• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Davis Drewiske vise un poste régulier en début de saison 
Source ID:; App Source:

Davis Drewiske vise un poste régulier en début de saison

Le Canadien a offert un nouveau contrat de... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Le Canadien a offert un nouveau contrat de deux ans au défenseur Davis Drewiske, jeudi.

Photo Bernard Brault, La Presse

Avant de mettre la main sur Davis Drewiske en retour d'un choix de cinquième ronde, le 2 avril dernier, Marc Bergevin avait fait ses devoirs. Et ce qu'il avait appris du défenseur de 28 ans n'a pas changé de façon significative au cours des neuf matchs qu'il a ensuite disputés avec le Canadien.

C'est la raison pour laquelle l'équipe a conclu une nouvelle entente de deux ans avec l'ancien des Kings de Los Angeles, qui empochera 625 000 $ la saison prochaine et 650 000 $ en 2014-15. Pas cher payé pour un défenseur réserviste.

«Les discussions se sont amorcées il y a environ une semaine et je suis reconnaissant à l'organisation qu'elle ait encore voulu de moi», a commenté Drewiske.

Le défenseur américain estimait qu'il lui valait mieux rester à Montréal que de tenter sa chance sur le marché autonome où une équipe, sait-on jamais, aurait pu lui offrir un poste de sixième défenseur.

«C'est la nature de la business, a-t-il dit. Peu importe où l'on va, il faut lutter pour mériter son temps de glace. En ce qui me concerne, le plus important était d'évoluer dans un environnement où je suis à l'aise et dans lequel je cadre bien.»

Le fait qu'Alexei Emelin soit à l'écart du jeu jusqu'au mois de novembre à tout le moins fait miroiter à Drewiske l'espoir d'un poste régulier en début de saison.

«Ce sera assurément mon but, a confié Drewiske. J'ai confiance en mes atouts et j'ai l'intention de continuer de me développer afin de m'établir en tant que joueur régulier dans la LNH.»

Drewiske est arrivé dans le circuit Bettman durant la saison 2008-09, mais n'a joué que 135 matchs depuis. Même s'il a été rayé de la formation plus souvent qu'à son tour, il s'est forgé la réputation d'un joueur qui ne faisait pas de vagues quand c'était le cas et qui acceptait son sort.

«On veut tous jouer et être laissé de côté n'est pas facile à avaler, a convenu Drewiske. Mais l'accepter fait partie à mon avis de ce que c'est que d'être un bon coéquipier et un bon individu.»

Le Canadien n'avait pas vraiment de défenseur défensif d'expérience pour ajouter de la profondeur, et le fait que Drewiske soit capable d'évoluer à droite est une carte dans son jeu.

Si le groupe de défenseurs reste inchangé au cours de l'été, c'est avec Francis Bouillon, Jarred Tinordi, Nathan Beaulieu et Yannick Weber qu'il devra batailler pour son temps d'utilisation.

«Davis apporte de l'expérience et un élément de profondeur à notre groupe de défenseurs et nous sommes heureux d'avoir conclu une entente de deux saisons avec lui», a commenté Bergevin dans un communiqué.

Le DG du Canadien se plaît à répéter qu'une équipe «n'a jamais trop de défenseurs». Voilà pourquoi il a retenu à bon prix les services de Drewiske.

- Avec Richard Labbé




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer