L’ancien joueur de la LNH Akim Aliu dit croire que les gens méritent une deuxième chance, incluant l’entraîneur qui aurait prononcé des insultes racistes s à son endroit.

La Presse canadienne

Aliu a dit jeudi qu’il était en paix avec le retour de Bill Peters derrière le banc d’une équipe professionnelle. Mercredi, l’ancien entraîneur de la LNH a accepté un contrat avec l’Avtomobilist Iekaterinbourg, dans la Ligue continentale de hockey, en Russie.

PHOTO D'ARCHIVES JEFF MCINTOSH, AP

L'ancien entraîneur des Flames de Calgary Bill Peters a été engagé par l'équipe d'Iekaterinbourg, en Russie. dans la Ligue continentale.

Peters a démissionné de son poste d’entraîneur-chef des Flames de Calgary en novembre, après avoir été accusé par Aliu d’avoir utilisé des termes à caractère racial quand il le dirigeait au sein du club-école des Blackhawks de Chicago dans la Ligue américaine de hockey pendant la saison 2009-10. Peters a aussi été accusé d’avoir frappé des joueurs quand il était entraîneur-chef des Hurricanes de la Caroline.

« Le hockey est pour tous. Je crois aussi que tout le monde mérite une deuxième chance, que nous pouvons tous pardonner et que des changements positifs arrivent si nous travaillons ensemble », a écrit Aliu dans un gazouillis.

« Je n’en veux pas à quelqu’un pour avoir trouvé un emploi, mais je vais me battre pour m’assurer que tout le monde a droit à la même chance, sur la glace et hors de la patinoire, peu importe leur race ou leur ethnie. »

Peters a remis sa démission le 29 novembre à la suite d’une enquête menée par les Flames. Deux jours plus tôt, il avait présenté ses excuses à l’organisation et au directeur général Brad Treliving pour avoir utilisé « un langage offensant » quand il dirigeait le club-école des Blackhawks à Rockford, en Illinois.

L’ancien défenseur de la LNH Michal Jordan a aussi accusé Peters de lui avoir assené des coups de pied quand les deux faisaient partie de l’organisation des Hurricanes.

Treliving a fait écho aux commentaires d’Aliu lors d’une conférence téléphonique, jeudi.

« Je crois que tout le monde mérite une deuxième chance, a-t-il dit. Bill a fait une erreur et a admis avoir fait une erreur. Je sais qu’il essaie de se racheter. Il est un bon entraîneur. Bill est une bonne personne. Il a fait une erreur et je lui souhaite bonne chance. »