Pendant que le Canadien se cherche un capitaine, les Panthers de la Floride, de passage en ville, en ont déjà trouvé un.

Publié le 19 sept. 2018
Richard Labbé LA PRESSE

Aleksander Barkov, le premier choix du club au repêchage de 2013, s'est fait donner le C, une décision qui s'imposait pour cette équipe qui se voit prête à passer au niveau supérieur.

«Derek Mackenzie a été tout un capitaine pour nous la saison dernière, a expliqué l'entraîneur Bob Boughner, ce matin au Centre Bell. Mais on a un bon groupe de jeunes joueurs et Barkov en fait partie. On pense que c'est le temps de laisser à ce groupe la chance de prendre les commandes, et il n'y a pas de meilleur gars que Barkov pour faire ça.»

Barkov, homme de peu de mots, a parlé d'un «honneur immense» pour décrire ce C qui orne désormais son maillot. Jonathan Huberdeau, autre jeune leader de cette équipe, sent que les choses changent peu à peu.

«On voulait un capitaine plus jeune, je pense, et Barkov est l'image du club, a expliqué l'attaquant québécois. Il est un leader, un gars qui travaille à chaque entraînement. On le sent de la part de la direction, il y a des attentes.»

En effet, et on le dit ouvertement dans ce vestiaire: le but, c'est les séries, mais le but, c'est aussi de faire un bon bout de chemin dans les séries.

«Quand tu y as goûté comme moi avec les Canucks (en 2011), tu veux retourner en grande finale à chaque année mais c'est pas facile, a admis le gardien Roberto Luongo. Je sens que l'équipe est sur le point de devenir l'une des meilleures équipes de la ligue, alors je veux jouer le plus longtemps possible pour pouvoir en profiter!»

Avec ses 471 victoires en carrière, Luongo est maintenant le quatrième gardien le plus victorieux de la LNH, tout juste derrière

Ed Belfour (484 victoires), et aussi derrière deux autres gardiens québécois, Patrick Roy (551) et Martin Brodeur (691).

«Atteindre les 500 victoires, ce serait le fun, mais c'est pas l'objectif; l'objectif, c'est les séries», a-t-il ajouté.

Luongo sera du match préparatoire de ce soir au Centre Bell, tout comme la plupart des joueurs réguliers des Panthers, incluant Barkov, Huberdeau, Aaron Ekblad et autres Mike Hoffman.

«C'est le temps de passer à l'autre niveau. Les attentes ont changé», a ajouté Bob Boughner d'un ton confiant.