Un joueur de hockey paralysé à la suite de l’accident qui a décimé l’équipe des Broncos de Humboldt a été opéré à la colonne vertébrale en Thaïlande et espère qu’il retrouvera une partie de ses capacités motrices.

Bill Graveland
La Presse canadienne

Les médecins ont implanté lundi un stimulateur épidural dans la colonne vertébrale de Ryan Straschnitzki.

Le jeune homme âgé de 20 ans qui réside à Airdrie, en Alberta, restera en Thaïlande jusqu’au début décembre.

« Le médecin a dit que tout s’était très bien passé. Il est plutôt optimiste », a déclaré Michelle Straschnitzki après avoir reçu des nouvelles de son mari, qui s’est rendu en Asie avec leur fils.

« Il en a pour de longues semaines de convalescence », a-t-elle ajouté.

Ryan Straschnitzki est l’un des 13 joueurs qui ont été blessés lorsqu’un chauffeur de camion inexpérimenté n’a pas effectué son arrêt obligatoire et s’est retrouvé sur le chemin qu’empruntait l’autocar de l’équipe de hockey junior de la Saskatchewan en avril 2018. Seize personnes qui étaient à bord de l’autocar sont mortes.

PHOTO JONATHAN HAYWARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

13 joueurs ont été blessés lorsqu’un chauffeur de camion inexpérimenté n’a pas effectué son arrêt obligatoire et s’est retrouvé sur le chemin qu’empruntait l’autocar de l’équipe de hockey junior de la Saskatchewan en avril 2018. Seize personnes qui étaient à bord de l’autocar sont mortes.

Le jeune homme, qui est paralysé depuis la poitrine jusqu’aux membres inférieurs, a déclaré qu’il ne s’attendait pas à un traitement curatif, mais qu’il espère que l’implant permettra de rétablir des mouvements musculaires et d’autres capacités, dont le contrôle de sa vessie.

PHOTO TODD KOROL, LA PRESSE CANADIENNE

Ryan Straschnitzki

Un petit appareil similaire à une télécommande servira à envoyer des courants électriques à la moelle épinière pour tenter de stimuler les nerfs et déplacer les membres. L’implant doit être programmé au cours des prochaines semaines pour stimuler certains nerfs identifiés par les chirurgiens et les thérapeutes.

La chirurgie peut coûter jusqu’à 100 000 $ et n’est pas couverte par les régimes de soins de santé et les assurances. Elle est pratiquée dans certains pays dont les États-Unis et la Suisse, mais elle coûte beaucoup moins cher en Thaïlande.

Ryan Straschnitzki espère faire partie de l’équipe nationale de hockey sur luge du Canada et se rendre aux Jeux paralympiques. Il a d’ailleurs transporté avec lui sa luge de hockey en Thaïlande pour rester en forme pendant son séjour.