Au coeur d’une séquence de trois matchs en quatre soirs, Claude Julien a organisé une séance vidéo vendredi, afin de permettre à ses joueurs de faire le plein d’énergie en vue du match de samedi soir contre les Blues de St. Louis.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

Le contenu de la séance demeurera évidemment secret, mais on devine que les 17 buts accordés en quatre matchs, pour une moyenne « Greg Millenesque » de 4,25, étaient au cœur du propos.

L’entraîneur-chef a toutefois assuré que le but n’était pas de présenter un film d’horreur, au lendemain d’une défaite sans saveur aux mains des Red Wings de Detroit.

« Ce sont des corrections, mais aussi du positif, parce qu’on ne veut pas qu’ils repartent d’ici frustrés. On veut qu’ils soient motivés à jouer demain soir », a exposé Julien.

« Ce sont les petits détails qu’on ne fait pas en ce moment, a ajouté Phillip Danault. On ne travaille pas bien en équipe. Donc, ce sont de petits ajustements à faire, des détails qui vont faire en sorte que notre équipe sera 100 fois meilleure. »

Il semble que les solutions devront venir des 18 patineurs en uniforme jeudi. Julien a défendu Mike Reilly et Christian Folin, qui forment son troisième duo. « Pour l’instant, ils se débrouillent assez bien. Ils ne sont pas parfaits, comme le reste de nos défenseurs, mais ils nous donnent un peu plus d’expérience pour l’instant », a-t-il jugé.

Sur Brett Kulak, laissé de côté lors des deux derniers matchs : « Il a connu de grosses difficultés, pas de petites difficultés. Il se bat un peu avec la rondelle. On voulait lui donner du recul et une chance de se reprendre. »

Sur Cale Fleury, qui a subi le même sort : « Je ne peux pas dire quand on va le revoir. Pour l’instant, on a d’autres chats à fouetter. Mais il ne faut pas commencer à paniquer parce qu’il a manqué deux matchs. On va le gérer en temps et lieu. »

En attaque, Nick Cousins est le seul attaquant excédentaire et on ignore s’il est assez en santé pour jouer, lui qui se remet d’une blessure au dos. Il a toutefois chaussé les patins avec les réservistes vendredi matin.