Gros défi pour le Canadien à Boston

Depuis leur dernier affrontement avec le Canadien, le... (Photo Eric Bolte, USA Today)

Agrandir

Depuis leur dernier affrontement avec le Canadien, le 12 mars, les Bruins de Boston n'ont pas connu la défaite, prolongeant à 12 leur séquence de victoires consécutives.

Photo Eric Bolte, USA Today

(Boston) Après avoir donné un solide uppercut aux rivaux de Toronto, samedi soir, le Canadien tentera maintenant d'ébranler un autre rival en vue des séries qui approchent. Ça s'annonce un peu plus difficile.

À n'en point douter, le défi qui attend le Canadien, ce soir à Boston, est immense. D'une part, les joueurs montréalais doivent retrouver un peu de confiance contre des Bruins qui les ont tabassés la dernière fois. D'autre part, les joueurs en bleu, blanc et rouge doivent rappeler à un peu tout le monde qu'ils sont capables de rivaliser avec les meilleurs dans l'Est.

Les Bruins, au fait, sont l'équipe de l'heure sur la planète LNH: ils viennent de remporter 12 victoires de suite. Non, ce ne sera pas de la tarte.

«Les Bruins ont une bonne équipe, c'est un club d'expérience, et ce sera un autre gros défi pour nous, a reconnu le capitaine Brian Gionta. Mais nous avons su offrir de bonnes performances contre eux au cours des dernières années.»

C'est vrai. Cette saison, le Canadien a une fiche de 2-1 contre les vieux rivaux en noir et jaune, et avait obtenu un dossier de 3-1 la saison dernière contre eux. Mais on se souvient aussi du dernier match entre les deux clans, une bagarre à sens unique au Centre Bell remportée par les Bruins au compte de 4-1.

Vers les séries

Ce qui ne semble pas trop inquiéter Tomas Plekanec.

«Quand on joue à notre manière, quand on se sert de notre rapidité, on dirait que ça leur cause des ennuis», a estimé l'attaquant, au terme de la victoire de 4-3 sur les Maple Leafs, samedi soir à Toronto.

Ce sont des joueurs montréalais plutôt confiants qui vont sauter sur la patinoire des Bruins, ce soir. La victoire contre les Leafs a fait du bien à cette bande, qui cherche encore à assurer sa place en séries. Avec 10 matchs à disputer au calendrier, le Canadien est en bonne position, au troisième rang de sa division. On peut présumer qu'une fiche de ,500 d'ici le dernier match de l'équipe, le 12 avril, devrait faire l'affaire.

On peut présumer aussi qu'une victoire ce soir contre un club de premier plan ferait beaucoup de bien à l'approche de la «vraie» saison.

«Ce sont ces matchs-là qui nous poussent à offrir le meilleur de nous-mêmes, estime le gardien Carey Price. J'imagine que quand on joue contre un club comme les Bruins, on joue avec la peur de perdre. On sait qu'on doit se présenter bien préparés, sinon on est cuits. Ce sera un gros défi pour nous.»

La tenue de Carey Price représente certes la meilleure nouvelle possible pour le Canadien, qui doit toujours se débrouiller sans deux de ses leaders les plus respectés dans le vestiaire, le défenseur Josh Gorges et l'attaquant Brandon Prust. Price ne semble plus ralenti par cette blessure aggravée lors des Jeux de Sotchi. Le gardien-vedette a d'ailleurs une fiche de 6-1-0 à ses sept derniers matchs.

«C'est un long chemin, surtout après une absence de trois semaines, a-t-il reconnu. Mais je me suis bien senti contre les Leafs (samedi soir), aussi bien que lors des récentes parties. Je trouve que peu à peu, les choses reviennent à la normale pour moi.»

Rappelons que le Canadien a procédé au rappel de l'attaquant Michaël Bournival à la suite du match de samedi soir - peut-être pour pallier une éventuelle absence de Lars Eller. L'attaquant danois n'a pu terminer la rencontre de samedi; il aurait subi une blessure à une jambe lors d'une mise en jeu, en deuxième période.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer