C’est devenu tendance de mettre ses souvenirs aux enchères, et Bob Gainey ne fait pas exception.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Il faut maintenant ajouter le nom de l’ex-capitaine du Canadien à la longue liste des athlètes, anciens ou actuels, qui choisissent de mettre leurs souvenirs aux enchères. Ainsi, en collaboration avec la firme Classic Auctions, Gainey a mis 66 de ses objets les plus précieux en vente au plus offrant depuis quelques jours déjà.

PHOTO MORIN MÉDIA

Des souvenirs ayant appartenu à Bob Gainey, comme sa bague de la Coupe Stanley, sont mis aux enchères.

Dans cette liste : des bagues de la Coupe Stanley, des répliques de la Coupe Stanley, et aussi des maillots de jadis, comme celui, orange, porté lors du match des Étoiles de la LNH en 1977.

« Une décision émotive, a résumé celui qui a patiné avec le chandail numéro 23 chez le Canadien pendant les glorieuses saisons des années 70. Mais une fois la décision prise, j’ai été en paix avec ça. »

Il faut dire que les objets qui sont offerts couvrent une très grande partie de la carrière de Bob Gainey dans la Ligue nationale, des années de joueur chez le Canadien jusqu’aux années de dirigeant à Dallas avec les Stars.

PHOTO MORIN MÉDIA

Des souvenirs appartenant à Bob Gainey, comme son chandail no 34 de la Coupe Canada 1976 et son chandail du match des Étoiles de 1977, sont mis aux enchères.

Mais Gainey est avant tout associé au riche passé du Canadien, celui des époques, plus lointaines, où l’équipe visait la Coupe Stanley chaque saison parce que c’était la normalité. Les enchères de cette collection sont ouvertes jusqu’au 16 juin.

« Dans cette démarche, a ajouté Gainey, j’ai approché les gens du Temple de la renommée [à Toronto], parce c’était important de le faire. Avant tout afin d’avoir une idée de ce qui pourrait les intéresser. Nous avons trouvé des items [pour le Temple] et que j’étais heureux de les donner. »

Le reste, enfin presque tout le reste, va donc se retrouver aux enchères, mais on a cru comprendre aussi, lors de cette conférence vidéo présentée mercredi matin, que Bob Gainey a tout de même eu un peu de mal à laisser aller certains objets.

Une rondelle, par exemple.

« Après mûre réflexion, j’ai demandé si je ne pouvais pas garder la rondelle de mon premier but dans la Ligue nationale… C’était un souvenir qui était plus important pour moi et cette rondelle, je l’ai finalement gardée. J’avais marqué ce but en novembre 1973, contre Cesare Maniago des North Stars du Minnesota. »

PHOTO MORIN MÉDIA

La Coupe Stanley miniature de la saison 1976-77 et le trophée miniature Price de Galles de la saison 1976-77, le trophée-plaque Frank Selke de la saison 1979-80 sont mis aux enchères.

Mercredi matin, les mises sur les objets de la collection Bob Gainey avoisinaient déjà les 90 000 $ US. « Mais ce n’est pas rare de voir qu’un tel chiffre va doubler », a ajouté Marc Juteau, président de Classic Auctions.

Bob Gainey a ajouté qu’une partie des profits irait à la Fondation des Canadiens pour l’enfance.