Le copropriétaire des Thrashers Bruce Levenson a mentionné mardi que les pourparlers se poursuivaient avec deux acheteurs potentiels qui voudraient conserver l'équipe à Atlanta.

Publié le 17 mars 2011
ASSOCIATED PRESS

Levenson a déclaré que l'intérêt pour acquérir la concession s'était accru depuis l'annonce faite le mois dernier par l'autre copropriétaire Michael Gearon fils. Gearon avait parlé d'un «sentiment d'urgence» quant à la possibilité de devoir déménager les Thrashers hors d'Atlanta. Cet intérêt plus marqué a d'ailleurs mené à des discussions avec trois acheteurs potentiels.

Le groupe de propriétaires possède également les Hawks d'Atlanta (NBA) ainsi que les droits d'exploitation du Philips Arena, qui sert de domicile aux deux équipes.

Levenson a cependant précisé que les pourparlers n'impliquaient pas les Hawks.

Interrogé le mois dernier quant à la possibilité de laisser tomber l'idée de trouver de nouveaux propriétaires qui garderaient l'organisation à Atlanta afin de concentrer sa recherche sur ceux qui souhaitent son changement d'adresse, Gearon a répondu que c'était le genre de question qu'il vaudrait mieux poser au commissaire de la LNH Gary Bettman.

Bettman avait dit qu'il désirait que les Thrashers demeurent dans la capitale de la Géorgie, en ajoutant que les problèmes financiers de l'équipe «devront être traités un jour ou l'autre».

Gearon et Levenson ont aussi mentionné qu'ils ne voyaient aucun inconvénient à conserver des parts minoritaires dans l'équipe, ou de les vendre dans leur intégralité.

Les Thrashers se trouvent au 28e rang des 30 équipes de la LNH avec une moyenne de 13 121 partisans présents dans les gradins à chacun de leurs matchs à domicile.

La recherche de nouveaux investisseurs a été ralentie par une longue dispute juridique qui a pris fin lorsque Gearon et Levenson ont racheté en décembre 30% des parts de l'équipe, qui appartenaient jusque-là à Steve Belkin.

Les propriétaires, qui affirment avoir perdu plus de 130 millions $ US depuis 2005, ont déposé une nouvelle poursuite contre leur ancienne firme d'avocats. Ils soutiennent que le mauvais travail effectué par ces avocats est en grande partie responsable de la précarité de leur situation financière.

Les espoirs des Thrashers de participer aux séries éliminatoires s'effacent peu à peu, eux qui sont à égalité au 11e rang dans l'Est. En date de jeudi, ils se trouvaient à six points des Sabres de Buffalo et de la huitième place.