Source ID:409; App Source:BreakingNewsEntity

Les Kings de Los Angeles remportent la Coupe Stanley

Les Kings laissent exploser leur joie une fois... (Photo USA Today Sports)

Agrandir

Les Kings laissent exploser leur joie une fois le but libérateur inscrit, après deux longues périodes de prolongation.

Photo USA Today Sports

La Presse Canadienne

Alec Martinez a touché la cible après 14:43 de jeu en deuxième période supplémentaire et les Kings de Los Angeles ont remporté la série finale de la Coupe Stanley en cinq parties grâce à une victoire de 3-2, vendredi, face aux Rangers de New York.

Martinez a profité d'un retour sur une descente à trois contre deux pour jouer les héros pour mettre fin au plus long match dans l'histoire des Kings. Marian Gaborik avait forcé la prolongation en créant l'égalité en avantage numérique à 7:56 de la troisième période.

«Je n'ai jamais été marié et je n'ai pas d'enfants donc pour moi, c'est la plus belle sensation de ma vie», a déclaré Martinez.

Il s'agit pour les Kings d'une deuxième victoire en finale de la Coupe Stanley en trois ans, eux qui avaient vaincu les Devils du New Jersey en six rencontres en 2012.

La prolongation a donné droit à du jeu animé et les deux équipes auraient pu mettre fin à la rencontre un peu plus tôt alors que des tirs ont abouti sur les poteaux d'un côté comme de l'autre. C'est finalement Martinez qui a lancé les festivités. Le gardien des Rangers Henrik Lundqvist a stoppé le tir initial de Tyler Toffoli, mais le retour est allé du côté de Martinez, qui a profité d'une cage béante pour marquer son cinquième des séries.

«J'ai été chanceux, le retour s'est dirigé vers moi et j'ai pu marquer, a déclaré Martinez. Les Rangers de New York sont une équipe de hockey formidable. Nous savions que la série serait difficile.»

Les joueurs des Kings ont foncé vers Martinez près du filet des Rangers pour célébrer leur victoire, alors que l'entraîneur-chef Darryl Sutter a marché nonchalamment sur la glace comme si de rien n'était.

«Ce fut de bonnes séries et c'est excellent pour le hockey», a dit Sutter, un homme de peu de mots.

Justin Williams avait ouvert la marque pour les Kings après seulement 6:04 de jeu en première période. Williams, qui a récolté sept points lors de la finale, a mérité le trophée Conn Smythe en tant que joueur par excellence des séries éliminatoires.

Des buts de Chris Kreider, en avantage numérique, et Bryan Boyle, en infériorité numérique, en deuxième période avaient permis aux Rangers de garder espoir.

Depuis le début du tournoi printanier, les Rangers avaient un dossier de 5-0 quand ils faisaient face à l'élimination. Lundqvist avait fait sa part des choses à chaque fois, maintenant une moyenne de buts alloués de 1,00 et un taux d'efficacité de ,971 avant vendredi dans cette situation. Il a été brillant encore une fois, mais ses 48 arrêts n'ont pas suffi.

«Lundqvist a fait de gros arrêts pendant le temps réglementaire. Je pense que nous avons joué notre meilleur hockey de la soirée pendant la prolongation, a mentionné l'entraîneur-chef des Rangers Alain Vigneault. Nous avons eu de belles chances. Les deux gardiens ont été incroyables.»

Le gardien des Kings Jonathan Quick a été moins occupé, mais il s'est distingué sur plusieurs de ses 28 arrêts.

Les Kings disputaient vendredi leur 26e match des séries, égalant un record de la LNH pour le plus long parcours en éliminatoires. Ils participaient aussi à un 64e match éliminatoire au cours des trois dernières saisons, un autre record du circuit.

Avec Sutter à la tête d'un groupe mené par des vétérans, les Kings ont calmement résisté à chacun de leurs adversaires. Après avoir eu besoin de sept parties pour passer à travers chacune des trois premières rondes, les Kings ont gagné les trois premiers matchs de la finale, d'abord grâce à deux victoires en prolongation au Staples Center sur des buts de Williams et du capitaine Dustin Brown.

Les Rangers ont évité l'élimination en gagnant le match no 4 par la marque de 2-1, mais le défi devant eux était simplement trop important.

Le Staples Center était rempli bien avant la mise en jeu initiale vendredi. Les partisans étaient prêts à faire la fête, mais ils ont finalement dû attendre longtemps avant de pouvoir enfin relaxer.

Les deux équipes ont obtenu des chances en or en supplémentaire.

Ryan McDonagh a atteint le poteau tôt en prolongation pendant un avantage numérique. Toffoli a vécu la même frustration avec 7:15 à faire en première supplémentaire. Kreider s'est échappé dans la dernière minute, mais il a raté la cible.

En deuxième prolongation, Jeff Carter a fait vibrer les oreilles de Lundqvist, puis un tir de John Moore a été dévié et a abouti sur le poteau à la droite de Quick pendant une autre occasion en avantage numérique pour les Rangers.

Rick Nash a tiré vers une cage béante quelques instants plus tard, mais son lancer a dévié sur le manche du bâton de Slava Voynov et est passé par-dessus l'objectif.

Martinez a ensuite mis un terme à la saison de hockey.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Les Rangers quittent pour l'été

    Hockey

    Les Rangers quittent pour l'été

    Au lieu de se préparer pour le sixième match de la finale de la Coupe Stanley dans un Madison Square Garden cacophonique, les Rangers de New York ont... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer