(Green Bay) Le quart des Packers de Green Bay Aaron Rodgers doit se soumettre au protocole contre la COVID-19 de la NFL et ratera le match de dimanche, contre les Chiefs de Kansas City.

Mis à jour le 3 nov. 2021
Steve Megargee Associated Press

L’entraîneur-chef des Packers, Matt LaFleur, a confirmé mercredi que Rodgers doit se soumettre au protocole de la NFL, sans préciser s’il a subi un test positif ou s’il a été vacciné.

« Je ne vais pas commencer le statut vaccinal de notre personnel », a répondu LaFleur, qui n’a pas spéculé sur la durée de l’absence de son quart.

« Je sais seulement qu’il ne sera pas là cette semaine. »

Le substitut à Rodgers est le choix de premier tour au repêchage de 2020, Jordan Love, qui n’a lancé que sept passes dans la NFL jusqu’ici. Le troisième quart des Packers est Kurt Benkert, qui fait partie de la formation d’entraînement et dont le nom a été inscrit sur la liste des joueurs ayant contracté la COVID-19 mardi.

Rodgers, joueur par excellence de la NFL en 2020, est le plus récent joueur des Packers à avoir contracté le coronavirus. Les receveurs Davante Adams et Allen Lazard ont raté la rencontre de jeudi dernier en Arizona, comme le coordonnateur à la défense, Joe Barry.

Lazard a depuis pu réintégrer la formation.

Les joueurs vaccinés qui subissent un test positif peuvent réintégrer la formation après deux tests négatifs subis à 24 heures d’écart. Les joueurs non vaccinés doivent être isolés pendant 10 jours au minimum.

Le 26 août dernier, on a demandé à Rodgers s’il avait reçu le vaccin.

« Oui, j’ai été immunisé, a-t-il déclaré. Vous savez, il y a beaucoup de conversations autour de ça à travers la ligue. Plusieurs gars ont fait des déclarations, des propriétaires aussi. Je crois que c’est une décision personnelle. Je ne vais pas juger ces gars. Certains ont été vaccinés et ont contracté la COVID. C’est un dossier intéressant qui touchera toute la saison, selon moi. »

Questionné au sujet de cette déclaration de Rodgers et de son « immunisation », LaFleur s’est fait demander si elle pouvait porter à confusion et si son quart avait été vacciné.

« C’est une excellente question pour Aaron. Je ne vais pas commenter sur ce sujet », s’est-il contenté de répondre.