Le 1er juin approche, et le mystère persiste autour de l’avenir de deux espoirs du Canadien.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

Les défenseurs Scott Walford et Jarret Tyszka ont en effet jusqu’au 1er juin pour s’entendre avec le Tricolore, sans quoi l’équipe perdra les droits sur eux.

Des deux côtés, c’est le silence radio. L’agent de Tyszka a indiqué à La Presse qu’il n’avait pas de commentaire à formuler, tandis que Walford est en vacances et impossible à joindre, selon son équipe junior, les Royals de Victoria.

Chez le CH, on nous indique qu’il est encore trop tôt pour annoncer quelque décision que ce soit.

Les deux joueurs ont été repêchés en 2017 : Walford au 3e tour (68e au total) et Tyszka au 5e tour (149e).

Or, une équipe de la LNH a jusqu’au 1er juin, deux ans après le repêchage, pour offrir un contrat d’entrée aux joueurs qui sont réclamés dans une des trois ligues juniors canadiennes. Walford (Victoria) et Tyszka (Seattle) jouent dans la Ligue junior de l’Ouest.

Walford a amassé 9 buts et 38 aides pour 47 points cette saison, tandis que Tyszka a inscrit 30 points (8 buts et 22 aides) en 41 matchs.

Ce dernier s’était aussi fait remarquer pour des raisons malheureuses au dernier tournoi des recrues du Canadien, qu’il avait terminé sur une civière après avoir été violemment mis en échec par un espoir des Maple Leafs de Toronto, Hudson Elynuik.

Dix défenseurs

Dans son organigramme qui inclut aussi le Rocket de Laval, le Tricolore compte actuellement 10 défenseurs avec des contrats en poche pour la saison 2019-2020.

À eux s’ajoutent cinq joueurs qui pourraient devenir autonomes avec compensation le 1er juillet (Brett Kulak, Mike Reilly, Xavier Ouellet, Brett Lernout et Gustav Olofsson) et un qui pourrait devenir autonome sans compensation le même jour (Jordie Benn).

Parmi les espoirs repêchés par Marc Bergevin depuis son arrivée en poste en 2012, deux joueurs du hockey junior canadien ont été perdus parce que l’équipe ne s’est pas entendue avec eux.

Il s’agit des attaquants Brady Vail (94e en 2012) et Matt Bradley (131e en 2015). Aucun d’eux n’a encore atteint la LNH, et les deux ont passé la dernière saison dans l’ECHL.

En 2014, Bergevin avait conclu une entente de dernière heure avec Dalton Thrower, un défenseur repêché au 51e rang en 2012. Le contrat avait été annoncé le 30 mai, soit deux jours avant la date butoir.