(New York) L’attaquant des Capitals de Washington Evgeny Kuznetsov a été suspendu sans salaire pour trois matchs de saison régulière pour « conduite inappropriée », a annoncé la LNH par voie de communiqué samedi matin.

La Presse canadienne

La décision de la ligue a été prise à la suite d’une audience en personne à New York lundi dernier, à laquelle ont pris part des représentants de la LNH, de l’Association des joueurs (AJLNH) et Kuznetsov.

Ce dernier a déjà informé le circuit Bettman qu’il ne contestera pas sa suspension.

« Je m’excuse de nouveau d’avoir déçu ma famille, mes coéquipiers, l’organisation des Capitals et les partisans, a déclaré Kuznetsov par voie de communiqué. Je promets que je ferai tout en mon pouvoir pour regagner votre confiance, autant sur la patinoire qu’à l’extérieur de celle-ci. Je suis aussi conscient que j’ai la chance de pouvoir corriger la situation. Grâce aux Capitals, à la LNH et à l’AJLNH, j’ai fait un pas dans la bonne direction et je suis certain que je continuerai dans cette voie. »

Il ratera donc les rencontres face aux champions en titre de la Coupe Stanley, les Blues de St. Louis, le 2 octobre, les Islanders de New York, le 4, et les Hurricanes de la Caroline, le 5. Plus tôt cette semaine, ses coéquipiers des Caps ont été nombreux à exprimer leur appui envers Kuznetsov.

« Il est conscient qu’il a commis une erreur, a dit le capitaine des Capitals Alex Ovechkin. Parfois, la meilleure chose à faire est de l’appuyer et d’être là pour lui. »

Le Russe sera admissible à un retour au jeu le 8 octobre, à domicile, contre les Stars de Dallas.

La LNH a ajouté qu’elle n’émettra pas d’autres commentaires dans ce dossier.

Le mois dernier, l’attaquant âgé de 27 ans avait écopé d’une suspension de l’équipe nationale russe de quatre ans, après avoir échoué à un contrôle antidopage à la cocaïne lors des derniers championnats du monde.

Cette suspension ne remettait toutefois pas en cause sa carrière dans la LNH, pour qui la cocaïne n’est pas une substance interdite puisqu’elle n’améliore pas les performances.

Kuznetsov avait été contrôlé positif le 26 mai, soit le jour où la Russie a remporté le match pour la médaille de bronze contre la République tchèque en Slovaquie, a fait savoir la Fédération internationale de hockey.

La veille, la Russie s’était inclinée en demi-finale face à la Finlande, éventuelle championne.

Des allégations de consommation de drogue de Kuznetsov ont surgi aux championnats du monde après la diffusion dans les médias sociaux d’une vidéo montrant Kuznetsov discutant avec quelqu’un alors que des lignes d’une substance blanche et des billets d’argent étaient visibles sur la table. On ignorait toutefois quand l’extrait vidéo avait été filmé.

Kuznetsov, qui n’avait pas touché à la drogue dans la vidéo qui a été supprimée, a déclaré que c’était en 2018 à Las Vegas après la victoire des Capitals en finale de la Coupe Stanley. Il a expliqué que la scène s’est déroulée dans la chambre d’hôtel d’un ami et il a quitté les lieux lorsqu’il a vu la substance illicite.

La LNH avait examiné l’incident dans les jours suivants, affirmant qu’elle n’avait trouvé aucune raison de remettre en question l’explication du joueur.

La Fédération internationale a déclaré que la suspension se terminera le 12 juin 2023. Cela exclut Kuznetsov des Jeux olympiques de Pékin en 2022 et des trois prochains championnats du monde.

— Avec l’Associated Press