Source ID:; App Source:

Qui passera au deuxième tour dans l'Est?

Alex Ovechkin... (Photo: AP)

Agrandir

Alex Ovechkin

Photo: AP

Prêts pour vos pools des séries? Mathias Brunet vous donne quelques conseils avant d'arrêter vos choix.

Rangers c. Capitals

Attaque

L'attaque des Capitals, avec trois compteurs parmi les 20 premiers de la LNH - Alexander Ovechkin, Nicklas Backstrom et Alexander Semin -, est évidemment redoutable. Il ne faut pas sous-estimer la présence des vétérans Michael Nylander et Sergei Fedorov, qui connaissent le tabac en séries. Brooks Laich, Eric Fehr et Viktor Kozlov sont des costauds qui apportent une belle profondeur à l'attaque. Les Rangers ont évidemment nettement moins de punch à l'attaque. Aucun joueur n'a pu atteindre le plateau des 60 points, ni même marquer plus de 23 buts. Reste que Scott Gomez, Chris Drury et Markus Naslund ont souvent vécu l'expérience des séries. Les Rangers devront fermer le jeu et rester disciplinés s'ils veulent survivre. Avantage Capitals.

Défense

Même si elle n'a pas toujours joué à la hauteur de son talent, la défense des Rangers est solide. Marc Staal et Dan Girardi ont été les meilleurs cette année. Wade Redden, Michal Rozsival, Derek Morris et Paul Mara complètent le groupe, ce qui est loin d'être vilain. Les Capitals possèdent de loin le meilleur défenseur offensif de la Ligue, Mike Green. Il est appuyé par des arrières plus obscurs, costauds, certes, mais pas des plus doués. Ils ont d'ailleurs accordé en moyenne presque trois buts par match cette saison. De tous les clubs en séries éliminatoires, seuls le Canadien et les Flames en ont accordé plus. Avantage Rangers.

Gardiens

José Théodore s'est replacé en deuxième moitié de saison, après un départ catastrophique. Il demeure un gardien difficile à cerner. Il peut être extraordinaire, comme en séries l'an dernier avec l'Avalanche, ou ordinaire. Henrik Lundqvist a connu une saison légèrement en dents de scie mais il a terminé en force. C'est un gardien dominant qui peut faire la différence. Avantage Rangers.

Flyers c. Penguins

Attaque

L'acquisition de Bill Guerin et Chris Kunitz en fin de saison a redonné des ailes à Sidney Crosby, qui a obtenu 34 points à ses 17 derniers matchs. L'autre trio offensif est également redoutable avec Evgeny Malkin. Il ne faut pas sous-estimer l'efficacité de joueurs de soutien comme Maxime Talbot, Pascal Dupuis, Jordan Staal et Matt Cooke. Mais les Flyers ont peut-être encore plus de profondeur à l'attaque. Mike Richards avec Simon Gagné et Mike Knuble constitue un formidable premier trio. Le deuxième n'a rien à lui envier avec Jeff Carter, Scott Hartnell et Joffrey Lupul. Ajouter à cela un troisième trio qui allie finesse et talent avec Daniel Brière, Claude Giroux et Arron Asham et vous avez une formation qui peut produire des buts en masse. Égalité.

Défense

Le retour au jeu de Sergei Gonchar a transformé les Penguins, qui ont une fiche de 18-3-4 depuis son arrivée. Kristopher Letang a bien progressé cette saison et il semble de plus en plus épanoui. Philippe Boucher leur donnera un bon coup de main s'il demeure en santé. Le reste de cette défense manque de mobilité, mais ça ne les a pas empêchés d'atteindre la finale, l'an dernier. Kimmo Timonen et Ryan Parent forment une solide première paire pour les Flyers. On verra si Parent sera rétabli à temps. Braydon Coburn et Matt Carle complètent le quatuor. Randy Jones et Andrew Alberts, ce n'est pas si mal comme troisième paire. Égalité.

Gardiens

Marc-André Fleury comme Martin Biron sont imprévisibles. Mais les deux ont excellé en séries, l'an dernier. Leurs statistiques en saison régulière se comparent étrangement. Fiche de 35-18-7 pour Fleury, 29-19-5 pour Biron. Moyenne de 2,67 pour Fleury, 2,76 pour Biron. Taux d'arrêts de .912 pour Fleury, .915 pour le gardien des Flyers. L'an dernier, les Penguins de Fleury ont outrageusement dominé les Flyers de Biron en finale d'Association. L'heure de la revanche a-t-elle sonnée? Égalité.

Devils c. Hurricanes

Attaque

Ces deux clubs possèdent de nombreux joueurs expérimentés à l'attaque: Langenbrunner, Elias, Madden, Holik, Pandolfo, Shanahan, Rolston chez les Devils, Cole, Brind'Amour, Whitney, Walker et même Staal, malgré son jeune âge, du côté des Hurricanes. Les Devils ont prouvé cette année qu'ils pouvaient marquer des buts, grâce entre autres à l'éclosion de Zach Parise et au retour en force de Patrik Elias. L'équipe de Brent Sutter a probablement plus de profondeur offensivement. Avantage Devils.

Défense

Les Devils n'ont pas de grand défenseur offensif mais ils jouent bien collectivement. Paul Martin, Niclas Havelid (une solide acquisition), Johnny Oduya, un défenseur sous-estimé, et Mike Mottau forment un quatuor stable. Colin White et Bryce Salvador sont costauds au sein de la troisième paire. Les Hurricanes ont une défense plus portée à l'attaque avec l'acquisition, ces dernières années, de Joni Pitkanen et Joe Corvo, sans compter l'éclosion d'Anton Babchuk, qui, en passant, a amassé un impressionnant total de sept points à ses trois derniers matchs. Tim Gleason, Denis Seidenberg et Niclas Wallin sont fiables et expérimentés. Le jeu de transition des Hurricanes demeure donc excellent. Égalité.

Gardiens

Pour la première fois depuis des lunes, Martin Brodeur entamera les séries reposé. Il a disputé seulement 31 matchs cette saison en raison de sa blessure. Il a connu un petit passage à vide après avoir battu le record de Patrick Roy, mais il a remporté trois de ses quatre derniers matchs. De l'autre côté, il faudra voir si Cam Ward aura eu le temps de faire le plein d'énergie. Les Hurricanes sont en mode de séries depuis plusieurs mois et Ward a disputé 45 des 47 derniers matchs de son club. Avantage Devils.

 




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer