Le quart-arrière des Bengals de Cincinnati Joe Burrow a admis cette semaine avoir entendu les commentaires du coordonnateur défensif des Ravens de Baltimore, Wink Martindale, qui avait appelé à ne pas considérer Burrow comme prétendant à une place au Temple de la renommée du football si tôt dans sa carrière.

Publié le 31 déc. 2021
Dave Skretta Associated Press

Burrow a répliqué avec 525 verges de gains par la passe dans une victoire écrasante des siens contre leurs rivaux de la section Nord de l’Association Américaine.

Il pourrait avoir à connaître une performance tout aussi éclatante dimanche, lorsque les Bengals recevront les champions de la section Ouest de l’Américaine, les Chiefs de Kansas City, et leur quart vedette Patrick Mahomes.

« Je crois que, peu importe l’adversaire, nous serons excités de jouer », a affirmé Burrow, refusant de réduire l’affrontement en un choc entre les deux quarts.

« C’est une occasion importante pour nous, que ce soient les Chiefs ou une autre équipe. Nous avons la chance de gagner et d’assurer notre place en séries. »

Les Bengals (9-6) peuvent s’assurer du titre de leur section en battant les Chiefs (11-4) dimanche. Ils se libéreraient ainsi d’un gros poids pour leur dernier match de la saison contre les Browns de Cleveland, en plus de donner une rare occasion à leur entraîneur Zac Taylor d’offrir une semaine de repos à Burrow et aux autres vedettes de l’équipe en prévision du premier tour éliminatoire la semaine suivante.

Mais battre les Chiefs pourrait bien être la chose la plus difficile à faire dans le monde du football en ce moment.

Après un début de saison remarqué qui a laissé l’équipe avec une fiche perdante avec sept matchs joués, Mahomes et sa bande ont renversé la vapeur de façon spectaculaire. Ils ont décroché huit victoires consécutives, dont la plus récente au compte de 36-10 contre les Steelers de Pittsburgh la semaine dernière, pour s’assurer d’un sixième titre de section consécutif.

PHOTO JAY BIGGERSTAFF, USA TODAY SPORTS

Patrick Mahomes (15)

Les Chiefs se sont aussi remis d’une éclosion de COVID-19 et sont de retour au sommet de leur forme.

« Peu importe la façon de le regarder, c’est un match important, a affirmé Taylor. Nous voulons terminer au sommet de la section et passer aux éliminatoires. Les Chiefs sont simplement l’adversaire qui nous sépare de cet objectif. C’est une équipe spectaculaire et ils ont eu beaucoup de succès lors des dernières saisons.

« Nous le comprenons, mais nous n’y pensons pas trop. C’est à nous de faire notre travail. »

Mais il n’y a pas que chez les Bengals où l’enjeu sera grand.

Les Chiefs amorcent la fin de semaine avec un match d’avance sur les Titans du Tennessee dans la course au premier rang du classement de l’Américaine. Cette position s’accompagne d’un laissez-passer pour le premier match éliminatoire et de l’avantage du terrain pour toute la durée des éliminatoires.

« Le boulot n’est pas fini, a déclaré Mahomes. Nous voulons notre première place. »

Et concernant son affrontement contre Burrow dimanche :

« Il est non seulement un excellent joueur de football, mais aussi un excellent meneur, a souligné Mahomes. Il peut diriger n’importe qui, peu importe où il se trouve. Il est toujours confiant.

« Mais nous allons gagner quand même. Il faut beaucoup d’expérience pour y arriver et il faut le faire pour des personnes qui y croient. »

Le duel entre les Chiefs et les Browns aura lieu à 13 h dimanche au stade Paul Brown de Cincinnati.

Burrow doit compléter 38 passes d’ici la fin de la saison pour battre le record d’équipe chez les Bengals. Carson Palmer en avait réussi 373 en 2007.

Le quart a aussi besoin de 129 verges de gains aériens et de quatre passes de touchés pour éclipser les marques de 4293 verges de gains et 33 passes de touchés établies par Andy Dalton en 2013.