Pendant que les dirigeants de la LNH tentent toujours de sauver la saison 2019-20, les joueurs continuent de faire ce que tout le monde fait : ils attendent.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Pour Kristopher Letang, dont les beaux-parents sont tous deux médecins, la présente situation n’est pas tout à fait une surprise.

« Avec les parents de ma femme qui sont des médecins, on est très bien au courant de ce qui arrive, de ce qui se passe », a expliqué le défenseur des Penguins de Pittsburgh jeudi midi en conférence vidéo, à laquelle ont aussi participé David Perron, des Blues de St. Louis, Anthony Duclair, des Sénateurs d'Ottawa, et Pierre-Luc Dubois, des Blue Jackets de Columbus.

PHOTO D’ARCHIVES JOHN E. SOKOLOWSKI, USA TODAY SPORTS

Kris Letang.

« Depuis plusieurs semaines déjà, on comprenait que la situation allait être compliquée, que ça allait être stressant. Je me souviens que notre équipe se préparait à aller jouer à Columbus au moment de la pause (le 12 mars), et déjà à ce moment-là, ça faisait quelques jours que je disais aux gars de l’équipe que la situation allait peut-être s’étirer sur plusieurs mois... »

« Dans ma famille, c’est quelque chose qu’on avait vu venir. »

La présente crise donne en ce moment des maux de tête à tout le monde, et aussi aux patrons de la LNH, qui planchent sur différents scénarios pour essayer de sauver la saison 2019-20.

En entrevue sur les ondes du réseau Sportsnet mercredi, Gary Bettman, le commissaire de la ligue, a laissé entendre, parmi les possibilités, un scénario dans lequel quatre arénas différents de la LNH pourraient accueillir trois matchs par jour, à huis clos, afin de pouvoir compléter la présente saison de hockey.

Étrangement, les quatre joueurs présents lors de la conférence vidéo de jeudi, organisée et modérée par la LNH, n’ont pas abordé la question, pourtant importante, des matchs qui seraient présentés sans public et dans un nombre restreint d’arénas.

Peu importe, les joueurs se tiennent prêts et n’attendent que le feu vert pour ressortir leur sac d’équipement.

Anthony Duclair souhaite finir la saison

« En tant que joueurs, on aimerait que la saison reprenne afin de pouvoir la conclure, a ajouté Anthony Duclair des Sénateurs d’Ottawa lors de la conférence vidéo de jeudi. On aimerait que ça reprenne le plus vite possible pour pouvoir finir la saison, même s’il ne nous restait pas beaucoup de matchs à disputer. »

PHOTO FRED CHARTRAND, PRESSE CANADIENNE

Anthony Duclair (10) célébrant son but gagnant en prolongation (et son tour du chapeau) avec le gardien Anders Nilsson (31) contre les Blue Jackets de Columbus le 14 décembre 2019 à Ottawa.

Pour l’heure, les joueurs se contentent tous de suivre un programme d’entraînement à la maison, et de participer aux appels-conférences qui ont lieu avec l’Association des joueurs, qui les tient informés sur les derniers détails de cette saison menacée par la présente crise.

Selon Letang, toutefois, il y a toutefois des dossiers plus urgents à régler avant de pouvoir penser à rouvrir les arénas.

« Je ne m’arrête pas à penser seulement au hockey, a-t-il ajouté. Il y a tellement de choses plus importantes présentement. »