Ce ne sera pas facile pour le Canadien face aux Flyers de Philadelphie, et voici maintenant que le défi sera encore un peu plus grand.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Jakub Voracek, dont l’état de santé était source d’inquiétudes, a confirmé mardi qu’il était prêt à reprendre le collier, et qu’il sera à son poste au moment où la série entre les deux équipes va s’amorcer, mercredi soir dans la ville bulle de Toronto. « Je suis prêt à jouer », a affirmé l’attaquant par vidéoconférence.

C’est d’ailleurs un Voracek en pleine confiance qui a parlé aux membres des médias. En pleine confiance par rapport à ses propres habiletés, mais aussi en pleine confiance par rapport à son équipe, et à ce qu’elle pourrait accomplir au cours des prochains jours, voire des prochaines semaines.

« Soyons honnêtes, je crois que nous nous présentons en séries en faisant partie des favoris », a-t-il expliqué.

À bien y penser, peut-être que Voracek a pleinement raison de respirer la confiance de cette façon. Il faut rappeler que les Flyers étaient la formation la plus dangereuse du hockey au moment de la pause le 12 mars, ayant alors remporté 9 victoires à leurs 10 derniers matchs.

Cette belle lancée s’est poursuivie jusque dans la ville bulle de Toronto, où l’équipe a conclu son premier tour sans subir la défaite, et aussi sans même avoir tiré de l’arrière une seule fois.

Ajoutons ce dernier détail : au moment de la pause en mars, les Flyers avaient récolté 18 points de plus que le Canadien, tout en ayant disputé deux matchs de moins.

C’est la meilleure équipe que nous avons depuis que je suis arrivé ici, en 2011.

Jakub Voracek

On sait aussi que cette série mettra en vedette deux joueurs qui sont un peu à l’opposé dans le monde des gardiens : Carey Price, le vétéran de bientôt 33 ans, face à Carter Hart, le blanc-bec de bientôt 22 ans, et peut-être aussi le meilleur espoir parmi tous les gardiens du circuit.

Est-ce que le jeune ne pourrait pas être un peu intimidé en regardant à l’autre bout ? Alain Vigneault assure que non. « On l’a dit et on lui a dit aussi, ce n’est pas Carter Hart contre Carey Price, c’est les Flyers contre le Canadien », a expliqué l’entraîneur-chef des Flyers.

Le jeune homme masqué des Flyers est bien d’accord.

« J’ai grandi en regardant Carey Price jouer, comment il patine bien, son positionnement devant le filet, comment il est calme devant son filet, et aussi à quel point il est l’un des meilleurs gardiens des dernières saisons », a-t-il répondu.

« Il a été mon gardien favori en grandissant. Mais on affronte le Canadien de Montréal, et pas seulement un seul joueur. »