Pour les plus sceptiques, non seulement le Canadien ne s’est pas amélioré cet été, mais plusieurs autres clubs dans l’Est l’ont fait. D’où leurs projections plus sombres. 

Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

J’ai étayé mes arguments ces dernières semaines. L’arrivée de Nick Suzuki et de Cale Fleury, un quatrième trio plus solide, une plus grande stabilité en défense grâce à l’arrivée de Ben Chiarot et à l’état de santé favorable de Shea Weber, la confiance du premier trio de Danault feront du CH une équipe au moins aussi forte que l’an dernier. 

Regardons les autres maintenant. Le Lightning, affamé par sa fin de saison en queue de poisson, et son talent exceptionnel à toutes les positions, semble intouchable dans la division Atlantique. Les Maple Leafs de Toronto ont transformé leur défense, entre autres avec l’arrivée de Tyson Barrie, de Cody Ceci et du jeune Rasmus Sandin. Ils auront peut-être besoin d’une période d’ajustement pour trouver leur cohésion, mais leur jeu de transition sera encore meilleur pour nourrir leurs formidables attaques. 

Après Tampa et Toronto ? Des points d’interrogation. Les Bruins vieillissent. Le parcours en séries pourrait avoir usé leurs vétérans. Zdeno Chara a 42 ans et il a subi de multiples blessures au printemps. Patrice Bergeron, 34 ans, et David Krejci ont soigné des blessures tout l’été. 

Bergeron trouve le moyen de nous surprendre à chaque année. Il a connu la saison la plus productive de sa carrière l’hiver dernier. Mais il ralentira bien un jour. Parmi les meilleurs attaquants de sa cuvée 2003, Eric Staal, Ryan Getzlaf, Thomas Vanek, Corey Perry, Jeff Carter, Loui Eriksson, Ryan Kesler et David Backes ont ralenti l’an dernier. Ils auront un an de plus cette saison (Kesler ne jouera sans doute plus au hockey). Seuls Joe Pavelski, Zach Parise et Bergeron ont maintenu la cadence. 

Les Panthers de la Floride ont effectué plusieurs embauches importantes cet été. Ils comptent déjà sur deux des meilleurs jeunes attaquants de la LNH, Aleksander Barkov et Jonathan Huberdeau. Joel Quenneville est un entraîneur d’expérience réputé. Le gardien Sergei Bobrovsky, 31 ans, devrait en principe combler le vide laissé par le départ de Roberto Luongo. 

Mais il y a aussi des facteurs importants à considérer. Plus souvent qu’autrement, les gardiens attirés par de nouvelles équipes sur le marché des joueurs autonomes avec un contrat monstrueux ont fait patate. Ilya Bryzgalov, par exemple, a reçu 51 millions pour neuf ans des Flyers en 2011. Ironiquement, on a échangé… Bobrovsky aux Blue Jackets de Columbus pour lui faire une place. Bryzgalov n’a pas pu supporter la pression et son contrat a été racheté deux ans plus tard. 

Jonas Hiller (Calgary), Cristobal Huet (Chicago), Nikolai Khabibulin (Edmonton), Martin Gerber (Ottawa) et Ryan Miller (Vancouver) ont tous failli à la tâche, quoique ce dernier a probablement été moins pire que les autres. Parmi les rares exemples positifs, Ben Bishop, à Dallas, solide depuis deux ans après avoir obtenu 29 millions pour six ans des Stars.

Bobrovsky n’aura plus le luxe d’être protégé par un quatuor comme celui composé par Seth Jones, Zack Werenski, David Savard et Ryan Murray. Keith Yandle et Aaron Ekblad produisent offensivement, mais leur travail défensif laisse parfois à désirer. Le troisième défenseur, Mike Matheson, en a arraché l’hiver dernier. Il a terminé la saison avec une fiche de -24.

Selon le site dailyfaceoff.com, mis à jour hier, Josh Brown devrait jouer sur la deuxième paire avec Yandle. Brown, 25 ans, un colosse de 6 pieds 5 pouces qui a blessé Paul Byron d’un coup à la tête au camp d’entraînement, a été ballotté entre la Ligue américaine et la LNH l’an dernier. Il a obtenu dix points en 66 matchs l’an dernier avec le club-école des Panthers. S’il ne fait pas le travail, Anton Stralman remontera au sein de la deuxième paire. 

Les Panthers ont terminé à dix points du Canadien l’an dernier avec une efficacité extraordinaire en supériorité numérique à 26,8%, pour le deuxième rang dans la LNH derrière le Lightning. Ils marquaient à chaque quatre tentatives, soit presque une fois par match, contre 13% pour le CH, une fois par huit tentatives. La Floride devra maintenir un tel taux de succès pour progresser. 

Les Sabres de Buffalo ont eux aussi une jeune équipe en croissance. Mais le gardien Carter Hutton demeure un point d’interrogation et leur deuxième centre s’appelle Marcus Johansson, embauché sur le marché des joueurs autonomes cet été. Il a connu un beau parcours en séries avec les Bruins, mais il a une seule saison de plus de 47 points en carrière. 

Les Red Wings de Detroit et les Sénateurs d’Ottawa, en pleine reconstruction, lutteront pour atteindre le seuil de la respectabilité. 

Dans la division Métropolitaine, voyons si les deux puissances de la dernière décennie, les Capitals de Washington, mais surtout les Penguins de Pittsburgh, pourront maintenir leur niveau d’excellence. Pittsburgh a une défense suspecte. Les Islanders de New York seront-ils aussi surprenants cette année ? Les Flyers de Philadelphie semblent s’être améliorés. Les Devils du New Jersey et les Rangers de New York aussi. Mais à quel point ? Les Rangers manquent cruellement de profondeur malgré une belle jeunesse. Ryan Strome est leur deuxième centre, Henrik Lundqvist ne rajeunit pas et pourrait céder sa place à Alexandar Georgiev, tandis que la défense n’est pas très expérimentée. 

Les Hurricanes de la Caroline ont perdu leur grand leader Justin Williams, Micheal Ferland, Justin Faulk et Calvin DeHaan, remplacés par Ryan Dzingel, Jake Gardiner et Joel Edmunston. La perte du gardien Curtis McElhinney pourrait être plus lourde qu’anticipé. 

Peut-on garantir au Canadien une place en séries ? Non. Peut-on exclure d’emblée le Canadien des séries ? Non. La formation montréalaise luttera tout l’hiver avec Boston, la Floride, Buffalo, Washington, Pittsburgh, les trois clubs de la région newyorkaise, Philadelphie, la Caroline et Columbus pour six places disponibles. 

Aussi bien mettre des billes dans le boulier. Les blessures, les surprises, bonnes et mauvaises, feront la différence. Mais puisqu’il fallait se prononcer, j’ai opté pour un scénario favorable au Canadien. Les premiers matchs commencent ce soir, celui du CH aura lieu demain en Caroline. Bonne saison !

À lire

Quelle belle histoire de solidarité que celle des frères Cale et Haydn Fleury, qui devraient s'affronter sur la glace demain soir en Caroline. Guillaume Lefrançois est déjà à Raleigh. Il s'est entretenu avec Haydn, avait des citations de Cale en banque et il s'est même permis un coup de fil au papa !