Le Canadien n'a pas voulu de Jaromir Jagr

Jaromir Jagr... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Jaromir Jagr

Photo André Pichette, La Presse

Jaromir Jagr a déjà affirmé que s'il avait tenté un retour dans la Ligue nationale en 2011, c'est avant tout parce qu'il voulait jouer pour le Canadien. Hier, Jagr en a remis en ajoutant qu'il était sérieux dans cette histoire... mais que, finalement, c'est le CH qui n'a pas voulu de lui.

Non, le CH et Jagr, ce n'était pas que des rumeurs, de l'avis même du principal intéressé.

D'ailleurs, le joueur des Devils du New Jersey en est à son quatrième maillot depuis son retour dans la LNH. Chaque été, il y a de nouvelles rumeurs impliquant le club montréalais.

Quand on lui a demandé de jaser un peu de ces rumeurs, avant le match d'hier soir au Centre Bell, le vétéran de 41 ans a longuement hésité avant de répondre.

«Entre le Canadien et moi, les chances étaient de 50-50, a-t-il commencé par dire. Je voulais venir jouer ici, mais le Canadien ne voulait pas! C'était vraiment 50-50, je dirais...»

Mais ce n'est jamais arrivé, et aujourd'hui, Jagr ne sait trop ce que le futur lui réserve, lui qui touche un salaire de 2 millions de dollars cette saison et qui est sans contrat en vue de 2014-2015. «On verra», s'est-il contenté de répondre à cette épineuse question.

En attendant de connaître la suite, Jagr pense un peu aux Jeux de Sotchi et à son bon ami Tomas Plekanec, qui sera le capitaine de la République tchèque au tournoi de hockey olympique.

«Je ne suis pas surpris qu'il soit le capitaine de notre équipe, je le savais déjà, a-t-il ajouté en riant. Je n'ai jamais pensé à lui comme à un joueur de centre défensif en premier. On a joué ensemble lors de tournois internationaux, on voulait marquer des buts.»

C'est d'ailleurs surtout pour jouer avec son vieux compère Plekanec que Jagr souhaitait tant endosser le maillot bleu, blanc et rouge à son retour par ici, après trois saisons dans la KHL, en Russie.

Mais ce n'est pas arrivé, et ça n'arrivera probablement pas non plus, puisqu'on peut présumer que le vétéran des Devils ne sera pas sur les patinoires pendant bien longtemps encore.

Quand on lui demande s'il compte faire un Gordie Howe de lui-même et jouer jusqu'à 50 ans, Jagr hésite un peu. «Il avait plus de 50 ans? Ah...»

On peut supposer que Jagr va arrêter avant ça.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le Canadien se bute au mur Brodeur

    Hockey

    Le Canadien se bute au mur Brodeur

    Il n'y a pas si longtemps, Carey Price a comparé son club à une espèce de version moderne du Dr Jekyll et M. Hyde. Mardi soir au Centre Bell, c'était... »

  • Devils-Canadien: des tirs trompeurs

    Hockey

    Devils-Canadien: des tirs trompeurs

    Quarante-sept matchs plus tard, on ne sait toujours pas, d'un soir à l'autre, quel visage présentera le Canadien. »

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer