Les Rangers de New York ont profité de l'indiscipline des Penguins de Pittsburgh et ont explosé avec quatre buts en troisième période, dont ceux de Marian Gaborik et de Ryan Callahan en l'espace de 11 secondes, pour l'emporter 5-2 dimanche après midi.

Mis à jour le 20 mars 2011
ASSOCIATED PRESS

Les Rangers portaient du coup à quatre leur série de victoires, un sommet pour eux cette saison.

Les New-Yorkais ont profité d'un avantage numérique de cinq minutes lorsque Matt Cooke des Penguins a été puni pour avoir donné un coup de coude à la tête du défenseur Ryan McDonagh à 4:36 de la troisième période.

Après que Chris Kunitz eut marqué un but en désavantage numérique pour les Penguins, le défenseur de Pittsburgh Matt Niskanen a écopé d'une pénalité mineure double pour bâton élevé trois minutes plus tard.

Gaborik a ensuite marqué sur un retour de lancer de Brandon Dubinsky pour créer l'égalité 2-2 avec huit secondes à écouler au cinq contre trois. La pénalité de Cooke venait tout juste de se terminer lorsque Callahan a inscrit le but gagnant, son 23e de la saison, d'un angle restreint à la ligne des buts.

«C'est très facile de s'en vouloir et de baisser les bras après avoir accordé un but lors d'un avantage numérique comme ça», a indiqué Callahan, qui a marqué dans trois matchs de suite et qui compte sept buts à ses six derniers matchs.

«Mais c'est tout à notre honneur d'avoir démontré du caractère pour venir de l'arrière et continuer à travailler.»

Le gardien des Rangers Henrik Lundqvist a réalisé 38 arrêts à son 17e départ consécutif, même si son cas était douteux avant le match en raison de raideurs au cou.

«Henrik a joué avec cran, non?, a noté l'entraîneur des Rangers John Tortorella. Il a très bien joué tout au long de la rencontre. Il nous a donné la chance de gagner (...) et ensuite nous avons profité des pénalités en troisième période.»

Derek Stepan a marqué avec 1:15 à jouer et Dubinsky a complété la marque dans un filet désert. Artem Anisimov avait marqué en première pour les Rangers, qui ont dû se débrouiller sans le défenseur étoile Marc Staal, blessé... «au corps» selon les dires de l'équipe.

Jordan Staal a aussi marqué pour les Penguins, qui avaient remporté quatre de leurs cinq matchs précédents. Ils ont raté une occasion de s'approcher à quatre points des Flyers de Philadelphie dans la course pour le premier rang de l'Association de l'Est.

Une suspension pour Cooke?

Cooke a été suspendu trois fois au cours des trois dernières saisons pour des coups illégaux, dont celui contre Marc Savard des Bruins de Boston en mars 2010 qui avait résulté en une grave commotion cérébrale. Cooke a semblé sortir le coude pour frapper McDonagh près du centre de la glace en début de troisième.

«Je ne l'ai pas vu venir. Je sais que ç'a fait mal, ça c'est sûr, a raconté McDonagh. J'espère que ce n'était pas intentionnel. C'était un match serré. Je suis certain qu'il n'essayait pas de mettre son équipe en situation d'infériorité numérique pour cinq minutes. Il essayait probablement juste de terminer sa mise en échec et m'a mal frappé.»

Cooke n'a pas affronté les médias après le match. Tortorella a évité la question à savoir quel genre de sanction la LNH devrait donner à Cooke, disant simplement: «Ce n'est pas à moi à décider. Vous ne m'embarquerez pas là-dedans.»

Menés par le copropriétaire Mario Lemieux et le directeur général Ray Shero, les Penguins ont grandement milité pour que les coups à la tête soient plus sévèrement punis.

Cooke devrait être suspendu pour sa plus récente infraction.

«Je ne crois pas que vous pouvez parler d'éliminer les coups à la tête du hockey, comme nous l'avons fait en tant qu'organisation, et ne pas s'attendre (à ce que le coup de Cooke) soit révisé. Ça semble avoir été un contact directement à la tête sur le jeu, alors la ligue le regardera et devra le traiter comme tel», a pour sa part indiqué l'entraîneur des Penguins, Dan Bylsma.

Les Rangers, qui avaient marqué six buts dans chacun de leurs deux précédents matchs, ont porté à quatre points leur avance sur les Sabres de Buffalo, qui occupent le huitième rang de l'Est. Ils ont également six points d'avance sur les Hurricanes de la Caroline et le neuvième rang dans la course aux séries.

Jordan Staal a été l'autre buteur des Penguins, battant Lundqvist pour son 10e but de la campagne en première période.