes de retard, puisque ses adjoints et lui ont choisi de maximiser le temps des joueurs sur la patinoire avant de devoir les soumettre aux nombreux règlements sanitaires associés à leur entrée dans la « bulle » d’Edmonton, en fin de soirée.

« Puisque nous devrons nous plier à la quarantaine dès [lundi], nous avons pris la décision de passer plus de temps sur la patinoire [dimanche]. Nous avons notamment pratiqué les tirs de barrage, pour nous assurer d’avoir un plan si jamais ça se produit pendant le tournoi », a déclaré Tourigny, sans toutefois vouloir s’avancer sur la stratégie qu’il préconisera.

« Ç’a été la même chose pour l’avantage numérique [dimanche]. Ce sont des exercices qui prennent beaucoup de temps, mais qui sont très importants », a-t-il souligné.

Équipe Canada junior passera donc les quatre ou cinq prochains jours en quarantaine préventive, en attendant les résultats des tests de dépistage de la COVID-19.

« On a pris notre rythme, et on a pris de bonnes habitudes. Nous ne sommes donc pas nerveux », a confié le principal intéressé au sujet d’éventuelles surprises qui pourraient être provoquées par le coronavirus.

Pendant cette période de confinement obligatoire, Tourigny compte offrir une journée de repos à ses ouailles, avant d’organiser des séances de vidéo pour s’assurer que son équipe soit prête à disputer ses deux matchs préparatoires dans la « bulle » à Edmonton.

« On a beaucoup de profondeur dans notre alignement. Maintenant, il s’agit de voir les styles de jeu qui peuvent s’agencer ensemble. Nous disputerons bientôt des matchs plus robustes, plus serrés, et on veut s’assurer qu’on puisse extraire le maximum du potentiel de notre formation », a expliqué Tourigny.

Le Canada amorcera ensuite la défense de son titre le samedi 26 décembre, contre l’Allemagne.