(Brossard) Malgré une belle production avant de tomber au combat, Joel Armia n’était pas prêt à dire qu’il était heureux de son début de saison.

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse canadienne

Armia était de retour sur la glace avec ses coéquipiers, mercredi, quatre jours après s’être retrouvé sur la touche en raison d’une blessure au bas du corps.

Le Finlandais âgé de 26 ans avait été rayé de la formation face aux Blues de St. Louis, samedi, et au Wild du Minnesota, dimanche. Armia avait participé à la période d’échauffement avant la rencontre face aux Blues, mais il a indiqué qu’il s’était blessé jeudi, dans la victoire de 4-0 face au Wild, à Montréal.

Il n’avait pas encore reçu le feu vert des médecins pour affronter les Sharks de San Jose jeudi, mais était optimiste de pouvoir le faire.

S’il réintègre la formation, Armia voudra continuer sur sa lancée, lui qui a récolté quatre buts et une aide en sept parties cette saison.

BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Joel Armia (40) a passé la majorité de la dernière saison à la droite de Jesperi Kotkaniemi (15).

«Je dois continuer à faire les mêmes choses, être actif à tous les matchs, a-t-il mentionné. Je veux aider l’équipe à gagner et je dois faire confiance au système de jeu en place.»

Armia a établi un sommet personnel l’hiver dernier avec 13 buts en seulement 57 matchs. Il en était à sa première saison avec le Tricolore, qui l’a récompensé au cours de l’été en lui accordant un contrat de deux saisons d’une valeur moyenne annuelle de 2,6 millions US.

Sans être en mesure de mettre le doigt sur ce qui explique son bon début de campagne, Armia n’a pas voulu réfuter non plus les différentes théories qui lui ont été présentées.

Il en est à sa deuxième campagne chez le Canadien, qui a gardé le même noyau au cours de l’été, et il obtient du temps en avantage numérique. Peut-être que c’est simplement un peu de chance. Après tout, son efficacité de 22,2% sur les tirs ne durera pas toute la saison.

«Il y a probablement plusieurs facteurs, mais ce n’est que quatre buts et ce n’est pas ça qui va me satisfaire, a dit Armia. Je veux marquer pour aider l’équipe à gagner, mais je ne me dis pas "Wow! Ça va bien!"»

Armia a passé la majorité de la dernière saison à la droite de Jesperi Kotkaniemi. Il a aussi commencé la nouvelle campagne aux côtés de son compatriote, ainsi que de Jonathan Drouin. Mercredi, quand l’entraîneur Claude Julien a brassé les cartes, il s’est retrouvé à la droite de Drouin et Max Domi.

La saison dernière, Armia a marqué trois buts sur des aides primaires de Domi. La même chose avec Kotkaniemi.

«Je vais sur la patinoire, je joue au hockey et je tente de faire du mieux possible, a dit Armia. J’aime jouer avec Kotkaniemi, et j’ai souvent joué avec Drouin.

«Je peux jouer avec tout le monde, a-t-il poursuivi. Il n’y a que de bons joueurs au sein de cette équipe et je suis heureux, peu importe mes compagnons de trio.»