(Saint-Louis) Avec le match — et possiblement la saison — en péril, l’entraîneur adjoint Mike Van Ryn a pris une décision.

Joe Harris
Associated Press

Van Ryn a modifié les paires de défenseurs des Blues de St. Louis dans le match no 2 face aux Sharks de San Jose. Il a placé Alex Pietrangelo avec le vétéran Jay Bouwmeester; Vince Dunn, très offensif, avec le puissant lancer frappé de Colton Parayko; et Joel Edmundson avec un autre pilier défensif, Robert Bortuzzo.

Évidemment, c’est Bortuzzo qui a inscrit le but victorieux tard en deuxième période de ce gain de 4-2, sur un bel échange à deux avec Edmundson.

«Je pense que (Van Ryn) a bien lu notre jeu et la façon dont nous nous sentions, a déclaré Edmundson. Nous sommes à l’aise de jouer avec tous nos partenaires. Quand il m’a réuni à Bortuzzo, ça nous a excités. Nous aimons bien jouer ensemble. C’était bien d’être de nouveau réuni à’Bobbo’, surtout d’obtenir ce but et d’aider l’équipe.»

Bortuzzo est devenu le cinquième défenseur des Blues à marquer au cours des présentes séries. Ce but leur a permis de faire 1-1 dans la finale de l’Ouest. Le troisième match est prévu mercredi, à St. Louis.

Dunn a aussi marqué et Edmundson s’est fait complice de deux buts. Les défenseurs des Blues ont récolté cinq points dans cette rencontre, au moins un sur chaque but. Les arrières des Blues et des Sharks mènent la ligue avec 38 points en séries.

L’entraîneur-chef, Craig Berube, a pour sa part indiqué que les changements à la ligne bleue avaient été rendus nécessaires en raison des modifications des formations en avantage numérique.

«Parfois, vous devez mêler les cartes, a-t-il expliqué. Les confrontations ne sont parfois pas à votre avantage. Parfois c’est autre chose. On comprend cela et on sait que les choses changent en cours de match. Les gars ne se laissent pas affecter. Ils suivent le plan de matchs et restent concentrés.»

Pietrangelo a récolté une aide sur le but d’Oskar Sundqvist en troisième période pour égaler le record de points par un défenseur des Blues en séries avec 12 (2-10). L’apport de Pietrangelo en attaque n’est pas surprenant : le capitaine des Blues a terminé avec 41 points en 71 rencontres. L’apport du reste du corps défensif a par contre donné un sérieux coup de pouce aux Blues.

Edmundson a six points (1-5) en 13 matchs après seulement 11 points en 64 rencontres en saison. Bouwmeester a cinq points en 15 rencontres, lui qui en avait obtenu 17 en 78 matchs. Et avec son but et son aide lundi, Bortuzzo s’est inscrit à la marque après avoir obtenu 10 points en 59 joutes cette saison.

«Nous souhaitons que notre défense contribue. Elle l’a fait cette saison et ça se poursuit en séries», a noté Berube.

Après avoir cédé plusieurs descentes en surnombre dans le premier match, la défense des Blues a semblé avoir retrouvé son aplomb, surtout après que les nouvelles combinaisons eurent été lancées sur la glace.

«Je pense que nous étions plus calmes en possession de rondelle en sortie de zone, a analysé Bortuzzo. Ça nous a permis de traverser la zone neutre et de placer la rondelle où nous souhaitions pour y aller en échec avant.»

«Nous avons laissé quelques-uns de leurs joueurs se faufiler entre nous, a pour sa part indiqué le capitaine des Sharks, Joe Pavelski. Il y a certaines bagarres qu’on doit absolument gagner. Ils vont sûrement retenter le coup.»