(Edmonton) Les Coyotes de l’Arizona savaient qu’ils devaient saisir l’occasion lorsqu’ils ont réussi à faire renverser le but qui aurait donné l’avance aux Predators de Nashville, tôt en troisième période.

Associated Press

Les Coyotes en ont profité pour mitrailler le filet adverse et inscrire trois buts d’affilée pour l’emporter 4-1.

Conor Garland a d’abord brisé l’égalité et la remontée a permis aux Coyotes de prendre les devants 2-1 dans la série les opposant aux Predators.

Rejoint par Derek Stepan, Garland a fait une belle feinte pour échapper à Mattias Ekholm avant de briser l’impasse avec un tir des poignets de l’enclave, à 7:08.

Les hostilités vont se poursuivre vendredi. Les Coyotes auront l’occasion de se tailler une place pour le prochain tour.

« Nous comprenions tous l’importance de ça, a déclaré Taylor Hall à propos de la contestation du but des Predators. De prendre les devants 2-1 dans une série au meilleur de cinq matchs, c’est comme de prendre les devants 3-2 dans une série au meilleur de sept rencontres. Nous voulions la victoire lors du dernier match autant que nous la voulions aujourd’hui. Évidemment, le prochain match sera très intense. »

Taylor Hall et Carl Soderberg ont bonifié la priorité, après le but de Garland. Soderberg a complété dans un filet désert.

Les Predators croyaient avoir pris les devants 2-1 après seulement 1:13 de jeu au troisième engagement, après que Kyle Turris eut marqué. Les Coyotes ont cependant contesté le but, stipulant que Matt Duchene avait créé un hors-jeu en entrée de territoire, à la ligne bleue. Turris a par la suite touché le poteau avec 6:19 à faire.

« Nous n’étions pas au courant du hors-jeu avant la toute dernière minute, a expliqué Garland. Nous étions simplement concentrés sur le but à venir. Évidemment, ça nous a donné un bon avantage. »

Christian Dvorak a fait mouche au premier tiers avant le but égalisateur de Viktor Arvidsson des Predators, au deuxième engagement.

Dvorak a marqué sur le tout premier tir du match.

Le gardien vainqueur Darcy Kuemper a fait 39 arrêts, une quinzaine de plus que Juuse Saros.