Source ID:; App Source:

Kings: des vétérans et un ado au Centre Bell

L'attaquant de 19 ans Jaret Anderson-Dolan a causé la... (Photo Michael Owen Baker, Associated Press)

Agrandir

L'attaquant de 19 ans Jaret Anderson-Dolan a causé la surprise au camp d'entraînement des Kings en se taillant un poste pour amorcer la saison à Los Angeles.

Photo Michael Owen Baker, Associated Press

La LNH, une ligue de plus en plus basée sur la jeunesse? N'allez pas dire ça aux Kings de Los Angeles, adversaires du Canadien ce soir au Centre Bell.

Les Kings emploient deux trentenaires au sein de leur premier trio: Anze Kopitar et Ilya Kovalchuk. Il y en aura sept en tout dans la formation ce soir (un huitième, Peter Budaj, agira comme gardien réserviste). On ne comptera que quatre joueurs de moins de 25 ans dans leur effectif.

C'est pourquoi la présence de Jaret Anderson-Dolan est drôlement intrigante. Ce dynamique attaquant, choix de deuxième tour, a causé la surprise au camp des Kings en se taillant un poste pour amorcer la saison à Los Angeles. 

À 19 ans, il est en effet toujours admissible à jouer dans la Ligue junior de l'Ouest (WHL), et les Rois n'ont pas l'habitude de se tourner vers la jeunesse. Il est en effet le premier joueur de moins de 20 ans à amorcer la saison avec l'équipe depuis Kyle Clifford en 2010.

«Ils ne m'ont rien confirmé pour la saison complète, a expliqué Anderson-Dolan après l'entraînement matinal des Kings. C'est mon travail de mériter ma place, de me faire un nom. J'ai franchi une première étape en faisant ma place pour le début de la saison. Maintenant, je dois profiter des neuf matchs d'audition au maximum. Mon but est de rester au-delà des neuf matchs.» (NDLR: la première année de son contrat entrera seulement en vigueur quand il jouera son 10e match.)

Si on se fie à ce qu'on a observé ce matin, Anderson-Dolan patinera au sein du troisième trio des Kings, avec Michael Amadio et Jeff Carter. Il s'agira de son deuxième match de la saison, puisqu'il a été laissé de côté deux fois.

Quoi qu'il en soit, l'Albertain fait un beau pied de nez aux équipes de la LNH qui l'ont ignoré au repêchage. Répertorié 20e espoir nord-américain, il a glissé au 41e rang. Or, les neuf joueurs réclamés avant lui au deuxième tour n'ont toujours pas joué dans la LNH, pas plus que 15 choix de premier tour.

Et il est habitué à des situations du genre, lui qui avait également glissé lors du repêchage de la WHL. Anderson-Dolan a été élevé par deux mères lesbiennes, et il a mentionné que des équipes lui avaient alors dit que sa situation familiale les faisait hésiter...

«C'est plate à dire, mais quand des équipes t'ignorent au repêchage, tu veux leur prouver qu'elles ont eu tort. Ce principe-là est bon pour le repêchage, mais également dans la vie en général, affirme le numéro 28. J'essaie de ne pas trop penser à ça, mais je suis content d'être ici. Cela dit, mon but n'est pas de simplement être ici, mais de rester après les neuf premiers matchs.»

Un chandail qu'il connaît

Anderson-Dolan mettait les pieds au Centre Bell pour la première fois de sa vie ce matin. Cela dit, il est très familier avec les couleurs du Canadien. C'est que sa mère biologique, Fran, est une grande partisane du Tricolore.

«Elle a plusieurs chandails du CH. On a plein de photos de moi avec un chandail du Canadien. Elle a même un siège du vieux Forum à la maison. Je n'ai jamais été partisan du Canadien. Elle m'a simplement mis sur le dos quand j'étais bébé!»

Anderson-Dolan affirme avoir seulement appris ce matin qu'il serait de la formation. Il entendait tout mettre en oeuvre cet après-midi pour que sa mère biologique puisse arriver à Montréal à temps pour le match.

Revoici Kovalchuk

La visite des Kings, c'est aussi celle de Kovalchuk, qui disputera un quatrième match en LNH après son exil de cinq ans en KHL, où il a empilé les points avec le SKA de Saint-Pétersbourg. En 262 matchs, il y a amassé 285 points. 

Kovalchuk est revenu dans la LNH sur les termes d'un contrat de trois ans et 18,75 millions de dollars. Jusqu'ici, il a inscrit un but et deux passes en trois sorties, en plus de jouer 21 minutes par match. S'il continue ainsi, les Kings en auront pour leur argent!

La LNH a-t-elle changé depuis son départ des Devils en 2013?

«Je ne sens pas encore beaucoup de différence, mais je n'ai toujours pas joué contre des joueurs plus jeunes qui sont arrivés après que je sois parti. On voit des faits saillants de Toronto et d'Edmonton, et j'ai vraiment hâte de jouer contre ces équipes», a expliqué le Russe.

«Je savais à quel point il avait un bon tir, mais il est probablement un meilleur fabricant de jeux que le souvenir que je gardais de lui», a mentionné l'entraîneur-chef de l'équipe, John Stevens.

Jack Campbell devrait défendre le filet des visiteurs, même si Stevens a refusé de le confirmer. Budaj, l'adjoint de Campbell, est resté sur la patinoire pour des exercices supplémentaires.

La formation probable des Kings ce soir

  • Iafallo-Kopitar-Kovalchuk
  • Pearson-Kempe-Toffoli 
  • Anderson-Dolan-Amadio-Carter
  • Clifford-Thompson-Lewis

  • Forbort-Doughty
  • Muzzin-Martinez
  • Phaneuf-LaDue

  • Campbell




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer