Source ID:577871; App Source:cedromItem

Devils: l'an 2 pour Éric Gélinas

Éric Gelinas a impressionné à sa première saison... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Éric Gelinas a impressionné à sa première saison dans la LNH.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Éric Gélinas a beau avoir seulement l'expérience de 60 matchs dans la Ligue nationale, il comprend très bien sa situation.

Le défenseur des Devils du New Jersey a laissé sa marque à sa première saison complète dans la LNH, en 2013-2014, avec 29 points. Parmi les arrières recrues, seul Torey Krug (0,51), des Bruins de Boston, a présenté une meilleure moyenne de points par match.

Mais au sein d'une organisation qui a depuis longtemps un penchant pour le jeu défensif, il y a bien plus que les buts et les aides pour déterminer la valeur d'un joueur.

«Tu ne peux pas te contenter de simplement avoir un bon tir, a récemment déclaré l'entraîneur-chef des Devils, Peter DeBoer, au site internet de la LNH. Je crois qu'il peut devenir bien plus que ça. Si tu veux connaître une longue carrière, tu dois être complet, et je crois qu'il doit travailler sur les autres aspects de son jeu. C'est difficile de jouer de 20 à 25 minutes par match à ce niveau pour un jeune défenseur.»

Sans même être mis au fait des propos de son entraîneur lors de l'entrevue, Gélinas a répété en partie le message.

«J'ai des trucs à peaufiner, surtout défensivement, je dois améliorer des détails, a admis Gélinas, rencontré plus tôt cette semaine après un entraînement hors glace. Mais le reste, je ne veux rien changer. Je n'ai jamais rien changé à ma game et j'ai connu du succès comme ça.»

Employé à outrance en début de saison 2013-2014, Gélinas a vu son temps d'utilisation dégringoler en fin de calendrier, jouant moins de 10 minutes à 3 reprises.

«Je suis un défenseur offensif dans une équipe défensive, donc ce n'est pas aussi naturel, estime-t-il. Je suis défenseur, je dois penser à la défense en premier. C'est une adaptation pour n'importe qui.»

En négociation

Avant d'en arriver là, Gélinas devra toutefois régler sa situation contractuelle avec les Devils. Il demeure sans contrat en vue de la prochaine saison, mais il est joueur autonome avec compensation et n'a pas le droit à l'arbitrage. «Le temps file, le camp approche, mais je laisse ça entre les mains de mon agent», explique-t-il.

Avec seulement cinq défenseurs qui ont des contrats de la LNH à un volet, dont les vieillissants Bryce Salvador (38 ans) et Marek Zidlicky (37 ans), la porte est grande ouverte pour Éric Gélinas. À lui d'en profiter.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer