Le monde du sport est parfois injuste et cruel. Drew Brees vient de le constater.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

Dans ce qui était fort probablement le dernier match de son illustre carrière, le général des Saints de La Nouvelle-Orléans a non seulement perdu son duel contre Tom Brady et les Buccaneers de Tampa Bay, 30-20, mais il a été victime de trois interceptions.

Avant le début du match, l’informateur Jay Glazer, du réseau FOX, a rapporté que Brees tirerait bel et bien sa révérence au terme de la saison actuelle. Brees, 42 ans, a déjà un contrat en poche avec la chaîne NBC pour devenir l’un de ses analystes.

La fin heureuse n’est donc pas venue pour le quart-arrière des Saints, mais le moment d’accrocher ses crampons, lui, est arrivé. En plus de ses trois interceptions, Brees n’a pas tenté une seule passe de plus de 20 verges, et la plus longue qu’il a réussie n’a été qu’un gain de 16 verges. Sa force de bras n’est tout simplement plus ce qu’elle a longtemps été.

Il faut dire que les blessures ont rendu la tâche de Brees beaucoup plus difficile. Taysom Hill et Latavius Murray n’étaient pas en uniforme, alors que l’explosif Deonte Harris a quitté la rencontre en première demie, blessé au cou. Harris avait réussi deux beaux retours de botté avant sa blessure, dont un qui s’est terminé dans la zone des buts des Bucs. Une pénalité a toutefois annulé le jeu, qui aurait donné une avance de 10-0 aux Saints.

Tom Brady n’a pas été spectaculaire, mais il a permis aux Buccaneers de marquer trois touchés et n’a commis aucune erreur coûteuse. Précisons toutefois que trois de ses passes sont venues très près d’être interceptées.

La grande confrontation entre Brady et Brees ne s’est donc pas déroulée comme on le prévoyait. Brees a fini le match avec seulement 134 verges de gains (19 en 34) et une passe de touché, tandis que Brady a réussi 18 de ses 33 passes pour 199 verges, deux touchés et aucune interception. La plus longue passe de la partie a été celle qu’a lancée Jameis Winston, le réserviste des Saints, pour un touché de 56 verges à Tre’Quan Smith, qui a marqué les deux touchés des siens.

Comme son quart-arrière, l’ailier rapproché Jared Cook a connu un match qui l’a sûrement empêché de bien dormir. Antoine Winfield fils lui a fait perdre le ballon, qui a été récupéré par Devin White, et c’est vers lui que Brees a lancé le ballon sur sa troisième interception, qui a essentiellement mis fin au match. Cook a donc été impliqué dans deux des quatre revirements des Saints.

Alvin Kamara n’a pas disputé son meilleur match, mais a tout de même totalisé 105 verges d’attaque. En revanche, le receveur Michael Thomas a été blanchi, ce qui est difficile à croire.

Le porteur Leonard Fournette a été le meilleur joueur offensif des Bucs en gagnant 63 verges au sol et 44 par la passe. En contrepartie, Mike Evans, Antonio Brown, Rob Gronkowski et Scotty Miller n’ont capté qu’une seule passe chacun. Difficile à croire, ça aussi.

Brady et Brees ont pourtant été très bien protégés par leur ligne, alors que le seul sac de la rencontre a été réussi par Demario Davis, des Saints. Comme les lignes offensives, les défenses ont très bien joué, surtout celle des Bucs. White et Ndamukong Suh ont été particulièrement bons.

PHOTO BRYNN ANDERSON, ASSOCIATED PRESS

Tom Brady a maintenant rendez-vous avec Aaron Rodgers et le sPackers de Green Bay.

La défense des Buccaneers entreprendra maintenant sa préparation en vue de son affrontement de dimanche prochain (15 h 05) contre Aaron Rodgers et les Packers à Green Bay. Il s’agira d’une incroyable 14e finale de conférence pour Brady, mais de sa première dans la Nationale.

Il s’agira également de la toute première confrontation entre Brady et Rodgers en séries éliminatoires.

> Regardez Tom Brady s’amuser avec le fils de Drew Brees après le match

Mahomes jouera-t-il ?

Quelques heures avant le match à La Nouvelle-Orléans, dimanche, les Chiefs l’ont échappé belle à Kansas City. Victime d’une commotion cérébrale, Patrick Mahomes a quitté le match au troisième quart et a été remplacé par Chad Henne, un vétéran de 13 saisons qui n’avait jamais lancé une passe dans un match de séries.

Après avoir notamment converti quelques quatrièmes essais, Baker Mayfield et les Browns de Cleveland ont marqué un touché pour réduire l’avance des Chiefs à cinq points, 22-17, alors qu’il restait encore plus de 11 minutes à disputer. Ils semblaient alors en voie de signer une deuxième étonnante victoire de suite.

Mais la défense de Steve Spagnuolo n’a plus accordé de point et Henne a réussi quelques jeux clés dans les derniers moments, notamment une passe à Tyreek Hill en situation de quatrième essai avec moins d’une verge à franchir. Andy Reid a d’ailleurs pris une décision audacieuse sur le jeu en question, puisque les Browns auraient repris le ballon à la ligne de 50 si Henne avait raté sa passe.

Les Browns ont inscrit deux majeurs en deuxième demie après avoir été incapables de profiter de quelques belles occasions au cours des 30 premières minutes de jeu. Leur receveur Rashard Higgins a entre autres échappé et perdu le ballon à moins d’une verge de la zone payante, ce qui leur a probablement coûté sept points.

On peut également s’interroger sur la faible utilisation que les Browns ont faite de leur jeu au sol en première demie, eux qui sont rentrés au vestiaire avec un déficit de 19-3. Plutôt que de lancer le ballon aussi souvent à Nick Chubb, qui a été incapable de maîtriser plusieurs de ces passes, les Browns auraient dû lui remettre le précieux objet derrière la ligne de mêlée plus souvent. Chubb et Kareem Hunt ont fini le match avec un total de 19 courses, mais ont tout de même récolté 101 verges, une moyenne supérieure à 5 verges par course.

À la suite de leur victoire de 22-17 qui leur permettra d’accueillir la finale de la Conférence américaine pour la troisième année de suite (dimanche à 18 h 40), la grande question dans le camp des Chiefs est bien sûr l’état de santé de Mahomes.

PHOTO CHARLIE RIEDEL, ASSOCIATED PRESS

Patrick Mahomes pourra-t-il affronter les Bills de Buffalo ?

Les joueurs qui subissent une commotion cérébrale ratent généralement le match de la semaine suivante dans la NFL. Avant d’obtenir le feu vert des médecins afin de pouvoir participer au match contre les Bills de Buffalo, Mahomes devra suivre le fameux protocole des commotions cérébrales.

À quel point la présence de Mahomes est-elle importante pour le succès des Chiefs ? S’il est en mesure de jouer, les Chiefs seront favoris par quatre points pour l’emporter, selon les maisons de jeux et autres casinos virtuels. Si Mahomes doit s’absenter, ce sont plutôt les Bills qui seront favoris par deux points.