Les Jets de Winnipeg s’affaiblissent, les Blackhawks de Chicago remontent en puissance, les Predators de Nashville espèrent voir Matt Duchene leur permettre de rester au sommet, tandis que l’Avalanche du Colorado pourrait continuer de brouiller les cartes avec sa jeune équipe. Les Blues vivront-ils une baisse de régime après leur conquête ? Cette division est difficile à cerner…

Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

Jets de Winnipeg : des pertes immenses en défense

PHOTO ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Josh Morrissey

Comment imaginer une bonne saison des Jets, privés de quatre de leurs cinq premiers défenseurs ? Tyler Myers et Ben Chiarot sont partis sur le marché des joueurs autonomes. Jacob Trouba, 50 points l’an dernier, a été échangé pour un choix de premier tour et un défenseur inférieur, Neil Pionk. Dustin Byfuglien envisageait toujours la retraite aux dernières nouvelles. Heureusement, deux des meilleurs buteurs de l’équipe, Kyle Connor et Patrik Laine, ont réussi à s’entendre avec les Jets à la toute fin du camp d’entraînement.

Les Jets, une équipe d’avenir il n’y a pas si longtemps, pourraient déjà amorcer leur déclin, après avoir franchi le premier tour des séries une seule fois depuis leur arrivée à Winnipeg en 2011. À l’heure actuelle, Pionk occupe la droite au sein de la première paire avec le talentueux Josh Morrissey, sous contrat pour les huit prochaines années, une rare bonne nouvelle dans le camp des Jets. Sinon, Nathan Beaulieu, autoproclamé « Nate the Great » alors qu’il jouait pour le CH, occupe la deuxième paire avec Sami Niku. Mais la recrue de 18 ans Ville Heinola, repêché au premier tour grâce à l’échange de Trouba, pourrait s’immiscer dans le groupe.

Les décisions pour améliorer le sort de l’équipe à court terme ont fait mal. Dans l’échange avec les Rangers, les Blue Shirts ont redonné aux Jets leur choix de premier tour cédé pour obtenir Kevin Hayes. Au final, New York a obtenu l’un des meilleurs jeunes défenseurs de sa génération, Trouba, pour Neil Pionk et Hayes, un joueur de location désormais avec les Flyers de Philadelphie.

La résolution du conflit avec Laine et Connor met un baume sur les tracas des Jets, mais le problème en défense n’est pas réglé pour autant malgré les belles performances au camp du jeune défenseur de 18 ans Ville Heinola.

Le joueur sous-estimé

Josh Morrissey est un secret bien gardé. Il était le meilleur défenseur des Jets l’an dernier, avec 31 points en 59 matchs et un rôle important dans toutes les situations délicates.

La recrue à suivre

En fin de camp, les Jets jonglaient encore avec la possibilité de donner une chance à Ville Heinola malgré ses 18 ans, compte tenu du manque d’effectifs en défense.

Qui devra en donner plus

Nikolaj Ehlers venait de connaître deux saisons de plus de 60 points avant de voir sa production chuter à 37 points en 62 matchs l’an dernier.

Fiche en 2018-2019 : 47-30-5, 99 points

Classement en saison : 2es de la division

Parcours en séries : Défaite au premier tour

Principaux départs : Jacob Trouba, Tyler Myers, Kevin Hayes, Ben Chiarot, Brandon Tanev, Joe Morrow

Principale arrivée : Neil Pionk

Predators de Nashville

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Matt Duchene

Plus de puissance au centre

Devant le manque de productivité de ses joueurs de centre Ryan Johansen et Kyle Turris, le DG David Poile a sacrifié un élément de sa puissante défense pour embaucher Matt Duchene. Il fallait libérer de la masse salariale pour offrir un contrat alléchant à Duchene et on a échangé le plus haut salarié du club, P.K. Subban, et son salaire annuel de 9 millions. Le retour n’a pas été énorme, un défenseur de soutien, un espoir montréalais en défense et deux choix de deuxième tour, mais on voulait d’abord alléger la masse salariale.

Les Predators ne sont pas dépourvus pour autant en défense avec un trio composé de Roman Josi, Ryan Ellis et Mattias Ekholm, sans compter l’émergence du jeune défenseur droitier Dante Fabbro, un choix de premier tour en 2016.

Nashville a désormais le luxe d’employer Colton Sissons et Nick Bonino sur ses troisième et quatrième trios au centre, et Turris pourrait être muté à l’aile droite du premier et deuxième trio. Filip Forsberg demeure le meilleur buteur du club et on espère voir Mikael Granlund, acquis du Wild, relancer sa carrière.

À 36 ans, Pekka Rinne a connu une autre saison à la hauteur des attentes l’an dernier. Son déclin arrivera-t-il cet hiver ? Sinon, Juuse Saros attend patiemment sa chance.

Le joueur sous-estimé

Mattias Ekholm a terminé deuxième chez les compteurs des Predators parmi les défenseurs avec 44 points en jouant en moyenne 23 minutes par rencontre.

La recrue à suivre

Dante Fabbro, 17e choix au total en 2016, sera appelé à remplacer P.K. Subban. Il a obtenu une courte audition en fin de saison après sa carrière à Boston University.

Qui devra en donner plus

Mikael Granlund a obtenu seulement cinq points, dont un but, en seize matchs après son acquisition du Wild. Il a déjà obtenu des saisons de 69 et 67 points au Minnesota.

Fiche en 2018-2019 : 47-29-6, 100 points

Classement en saison : 1ers de la division

Parcours en séries : Défaite au premier tour

Principaux départs : P.K. Subban, Wayne Simmonds, Brian Boyle

Principales arrivées : Matt Duchene, Steve Santini

Stars de Dallas

PHOTO ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Miro Heiskanen

Des vétérans en renfort

Les Stars de Dallas et leur entraîneur montréalais Jim Montgomery ont surpris en participant aux séries et en franchissant le premier tour, mais ils veulent faire encore mieux cette année. Le DG Jim Nill a embauché trois vétérans pour ajouter du punch à sa formation : Joe Pavelski, Corey Perry et Andrej Sekera. Le contrat à Pavelski est plus audacieux, puisqu’on lui a accordé 7 millions par année pour trois saisons malgré ses 35 ans. Perry et Sekera, deux joueurs dont on a racheté le contrat, ont reçu un contrat plus modeste, 1,5 million pour une seule saison. Perry est déjà blessé. Sekera aura un rôle limité.

Les succès des Stars dépendent en effet de leur formidable jeune trio de défenseurs composé de Miro Heiskanen, Esa Lindell et John Klingberg, de la santé de leur gardien Ben Bishop et des attaquants Tyler Seguin, Jamie Benn et Alexander Radulov. On espère un meilleur rendement de la part du capitaine Benn, dont la production a chuté à 53 points l’hiver dernier.

Après avoir promu de jeunes défenseurs au cours des dernières saisons, au tour de l’attaque. Roope Hintz, 22 ans, un choix de deuxième tour en 2015, a constitué une révélation en séries éliminatoires et Denis Gurianov, le choix de premier tour la même année, pourrait mériter une place au sein d’un trio offensif après une saison de 48 points en 57 matchs dans la Ligue américaine.

Le joueur sous-estimé

Le défenseur gaucher Esa Lindell a terminé la saison avec 32 points, une fiche de + 14 et un temps d’utilisation de 24 minutes l’an dernier.

La recrue à suivre

Le Russe Denis Gurianov a été repêché avant Mathew Barzal, Thomas Chabot, Brock Boeser, Kyle Connor et Sebastian Aho en 2015. Il aura peut-être enfin sa chance cette saison.

Qui devra en donner plus

Avec 53 points en 78 matchs, Jamie Benn a connu sa pire année en matière de moyenne de points par match depuis sa saison recrue, il y a 10 ans.

Fiche en 2018-2019 : 43-32-7, 93 points

Classement en saison : 4es de la division

Parcours en séries : Défaite au deuxième tour

Principaux départs : Jason Spezza, Mats Zuccarello, Ryan Hartman, Marc Methot, Valeri Nichushkin, Brett Ritchie

Principales arrivées : Joe Pavelski, Corey Perry, Andrej Sekera

Blues de St. Louis

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Jordan Binnington

Encore plus solides en défense

En plein camp d’entraînement, les champions de la Coupe Stanley ont renforcé encore davantage leur défense avec l’acquisition de Justin Faulk, des Hurricanes de la Caroline. Ils ont sacrifié leur premier choix en 2018, l’Allemand Dominik Bokk, un attaquant de 19 ans. Vince Dunn, Jay Bouwmeester, Alex Pietrangelo et Colton Parayko forment le top 4, tandis que Cal Gunnarsson et Faulk constituent une troisième paire de luxe. Il risque de manquer de minutes pour satisfaire tout ce beau monde, mais voyons que fera l’entraîneur Craig Berube avec cet heureux problème.

À moins que cette transaction n’en cache une plus importante encore, puisque les Jets de Winnipeg ne s’entendent pas avec leur ailier Patrik Laine et ont des besoins criants en défense.

On ne sait pas encore si Jordan Binnington constitue un feu de paille devant le filet, mais il n’a jamais faibli, ni en fin de saison ni en séries éliminatoires, et il sera bien protégé.

Le noyau reste le même à l’attaque. Mais le jeune Robert Thomas, 20 ans, pourrait gravir encore davantage les échelons après une première saison de 33 points.

La ligne du centre demeure très puissante à St. Louis avec Ryan O’Reilly, Brayden Schenn et Tyler Bozak, même si les deux premiers ont coûté trois choix de premier tour, parmi lesquels Morgan Frost et Joel Farabee, de solides candidats à un poste avec les Flyers. Quand on a une Coupe en banque, la perte d’espoirs fait moins mal…

Le joueur sous-estimé

Jaden Schwartz a compté plus de buts en séries éliminatoires (12 en 26 matchs) qu’en saison (11 en 69 matchs).

La recrue à suivre

Il n’y a pas vraiment de place pour les jeunes, mais Jordan Kyrou est le plus proche de la LNH en cas de blessures. Il se remet présentement d’une opération à un genou et devrait être de retour sous peu.

Qui devra en donner plus

Tyler Bozak gagne 5 millions par année, à la deuxième saison d’un contrat de trois ans. Il doit faire mieux que 38 points et 13 buts.

Fiche en 2018-2019 : 45-28-9, 99 points

Classement en saison : 3es de la division

Parcours en séries : Champions de la Coupe Stanley

Principaux départs : Michael Del Zotto, Pat Maroon, Joel Edmunston

Principale arrivée : Justin Faulk

Wild du Minnesota

PHOTO ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Matt Dumba

Nouveau DG, même équipe

Le règne de Paul Fenton aura duré à peine un an. Il a été congédié sèchement en plein été après avoir accumulé les gaffes. Nino Niederreiter, Charlie Coyle et Mikael Granlund, trois joueurs importants, ont quitté l’organisation sous son règne. Il faudra voir si Kevin Fiala, Ryan Donato et Victor Rask, les joueurs obtenus en retour, sauront être à la hauteur, mais c’est déjà une catastrophe dans le cas de Rask.

Fenton tentait une phase de rajeunissement, mais il était quand même coincé avec une équipe vieille et des joueurs dotés de monstrueux contrats. Les intentions étaient bonnes, mais on le disait tyrannique dans les bureaux de l’équipe, et le congédiement du directeur du recrutement amateur pour le remplacer par son fils inexpérimenté a constitué la décision de trop.

L’ancienne star de la LNH Bill Guerin hérite de ce bordel après avoir fait ses classes à titre d’adjoint au DG Jim Rutherford au Minnesota. Les deux premiers centres de l’équipe, Eric Staal et Mikko Koivu, ont 34 et 36 ans. Zach Parise a 35 ans. Comme si le Wild n’était déjà pas assez vieux, Fenton a accordé un contrat de 30 millions pour cinq ans à Mats Zuccarello. Ce dernier n’est pas un vilain joueur, mais il a déjà 32 ans. Le premier défenseur Ryan Suter a 34 ans et le gardien Devan Dubnyk, 33 ans.

Il y a quand même quelques bons jeunes, dont Matt Dumba, 25 ans. Le Wild s’est écroulé après sa blessure au cœur de l’hiver. Jonas Brodin est un solide défenseur également. Sinon, Luke Kunin, Joel Eriksson-Ek et Jordan Greenway n’ont pas encore débloqué. Cet hiver, peut-être ?

Le joueur sous-estimé

Le défenseur Jared Spurgeon vient de signer un contrat de 53 millions pour sept ans. Il vient de connaître sa meilleure saison en carrière avec 43 points.

La recrue à suivre

Le meilleur espoir de l’organisation, Kirill Kaprizov, fait toujours la sourde d’oreille et demeure en KHL. Bill Guerin pourra-t-il le convaincre de se joindre un jour à l’organisation ?

Qui devra en donner plus

Jason Zucker a obtenu 42 points l’an dernier, après une saison de 64 points l’année précédente. Il avait été échangé aux Penguins, mais Phil Kessel a fait avorter la transaction en refusant de lever sa clause de non-échange.

Fiche en 2018-2019 : 37-36-9, 83 points

Classement en saison : 7e de la division

Parcours en séries : Exclu des séries

Principaux départs : Nate Prosser, Brad Hunt

Principales arrivées : Mats Zuccarello, Ryan Hartman

Blackhawks de Chicago

PHOTO ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Alex DeBrincat

L'équipe fait encore peau neuve

Stan Bowman est un DG actif. Même s’il a effectué plusieurs échanges au cours de l’hiver, il n’a pas ralenti le rythme lors de la saison morte. L’un des meilleurs espoirs en défense, Henri Jokiharju, a été échangé aux Sabres pour le jeune attaquant Alexander Nylander, déjà candidat à un poste sur le trio de Jonathan Toews. Le défenseur Olli Maatta a été obtenu des Penguins pour son troisième centre Dominik Kahun, Artem Anisimov a été envoyé à Ottawa, Calvin de Haan, Andrew Shaw et Zack Smith ont été acquis pour ajouter de la profondeur, de même que Robin Lehner au poste de gardien pour épauler Corey Crawford, ou même le remplacer. En bref, presque la moitié de l’équipe a été remplacée depuis le premier match l’an dernier !

Mais il faut surtout retenir l’impact du jeune entraîneur Jeremy Colliton, la relance de Jonathan Toews, avec ses 81 points, sa meilleure production en carrière, et l’éclosion d’Alex DeBrincat avec son vieux complice des rangs juniors Dylan Strome. Celui-ci a été obtenu des Coyotes de l’Arizona pour Nick Schmaltz l’hiver dernier et il a produit à un rythme de plus d’un point par match en deuxième moitié de saison.

Stan Bowman a aussi profité de la générosité de l’ancien DG des Oilers d’Edmonton Peter Chiarelli pour mettre la main sur le défenseur Eric Gustavsson. Chiarelli n’a pas daigné lui soumettre d’offre qualificative à son entrée en poste en 2015. Gustavsson s’est retrouvé à Chicago comme joueur autonome et a produit 60 points l’an dernier. Les Hawks pourraient retourner vers le sommet dès cette année !

Le joueur sous-estimé

Erik Gustavsson, 27 ans, est le nouveau défenseur offensif des Hawks. Il a amassé plus de points que Kris Letang, Roman Josi, Victor Hedman et Thomas Chabot.

La recrue à suivre

Obtenu l’hiver dernier pour un modeste choix de cinquième tour des Kings de Los Angeles, Dominik Kubalik lutte pour un poste après avoir amassé 57 points en 50 matchs en Suisse.

Qui devra en donner plus

Brendan Perlini a été acquis avec Dylan Strome. Il a obtenu seulement 15 points en 46 matchs. C’est pourtant un 12e choix au total en 2014.

Fiche en 2018-2019 : 36-34-12, 84 points

Classement en saison : 6es de la division

Parcours en séries : Exclus des séries

Principaux départs : Gustav Forsling, Henri Jokiharju, Dominik Kahun, Cam Ward

Principales arrivées : Robin Lehner, Olli Maatta, Calvin de Haan, Alex Nylander, Zack Smith, Andrew Shaw

Avalanche du Colorado

PHOTO ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Nathan MacKinnon

Encore plus jeunes !

Le manque de profondeur à l’attaque constituait une préoccupation chez l’Avalanche depuis quelques saisons. Le DG Joe Sakic croit avoir résolu le problème en échangeant son meilleur défenseur offensif, Tyson Barrie, et le jeune Alexander Kerfoot pour obtenir le deuxième centre Nazem Kadri. On ne désespère toujours pas avec le jeune attaquant Tyson Jost, premier choix du club en 2016, mais son développement plus lent que prévu a forcé la main à Sakic.

L’Avalanche pouvait se permettre d’échanger Barrie avec l’arrivée du jeune surdoué Cale Makar, quatrième choix au total en 2017, un droitier comme Barrie. Makar a obtenu six points en seulement dix matchs de séries éliminatoires après la fin de sa carrière dans la NCAA.

Aux dernières nouvelles, par contre, il n’y avait toujours pas d’entente entre la direction et le deuxième compteur de l’équipe l’an dernier, l’ailier Mikko Rantanen, 87 points en 74 matchs. Sakic a profité de l’été, néanmoins, pour ajouter de l’expérience avec l’embauche de Joonas Donskoi et de Pierre-Edouard Bellemare, des joueurs de caractère. Andrei Burakovsky et Valeri Nichushkin se sont aussi joints à l’équipe.

Le gardien Philip Grubauer aura davantage de responsabilités avec le départ de Semyon Varlamov pour Long Island. Il n’a jamais disputé plus de 37 matchs en carrière. Son auxiliaire, Pavel Francouz, 29 ans, a une expérience limitée dans la LNH, après avoir passé sa carrière en Europe avant l’hiver dernier.

Le joueur sous-estimé

Gabriel Landeskog a relancé sa carrière avec une saison de 75 points en 73 matchs, sa meilleure production à vie dans la Ligue nationale.

La recrue à suivre

Cale Makar sera un sérieux candidat au trophée Selke. Il a confirmé son immense talent lors de sa courte audition en séries.

Qui devra en donner plus

Premier choix de l’équipe en 2016, Tyson Jost n’a jamais obtenu plus de 26 points à ses deux premières saisons complètes. Il portait le titre d’adjoint au capitaine lors des premiers matchs préparatoires. On lui donnera un rôle plus important cette année.

Fiche en 2018-2019 : 38-30-14, 90 points

Classement en saison : 5e de la division

Parcours en séries : Défaite au deuxième tour

Principaux départs : Tyson Barrie, Alexander Kerfoot, Carl Soderberg, Derick Brassard, Sven Andrighetto

Principales arrivées : Nazem Kadri, Joonas Donskoi, Pierre-Edouard Bellemare, Andre Burakovsky, Kevin Connauton