Le Canadien doit freiner une mauvaise série de quatre défaites, et ça tombe bien, puisque les adversaires de mardi soir au Centre Bell seront les Bruins de Boston.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Ça tombe bien, parce que le Canadien joue très souvent selon la qualité de l’adversaire : des bons matchs contre les bonnes équipes, des mauvais matchs contre les mauvaises équipes. Et les Bruins, sans l’ombre d’un doute, font partie de la première catégorie.

D’ailleurs, face aux huit meilleures formations de la LNH cette saison, le club montréalais a une fiche de 5-1-1.

« Toutes les équipes ont des chances de gagner à chaque soir, a répondu Claude Julien à Brossard mardi matin. Ce qui est bon signe, c’est qu’on gagne contre les bonnes équipes. »

Ce qui est moins bon, c’est la défense du Canadien, qui doit éviter les désastres comme celui de samedi soir, avec six buts accordés aux Rangers de New York, dans une défaite de 6-5.

« Quand tu marques cinq buts comme on l’a fait samedi soir, ça devrait être amplement suffisant pour obtenir la victoire, a ajouté Claude Julien. Nous allons devoir faire un meilleur travail que ça en défense. »

Selon ce qu’il a été possible d’observer à l’entraînement du matin à Brossard, il ne devrait y avoir aucun changement à la formation du Canadien par rapport à la formation employée samedi soir au Centre Bell.

La formation à l’entraînement

Tatar-Danault-Gallagher
Lehkonen-Domi-Suzuki
Hudon-Kotkaniemi-Armia
Cousins-Thompson-Weal

Chiarot-Weber
Mete-Petry
Reilly-Fleury

Price