Vincent Lecavalier est heureux du dénouement de la situation à Tampa Bay.

Mathias Brunet LA PRESSE

Le nouveau propriétaire du Lightning, Jeff Vinik, a déclaré au moment de l'achat du club que ses actions allaient avoir plus d'impact que ses paroles, et voilà qu'il vient de congédier le directeur général, Brian Lawton, et l'entraîneur, Rick Tocchet, afin de partir sur de nouvelles bases.

«Il s'est déjà adressé à l'équipe deux fois pour nous expliquer sa vision des choses et tous les gars sont emballés comme moi, a confié Lecavalier hier après-midi. C'est un gars très humble, respectueux. M. Vinik veut bâtir une organisation qui a de la classe, il sait où il s'en va. Il pense à l'avenir et au présent, il va faire les choses de la bonne manière. Déjà, qu'il prenne son temps avant de choisir un PDG, ça prouve tout. Il n'est pas ici pour échanger 12 gars et avoir 17 nouveaux joueurs l'année prochaine...»

 

Lecavalier ne garde pas un très bon souvenir du passage des anciens propriétaires, Oren Koules et Len Barrie.

«D'habitude, les propriétaires restent plus qu'un an et demi. Beaucoup de choses se sont passées, il y a eu beaucoup de distractions autour de l'équipe, c'est dommage que ça se soit passé comme ça. Pour moi aussi, ce sera une distraction de moins. Quand ça fait un an et demi que tu entends qu'on veut t'échanger... Ils le niaient, mais j'entendais le contraire ailleurs. Je n'ai pas vraiment aimé mon expérience.»

Le magazine Hockey News a été le premier à annoncer il y a quelques mois l'arrivée de Vinik, propriétaire minoritaire des Red Sox de Boston et l'un des hommes les plus riches du Massachusetts, dans le monde de la LNH. Les premières informations laissaient entendre qu'il voulait acheter le Lightning puis demander à Vincent Lecavalier de renoncer à sa clause de non-échange.

Or, au fil des semaines qui ont suivi, Vinik aurait assoupli sa position. Il aurait réalisé que Lecavalier était un joueur important dans le coeur des partisans du Lightning et que l'échanger enverrait un message négatif aux fans de l'équipe.

Dès lors, Vinik a tenté de faire baisser le prix de vente originalement de 170 millions de façon à pouvoir mieux absorber le salaire du capitaine de l'équipe. On dit maintenant qu'il a acheté le club pour 110 millions.

Si Vinik veut réaliser son objectif de gagner à court terme, il gardera Lecavalier, quitte à mieux l'entourer, et convaincra Martin St-Louis, qui vient de déclarer qu'il ne s'opposerait pas à un échange, du sérieux de son plan.

«J'entends des rumeurs comme tout le monde, mais je n'ai pas eu de discussions avec personne, a indiqué Lecavalier. Je ne veux pas commencer à lire entre les lignes. Je ne sais pas si c'est oui ou non. Jeff Vinik veut d'abord embaucher un PDG, le PDG va embaucher un directeur général, et le directeur général va embaucher l'entraîneur. Pour les changements de joueurs, on verra dans les prochains mois. Mais j'espère et je veux faire partie de cette équipe. Je n'ai pas entendu les déclarations de Martin (St-Louis), mais il veut gagner et c'est ce que l'équipe souhaite. Alors, je ne vois pas de problème.»

Même si le Lightning a terminé loin au classement, ce club a un avenir, grâce entre autres à deux joyaux: Steven Stamkos, premier choix au total en 2008 qui, à seulement 20 ans, vient de marquer 51 buts, et le géant défenseur Victor Hedman, deuxième choix au total en 2009, qui montre de grandes promesses malgré des statistiques offensives modestes à sa première année dans la LNH.

La nouvelle direction de l'équipe a assez de ressources pour aligner deux bons premiers trios. La défense en arrache, cependant. Outre Mattias Ohlund et Hedman, personne n'est efficace en relance. L'ancienne administration a sacrifié Filip Kuba, Alexandre Picard et un choix de première ronde pour obtenir Andrej Meszaros, à qui on doit en moyenne quatre millions par année pour encore trois autres saisons et qui joue de façon atroce depuis son arrivée à Tampa.

Il serait souhaitable qu'il y ait plus de stabilité devant le filet aussi, puisque Mike Smith -acquis avec Jussi Jokinen (soumis depuis au ballottage) et Jeff Halpern en retour de Brad Richards- a souvent été blessé dans les dernières années, tandis qu'Antero Niittymaki deviendra joueur autonome à compter du 1er juillet.

Le noyau du Lightning est intéressant. Il s'agira, pour les prochains hommes de confiance de Vinik (certains évoquent le nom de Doug Risebrough), de bien combler les trous.