Dans un monde idéal, Carey Price sera devant le filet du Canadien de Montréal pendant l’ensemble de son parcours dans le tournoi de relance de la LNH. Mais le choix du réserviste pourrait permettre d’en savoir un peu plus sur les plans de l’équipe en prévision de la prochaine saison.

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse canadienne

Après avoir cédé Keith Kinkaid dans la Ligue américaine de hockey en décembre et déterminé qu’il serait plus bénéfique d’offrir du temps de jeu chez le Rocket de Laval à Cayden Primeau, le Tricolore a semblé hésiter à employer Charlie Lindgren pour donner des soirées de congé à Price.

Entre son rappel le 14 décembre et la suspension des activités de la LNH le 12 mars, Lindgren a obtenu seulement six départs, compilant un dossier de 2-4-0 avec une moyenne de 3,33 et un taux d’efficacité de ,888.

Lindgren, qui est âgé de 26 ans, est aussi sous contrat pour la prochaine saison, mais le Canadien pourrait embaucher un autre vétéran pour épauler Price ou encore lui préférer Primeau.

Questionné au sujet des gardiens présents au camp de l’équipe, l’entraîneur-chef Claude Julien a indiqué mercredi que le choix du réserviste de Price en prévision de la série de qualification face aux Penguins de Pittsburgh n’était pas fait.

« Il nous reste beaucoup de temps pour prendre une décision et je ne veux pas paraître trop optimiste, mais j’en parlais avec Stéphane (Waite, l’entraîneur des gardiens) et nous trouvons que les trois gardiens s’entraînent fort et paraissent bien. »

Lindgren, Primeau et Michael McNiven partagent les deux filets du Complexe sportif Bell avec Price lors des entraînements. Ils ont donc un peu moins de temps qu’en temps normal pour travailler sur leur jeu et se faire valoir.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Cayden Primeau

« Je reçois moins de tirs (que dans un entraînement normal à deux gardiens), mais je dois en tirer le maximum », a affirmé Primeau, qui a eu droit à son baptême dans la LNH avec deux sorties en décembre dernier.

« J’ai plus de temps pour me reposer et je peux donc en donner un peu plus quand je suis devant le filet — m’assurer que je dépasse les 100 % à chaque fois, dans l’objectif de faire bonne impression », a-t-il ajouté.

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a insisté lundi pour dire que l’expérience de vivre le tournoi de relance de la LNH serait bénéfique pour les jeunes membres de l’organisation. Primeau, qui célébrera son 21e anniversaire de naissance le mois prochain, est du même avis.

« La coupe Stanley sera en jeu et nous allons nous retrouver dans un environnement où il y aura beaucoup de pression, a-t-il noté. Je veux tirer le maximum de cette expérience. Oui, Carey va être devant le filet, mais j’aurai l’occasion d’échanger avec des bonnes têtes de hockey. Et cette petite compétition entre gardiens sera bonne. »

Elle pourrait aussi mettre la table pour la saison 2020-21.