Source ID:591720; App Source:cedromItem

Le but de Grigorenko: «Être ici pour toujours»

Mikhail Grigorenko... (Photo archives AP)

Agrandir

Mikhail Grigorenko

Photo archives AP

(BUFFALO) Les Sabres de Buffalo ont conclu la dernière saison avec un total de 52 points, la pire récolte de toute la Ligue nationale de hockey. Mais n'allez surtout pas prononcer le mot «reconstruction» dans ce vestiaire.

«Reconstruction? Non, non», répond Brian Gionta quand on lui demande si l'équipe est à rebâtir en entier. «Je m'attends plutôt à ce qu'on soit capables d'atteindre les séries éliminatoires...»

Atteindre les séries, voilà le but avoué de cette bande dirigée par Ted Nolan, qui tentera de retrouver la voie du succès. Les Sabres ont plusieurs jeunes de talent au camp d'entraînement, et Nolan a clairement laissé savoir que des postes sont disponibles.

En ce début de camp chez les Sabres, deux noms semblent retenir l'attention: Mikhail Grigorenko et Nicolas Deslauriers.

Le premier est bien sûr l'ancien joueur-vedette des Remparts de Québec, qui tente de se faire une place après avoir disputé 18 rencontres avec les Sabres la saison dernière.

«Je crois que je suis prêt, affirme Grigorenko. Je sais que j'ai encore des choses à améliorer, probablement tous les aspects de mon jeu! Mais je pense que je progresse. Il y a des différences entre le jeu de la LNH et le jeu dans les rangs juniors. La taille des joueurs et la rapidité du jeu, surtout. Mais mon but, c'est de me tailler une place et d'être ici pour toujours!»

Deslauriers, quant à lui, a porté le chandail des Sabres à 17 reprises la saison dernière, après être passé de la ligne bleue à l'attaque, à la suite de jours pas si heureux dans l'organisation des Kings de Los Angeles.

«Je ne sais pas si je vais rester, répond le joueur québécois. À cause de mon contrat [deux ans, à un volet], tout le monde s'attend à ce que je reste. Ici, les jeunes ont une chance et, pour moi, c'est différent de Los Angeles, où il y avait beaucoup de congestion. Je sens qu'il y a une porte qui s'ouvre pour moi avec les Sabres. S'il y a une place qui est disponible sur le quatrième trio, je la veux.»

Ted Nolan parle avec enthousiasme de ces deux jeunes espoirs. «Mikhail Grigorenko se bat pour une place. On l'a vu à sa première journée au camp, il est en excellente forme physique. Il a des habiletés que bien des gens voudraient pouvoir posséder. Et Nicolas Deslauriers est un autre de nos bons jeunes joueurs qui est prêt à franchir la prochaine étape.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer