Source ID:; App Source:

Les Saints et les Bears n'ont plus droit à l'erreur

Le quart-arrière des Bears, Kyle Orton... (Photo: Reuters)

Agrandir

Le quart-arrière des Bears, Kyle Orton

Photo: Reuters

Associated Press
Lake Forest, Illinois

Depuis le début, les Bears de Chicago ont dit qu'ils seraient de retour à l'avant-plan. La situation dans laquelle ils se trouvent présentement n'est cependant pas tout à fait ce qu'ils avaient en tête: avec trois matchs à jouer, ils se battent toujours pour une place en séries.

«Nous n'avons pas de place à l'erreur», a déclaré le quart-arrière Kyle Orton.

Les Saints de La Nouvelle-Orléans, qui seront à Soldier Field, jeudi soir, se trouvent dans le même bateau.

«Il y a définitivement un sentiment d'urgence de notre côté», a admis le demi offensif Reggie Bush.

Avec un dossier de 7-6 et tentant désespérément de se frayer une place en séries, les deux clubs se trouvent en terrain connu: ils joueront un autre match très important au domicile des Bears.

Les Bears ont vaincu les Saints dans le match de championnat de la Nationale il y a deux ans et ils ont anéanti tout espoir de prendre part aux séries que les Saints pouvaient entretenir la saison dernière en les battant 33-25. Bien sûr, les Bears étaient déjà éliminés à ce moment.

Maintenant, la meilleure chance des Bears de faire les séries est de remporter la section Nord, mais ils ont besoin d'aide. Ils accusent un match de retard sur les Vikings du Minnesota, qui bénéficient de l'avantage au bris d'égalité, ce qui veut dire que les Bears devront absolument terminer la saison avec une meilleure fiche qu'eux.

Les Bears ont investi massivement dans leur défensive au cours de la saison morte, offrant un contrat de six ans à Lance Briggs et des prolongations de contrat à Tommie Harris et Brian Urlacher. Ils ont aussi accordé une prolongation de contrat de quatre ans à Devin Hester, lui confiant notamment un rôle plus important en tant que receveur de passes après deux saisons record sur les retours de bottés. Le retour sur leurs investissements s'avère toutefois minimal jusqu'à présent.

Au lieu d'afficher la même dominance qu'en 2005 et 2006, la défensive des Bears a été plutôt moyenne jusqu'ici. Bien qu'ils occupent le sixième rang de la NFL contre la course, les Bears ont été mis en pièces par l'attaque aérienne des autres formations, contre laquelle ils n'occupent que la 28e place dans la ligue.

Cela augure bien mal pour leur duel face aux Saints, qui peuvent se targuer d'avoir la meilleure attaque de la NFL et qui obtiennent la majeure partie de leurs verges par la voie des airs, eux qui ont toutefois démontré une attaque plus balancée lors de leur dernière sortie.

Les Saints ont en effet accumulé 184 verges au sol quand ils ont battu les Falcons d'Atlanta 29-25 dimanche dernier, dont 102 de la part de Pierre Thomas, natif de l'Illinois. Il compte 461 verges au total cette saison, une moyenne de 4,9 par course. Avec le retour de Reggie Bush, qui a dû rater quatre rencontres en raison d'une déchirure du ménisque du genou gauche, les Saints pourront miser sur une attaque plus diversifiée que jamais.

«Il a prouvé en plusieurs occasions que lorsque nous lui en donnions la chance, il peut vraiment aider ce club», a déclaré le quart Drew Brees, qui menace le record de Dan Marino pour les verges de gains par la passe en une saison, lui qui en a déjà amassées 4100.

 




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer