(Ashburn) Le Comité de surveillance et de réforme de la Chambre des représentants des États-Unis a invité le commissaire de la NFL, Roger Goodell, ainsi que le propriétaire des Commanders de Washington, Dan Snyder, à se présenter devant le Congrès plus tard ce mois-ci, dans le cadre de l’enquête sur la conduite de l’équipe en milieu de travail.

Publié le 1er juin
Stephen Whyno Associated Press

La présidente Carolyn B. Maloney et le président du sous-comité des politiques touchant à l’économie et aux consommateurs, Raja Krishnamoorthi, ont dit mercredi qu’ils ont envoyé des lettres à la ligue et au club pour demander la présence de Goodell et Snyder le 22 juin.

Il y a un flou quant à savoir si le comité s’attend à bel et bien accueillir au moins un des deux. Brian McCarthy, porte-parole de la NFL, a dit que la ligue a reçu une invitation et « qu’elle y répondra directement en temps et lieu. »

« La NFL a coopéré de façon très étroite à la longue enquête du comité à propos des Commanders. Nous avons produit des documents totalisant plus de 460 000 pages. Nous avons aussi répondu à plusieurs questions de façon écrite et lors de conversations avec le personnel du comité », a ajouté McCarthy.

Une porte-parole des Commanders a dit qu’ils ont travaillé de concert avec la NFL pour coopérer avec le comité. Faisant écho aux mots de la ligue, elle a ajouté qu’ils vont répondre à l’invitation en et lieu.

Le Congrès a lancé une investigation par rapport à la culture de l’entreprise en octobre après que la ligue ait décliné de produire un rapport l’an dernier à propos d’une enquête indépendante qui avait mené à une amende de 10 millions de dollars US à l’équipe.

Le comité a décrit une audience à venir comme étant la prochaine étape de l’enquête et a dit qu’on examinera comment la NFL gère des allégations d’écarts de conduite au travail et comment sont établies et suivies les balises concernant tous les clubs.

« Nous devons faire preuve de transparence et assumer nos responsabilités, c’est pourquoi nous appelons M. Goodell et M. Snyder à répondre aux questions qu’ils ont esquivées depuis sept mois, a déclaré Maloney, dans un communiqué.

« L’audience explorera comment le Congrès peut agir pour empêcher les employeurs de réduire au silence les victimes d’inconduite au travail et garantir que ce qui s’est passé avec les Commanders ne se reproduise plus. »

Krishnamoorthi a mentionné que le comité était ralenti depuis sept mois par des accords de non-divulgation pour les anciens employés et d’autres outils pour ne pas avoir à répondre de ses actes.

À l’été 2020, Snyder a embauché l’avocate Beth Wilkinson pour enquêter sur les allégations d’inconduite au travail après que plusieurs anciens employés ont fait des affirmations sur l’environnement de travail. La ligue a pris le contrôle de cette enquête, qui s’est terminée l’été dernier.