Si jamais le Canadien décide un jour de fabriquer un autre coffret DVD des meilleurs matchs de son histoire, on peut présumer que celui de dimanche soir au Centre Bell ne fera pas partie de la collection.

Mis à jour le 20 févr. 2012
Richard Labbé LA PRESSE

Non, cette rencontre entre le CH et les Devils du New Jersey n'est pas à classer dans le tiroir des grands classiques. Au bout de 60 longues et pénibles minutes, ce sont les visiteurs qui ont pu sortir de là avec une victoire de 3-1.

> Le sommaire du match

Que retenir de ce soporifique spectacle? Que c'est un joueur décédé qui a été le plus applaudi (le regretté Gary Carter, lors d'une cérémonie spéciale d'avant-match), que c'est un vieux de 39 ans (Martin Brodeur) qui a été le meilleur, et que le Canadien a raté une belle chance d'améliorer sa position au classement.

Encore.

«On a rappelé cela à tous nos joueurs, ils savaient très bien qu'on avait une chance de se rapprocher de la huitième place, a commenté l'entraîneur Randy Cunneyworth. Il n'y a pas d'excuse. On avait trop de gars avec zéro tir sur Martin Brodeur.»

Brodeur a une fois de plus affiché aisance et confiance sur la glace du Centre Bell. Cette performance est d'autant plus exceptionnelle puisqu'au terme du match, Brodeur lui-même a révélé que son père Denis a dû être opéré au cerveau vendredi. D'où l'absence du paternel dimanche soir, qui se remet bien de l'opération, selon le fils.

Malgré cette triste nouvelle, le gardien des Devils a rayonné. Il a fait face à 22 tirs du Canadien, et il n'a pas perdu au Centre Bell depuis le 11 mars 2008, la victoire de dimanche étant sa septième de suite ici.

«Est-ce que je devrais arrêter là? a demandé le Québécois en riant. J'adore ça ici, et les gardiens québécois jouent souvent bien au Centre Bell. En première, le Canadien a lancé deux fois en partant, puis presque rien ensuite! Peut-être que ça avait l'air facile pour nous autres, mais on a bien respecté le plan de match. Nos trois buts ont été des tirs déviés, Carey Price n'a rien vu. C'est comme ça qu'on doit marquer.»

Les Devils n'ont pas eu besoin de suer bien fort. Zach Parise a fait 1-0 au cours de la première période, puis Dave Clarkson a fait dévier un tir de la pointe pour faire 2-0 en fin de deuxième.

Le Canadien s'est réveillé un peu en troisième (en plus de réveiller son public) en inscrivant son seul but, celui de Max Pacioretty en avantage numérique. Mais les Devils ont fermé les lumières avec un but signé Matt Taormina.  À part de ça, les visiteurs ont eu peur quand le défenseur Anton Volchenkov s'est écroulé,  après avoir reçu en plein visage une rondelle lancée avec force par Tomas Plekanec. Volchenkov est revenu par la suite. «J'ai un masque, je suis équipé pour ça, tasse-toi de là!», a répondu Brodeur quand on a tenté de souligner le grand courage de son coéquipier.

Le Canadien doit maintenant se préparer à affronter les Stars de Dallas, demain soir au Centre Bell, dans un autre «match de l'année».

Pour ceux qui y croient encore.