Source ID:; App Source:

La saison de Plaxico Burress est terminée

Plaxico Burress s'est accidentellement blessé à la cuisse... (Photo: AP)

Agrandir

Plaxico Burress s'est accidentellement blessé à la cuisse par balle le week-end dernier dans un club de nuit de New York.

Photo: AP

Tom Canavan
Associated Press
New York

Plaxico Burress s'est présenté au Giants Stadium, mardi, alors que sa carrière avec les champions en titre du Super Bowl est peut-être terminée et qu'il pourrait se retrouver en prison après s'être accidentellement blessé à la cuisse par balle dans un club de nuit de New York.

Les Giants ont aussi inscrit son nom sur la liste de réserve des joueurs blessés, ce qui signifie que l'ailier espacé n'aurait pas le droit de revenir au jeu afin de participer aux séries éliminatoires.

La formation new-yorkaise a pris ces mesures vingt-quatre heures après que Burress eut été accusé de possession illégale d'une arme à feu. S'il est déclaré coupable cela pourrait lui valoir entre trois ans et demi et 15 ans de prison.

Alors que sa carrière avec les champions en titre du Super Bowl est peut-être terminée, Burress s'est présenté au Giants Stadium plus tôt dans la journée.

Le receveur étoile était obligé de se présenter parce qu'il fait partie de la formation active des Giants et que son nom était déjà sur la liste des blessés. Il a quitté l'enceinte après y avoir passé six heures environ.

Un médecin de l'équipe, Scott Rodeo, a examiné Burress mardi et a indiqué que la blessure par balle aurait tenu l'athlète de 31 ans à l'écart du jeu pour une période variant entre quatre et six semaines.

C'est la deuxième fois cette saison que les Giants supendent leur receveur. Ce dernier n'a pas pris part au match du 2 octobre contre Seattle après avoir raté une réunion d'équipe. Il a par ailleurs été mis à l'amende des douzaines de fois depuis 2005 pour avoir violé des règlements d'équipe. La ligue lui a de son côté infligé une amende de 45 000 $ US pour sa conduite envers un arbitre et pour avoir lancé un ballon dans les estrades durant un match.

«Ce qui nous préoccupe depuis le début c'est Plaxico l'homme et non pas Plaxico le joueur, a commenté le président des Giants, Steve Tisch. Nous sommes ici pour le soutenir, lui et sa famille, pendant qu'il se remet de sa blessure et qu'il règle des questions graves.»

Parallèlement, la police poursuivait son enquête, mardi, alors qu'elle tentait d'obtenir davantage de réponses de la part du joueur des Giants Antonio Pierce et des dirigeants de l'hôpital qui a soigné Burress. Pierce était avec Burress au club de nuit, et la police voulait savoir ce que le secondeur a fait dans les minutes qui ont suivi l'incident et s'il a tenté de cacher la vérité dans cette affaire.

La police a exprimé sa frustration à l'égard de la NFL et des dirigeants des Giants, affirmant qu'on leur avait promis que Pierce se présenterait lundi au même poste de police où Burress s'est rendu. Mais Pierce ne s'est jamais présenté.

«C'était un univers de silence après l'incident», a déclaré le porte-parole du service de police de New York, Paul Browne.

La police a fait savoir que les Giants lui ont envoyé un dirigeant responsable des affaires des joueurs et deux soigneurs, qui leur ont fourni des renseignements sur l'incident, mais qu'elle attendait toujours de parler à des témoins mieux renseignés. Michael Bachner, l'avocat de Pierce, a indiqué que son client prévoyait se rendre au bureau du procureur «dans un avenir rapproché».

La police veut aussi interroger le demi offensif Ahmad Bradshaw, qui se serait trouvé, croit-on maintenant, dans le club au moment où l'incident est survenu.

L'hôpital qui a soigné Burress fait également l'objet d'une enquête. Les dirigeants du New York-Presbyterian Hospital/Weill Cornell Medical Center ont déclaré qu'ils traitaient l'affaire «avec beaucoup de sérieux, et qu'une enquête exhaustive était en cours dans le but de savoir pourquoi cette blessure par balle n'a pas été signalée à la police au moment opportun».

Kathy Robinson, une porte-parole de l'hôpital, a déclaré mardi qu'un employé avait été suspendu, mais elle n'a pas voulu préciser s'il s'agissait d'un médecin ou d'un membre du personnel hospitalier.

Burress a déposé une caution de 100 000 $ US, lundi, et s'est vu ordonner de retourner en cour le 31 mars. Entre-temps, les Giants et la NFL devront décider s'ils imposeront des sanctions disciplinaires à l'ailier espacé.

Lorsqu'on lui a demandé si le commissaire Roger Goodell prévoyait rencontrer Burress ou Pierce, le porte-parole de la NFL Greg Aiello a déclaré: «Il y a une enquête policière en cours et nous nous concentrons à collaborer avec la police».

Les Giants, eux, ont diffusé un communiqué dans lequel ils ont affirmé travailler étroitement avec le service de sécurité de la NFL.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer