(Costa Mesa) Les Chargers de Los Angeles ont montré la porte de sortie à l’entraîneur Anthony Lynn, moins de deux saisons après avoir mené l’équipe en ronde éliminatoire de section dans l’Association américaine.

Associated Press

Lynn est le sixième entraîneur de la NFL congédié cette saison, après Bill O’Brien des Texans de Houston, Dan Quinn des Falcons d’Atlanta, Matt Patricia des Lions de Detroit, Adam Gase des Jets de New York et Doug Marrone des Jaguars de Jacksonville.

Les Chargers ont remporté leurs quatre derniers matchs pour compléter la saison avec une fiche de 7-9, mais ça n’a pas suffi pour sauver le poste de Lynn.

« Je ne suis pas certain qu’il y ait une autre personne dans cette ligue plus respectée en tant qu’être humain qu’Anthony, a reconnu le propriétaire Dean Spanos dans un communiqué. Il s’agit d’une entreprise axée sur les résultats, et en termes simples, les résultats des deux dernières années sont en deçà des attentes. »

Embauché par les Chargers en janvier 2017, Lynn a été le premier entraîneur-chef noir de l’histoire de la concession. Il a compilé un palmarès de 34-32 avec l’équipe, mais seulement de 12-20 au cours des deux dernières saisons. Il restait un an à son contrat.

Les Chargers ont entrepris la saison avec quatre défaites lors de la première saison de Lynn en 2017, mais ils ont terminé avec une fiche de 9-7 après avoir remporté six de leurs sept derniers matchs. Cela a servi de tremplin pour 2018 alors que les Chargers ont présenté un dossier de 12-4, à égalité pour la meilleure fiche de l’Association américaine. Ils ont défait les Ravens de Baltimore au premier tour éliminatoire avant de s’incliner contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre au tour suivant.

Ils ont toutefois été incapables de répéter ces succès. Ils ont un dossier de 7-16 depuis le début de la saison dernière dans des matchs décidés par huit points ou moins.

Les Chargers sont aussi devenus la première équipe de l’histoire de la NFL à gaspiller une avance d’au moins 16 points lors de quatre matchs consécutifs plus tôt cette saison. Une défaite de 31-30 le 1er novembre à Denver est survenue alors qu’ils détenaient une avance de 24-3 à mi-chemin au troisième quart, pour finalement perdre au dernier jeu du match.