Source ID:; App Source:

Plaxico Burress se rend à la police

Plaxico Burress... (Photo: AP)

Agrandir

Plaxico Burress

Photo: AP

Colleen Long
Associated Press
New York

Le receveur des Giants de New York Plaxico Burress a été escorté menottes aux mains à sa sortie d'un poste de police, lundi, après qu'il se soit rendu aux autorités pour répondre à des accusations de possession d'arme à feu.

De leur côté, les autorités ont indiqué qu'Antonio Pierce, un autre joueur des Giants, faisait l'objet d'une enquête ayant pour but de déterminer quel rôle il a joué dans l'incident impliquant Burress, qui s'est accidentellement blessé par balle dans un club de nuit de Manhattan.

Burress n'a rien dit mais il avait la tête haute à sa sortie du poste de police. Burress s'est ensuite présenté en cour, lundi après-midi, où la juge de la cour criminelle de Manhattan Felicia Mennin a exigé une caution de 100 000 $ US et que Burress revienne en cour le 31 mars. L'athlète n'a pas eu besoin de présenter un plaidoyer.

Burress n'avait pas de permis pour porter une arme dans l'État de New York. S'il est déclaré coupable, il pourrait écoper d'une peine de prison de trois ans et demi à 15 ans.

L'ailier espacé vedette des Giants s'est lui-même blessé avec une arme à feu dans un club de nuit, vendredi, et il a reçu des soins à New York-Presbyterian Hospital/Weill Cornell Medical Center. Il a reçu son congé de l'hôpital samedi.

L'incident a semé une frénésie qui ne cessait de s'amplifier, lundi, alors que la police a fait savoir que son enquête pourrait s'étendre au-delà de Burress. Les autorités ont indiqué qu'elles enquêtaient dans le but de déterminer si l'hôpital avait omis de déclarer l'incident aux autorités et qu'elles tentaient de retrouver Pierce, un secondeur des Giants, dans le but de l'interroger.

La NFL a par ailleurs dit suivre l'affaire de très près. Les Giants, eux, ont indiqué ne pas savoir s'il allait imposer des sanctions à leur joueur.

Le portrait de ce qui est survenu durant la soirée est par ailleurs devenu plus clair, lundi. La police a affirmé que Pierce et Burress sont arrivés au club de nuit en compagnie d'autres individus vers 23h30, vendredi.

Burress a pu entrer sans passer par la sécurité, même si on savait qu'il était armé, selon une source des forces policières qui a préféré qu'on taise son identité. On dit que les dirigeants du club collaborent pleinement avec les autorités dans le cadre de l'enquête.

Vers minuit cinq minutes, alors qu'on accompagnait Burress vers la section VIP et que celui-ci avait un verre à la main, le receveur des Giants a échappé son arme et un coup a retenti, une balle atteignant sa cuisse. Pierce était avec lui à ce moment-là, a déclaré la police.

On croit que Pierce a aidé à récupérer l'arme et à ramener Burress à la voiture, puis il a quitté les lieux avec lui, a affirmé la police.

On ignore ce qui est survenu dans les deux heures qui ont suivi. Burress s'est présenté à l'hôpital vers 2h20 et il a reçu son congé à 13h, samedi.

L'arme à feu a éventuellement été récupérée à la résidence de Burress au New Jersey, ont déclaré les autorités.

Les procureurs ont par ailleurs déposé une plainte au criminel en cour, lundi, dans laquelle on relate le témoignage d'un témoin. Celui-ci aurait entendu un bruit de coup de feu avant de voir la jambe de Burress trembler. Le témoin aurait ensuite vu une arme à feu pleine de sang sortir de la jambe de son pantalon et tomber au sol, puis entendu Burress demander à ce qu'on l'amène à l'hôpital.

La police a initialement affirmé que le demi offensif Derrick Ward était également présent, se fiant à des renseignements fournis par les gardes de sécurité du bar. La police a ensuite dit qu'il n'était pas clair si Ward était effectivement présent, et le demi offensif a lui-même démenti l'information.

L'avocat de Burress, Benjamin Brafman, a refusé de commenter ce qu'on avait avancé dans certains médias, à savoir qu'on avait tenté de camoufler la vérité dans cette affaire, sauf pour dire qu'il estimait que bien des choses qui avaient été avancées par les médias étaient inexactes.

Burress s'est rendu à la police, tôt dans la journée de lundi, arrivant au poste de police dans une Cadillac Escalade noire alors qu'il portait des jeans et un paletot noir. Burress, qui ne semblait pas boiter, n'a pas fait de commentaire aux médias.

Brafman a par ailleurs affirmé que Burress se sentait bien et qu'il serait en mesure de jouer si l'équipe décidait de le laisser jouer.

«Je crois qu'il sera une superstar pour le reste de sa carrière, a déclaré Brafman. Ce que j'espère, c'est que cette affaire se déroule bien et qu'il puisse poursuivre sa carrière, parce que c'est une bonne personne je pense, qui connaît une brillante carrière comme athlète. Ce serait terriblement triste si un incident isolé devait ruiner sa vie.»

L'affaire a soulevé l'ire du maire de New York Michael Bloomberg, qui lutte ardemment contre la possession illégale d'armes à feu depuis qu'il est au pouvoir. Il a dit espérer que la loi, qui prévoit une peine de prison obligatoire pour quiconque est pris en possession d'une arme à feu chargée, soit appliqué à la lettre.

«Je crois que personne ne devrait en être exempté, et ce serait un scandale si nous ne cherchions pas à obtenir la peine maximale, particulièrement dans le cas de gens connus, qui gagnent leur vie grâce à leur notoriété - ce sont des modèles pour nos enfants», a dit Bloomberg.

Le maire s'est aussi attaqué à l'hôpital, qui aurait négligé de signaler qu'un incident impliquant une arme à feu était survenu.

«C'est un scandale que les dirigeants de l'hôpital n'aient pas fait ce qu'ils étaient obligés de faire. C'est là un geste sanctionnable, et j'estime certainement que le procureur général devrait poursuivre cet hôpital. L'excuse lamentable qu'ils ne savaient pas - ceci est un hôpital de niveau mondial», a-t-il souligné.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer