(Montréal) Patrick Mahomes et les Chiefs de Kansas City ont surmonté quelques ratés pour battre les Dolphins de Miami 33-27, dimanche, pour signer un cinquième titre consécutif de la section Ouest de l’Association Américaine.

The Associated Press

Les Chiefs ont été victimes de quatre revirements, d’un sac qui a engendré une perte de 30 verges et à un certain moment dans la rencontre, ils tiraient de l’arrière par 10 points.

Mahomes a lancé trois interceptions pour son premier match de plus d’une interception en plus de deux ans, mais il a amassé 393 verges aériennes. Les Chiefs (2-1) ont gagné une huitième partie de suite.

Tyreek Hill a couru entre la défensive des Dolphins et derrière elle pour un touché au sol de 32 verges et un majeur sur réception de 44 verges.

Travis Kelce a réussi huit attrapés pour des gains de 136 verges et un touché. Mecole Hardman a ajouté un majeur à la suite d’un retour de botté de dégagement de 67 verges et la défensive des Chiefs a mené la vie dure au quart recrue des Dolphins Tua Tagovailoa. Chris Jones a d’ailleurs plaqué Tagovailoa dans la zone des buts pour un touché de sûreté qui procurait une avance de 30-10 à son équipe.

La formation de Kansas City a obtenu une 12e victoire, à une seule de son record, pour une troisième saison de suite, ce qui constitue la plus longue séquence de l’histoire de l’équipe. Les Chiefs ont aussi établi un record d’équipe avec une 10e victoire consécutive à l’étranger.

« Je suis heureux que nous ayons gagné et que nous quittions ce stade, a mentionné l’entraîneur-chef des Chiefs, Andy Reid. C’est une bonne équipe de football. »

Les Dolphins (8-5) ont vu leurs espoirs de participer aux séries prendre un coup en raison d’une deuxième défaite à leurs neuf dernières sorties.

« Leur équipe est explosive et ils ont connu une bonne séquence, a indiqué l’entraîneur-chef des Dolphins, Brian Flores. Ç’a été une poussée rapide. Ils sont bâtis de cette façon. Nous avons regagné notre calme et j’ai trouvé que nos joueurs ont fait du bon travail par la suite. Nous avons été capables de revenir dans le match. »

Tagovailoa a lancé deux passes de touché à Mike Gesicki et pour des gains de 316 verges, mais il a aussi été victime de sa première interception en carrière dans la NFL. Elle est survenue à sa 154e tentative de la saison par la voie des airs.

Ce fut le seul revirement des Dolphins, qui ont vu leur défensive récupérer le ballon à quelques reprises. Xavien Howard a notamment réalisé une interception dans un cinquième match de suite.

Outre ses trois interceptions, qui ont fait grimper son total de la saison à cinq, Mahomes a aussi été plaqué par Jerome Baker pour un sac de 30 verges, le plus long de la NFL en cinq ans.

PHOTO JASEN VINLOVE, USA TODAY SPORTS

Les Chiefs ont toutefois orchestré des séries offensives de 75 et 72 verges au deuxième quart qui se sont conclues par un majeur. Ils ont transformé un retard de 10-0 en une avance de 14-10 à la demie.

Il s’agissait d’une deuxième remontée consécutive des Chiefs au Hard Rock Stadium, où ils ont gagné le Super Bowl en février malgré deux interceptions de Mahomes.

« Nous avons gagné le Super Bowl ici et nous venons de signer un titre de section. On dirait que chaque fois que nous quittons ce stade, nous avons accompli quelque chose, a déclaré Mahomes. Le point négatif, c’est qu’on dirait que j’ai la moitié de mes interceptions dans ce stade. »

Tagovailoa a lui aussi dirigé deux poussées offensives de 80 et 75 vers pour réduire l’écart à six points avec 4 : 25 à écouler au quatrième quart. Les deux équipes se sont échangé un placement avant que les Chiefs récupèrent un botté court pour sceller l’issue de l’affrontement.

« Nous avons eu plusieurs occasions en attaque, a observé Tagovailoa. Je n’ai pas été en mesure d’exécuter les jeux. C’est le résultat. Nous avons manqué de temps. »

Titans 31 — Jaguars 10

PHOTO STEPHEN B. MORTON, ASSOCIATED PRESS

Geoff Swaim (87) célèbre son touché inscrit en deuxième demie avec ses coéquipiers.

Derrick Henry a amassé 215 verges par la course et inscrit deux touchés, en route vers la meilleure performance de sa carrière en cinq escales dans sa région natale, et les Titans du Tennessee ont facilement vaincu les Jaguars de Jacksonville 31-10.

Les Jaguars (1-12) ont ainsi subi un 12 revers consécutif.

Pour Henry, il s’agit d’un quatrième match cette saison avec au moins 200 verges au sol et deux touchés. Ce tour de force lui a permis d’effacer le record que se partageaient trois membres du Temple de la renommée du football, soit Jim Brown, Barry Sanders et LaDainian Tomlinson.

Henry a aussi franchi le cap des 100 verges lors d’un neuvième match de suite à l’étranger, soit un de moins que le record de Sanders, réalisé à compter de la fin de 1996 et jusqu’en 1997.

Henry n’avait jamais réussi à se mettre en évidence dans un stade situé à environ 40 km de sa ville natale de Yulee. Lors de ses quatre premiers matchs devant sa famille et ses amis, il avait été limité à des gains de 13, 92, 57 et 44 verges.

La première demie n’était pas terminée, dimanche, qu’il avait largement surpassé ces statistiques. Pendant les 30 premières minutes de jeu, Henry avait accumulé 170 verges en dix courses, incluant un touché sur un sprint de 36 verges.

Il a ajouté un majeur sur une course de 47 verges tôt au troisième quart, et les Titans (9-4) ont fait un pas de plus vers une qualification en vue des séries éliminatoires.

Cowboys 30 — Bengals 7

PHOTO KATIE STRATMAN, USA TODAY SPORTS

Andy Dalton

Andy Dalton a été suffisamment bon à son retour à Cincinnati, lançant deux passes de touché pour aider les Cowboys de Dallas à vaincre les Bengals 30-7, dimanche.

Les Bengals ont largement contribué à la réussite de leur ancien quart, qui participait à un premier match au Paul Brown Stadium depuis qu’il a été mis de côté par l’équipe avant le début de la saison.

Les Bengals ont commis des échappés lors de leurs trois premières séries à l’attaque, l’un d’eux étant ramené jusque dans la zone des buts pour un touché. Ces bourdes ont permis aux Cowboys (4-9) de marquer 17 points en première demie.

C’est tout ce dont ils ont eu besoin pour demeurer au plus fort de la bataille dans la faible section Est de l’Association nationale.

Ce retour de Dalton, quart partant chez les Bengals pendant neuf saisons, représentait l’intrigue principale en prévision d’un match mettant aux prises deux équipes durement touchées par les blessures, et dont les saisons sont pratiquement perdues.

Dalton s’est avéré efficace, complétant 16 de ses 23 passes pour des gains de 185 verges. Il a lancé une passe de touché à Amari Cooper au deuxième quart et a rejoint Tony Pollard sur une distance de sept verges pour un autre alors qu’il restait deux minutes au temps réglementaire.

Les Bengals (2-10-1), dont l’attaque est aux prises avec d’énormes difficultés depuis la blessure à un genou au quart recrue Joe Burrow, le 22 novembre, se sont creusé un trou tôt dans le match. Ils ont été incapables d’en sortir.

Lors de la première série offensive des Bengals, le demi Giovani Bernard a commis son premier échappé en 830 courses, ce qui a mené à un placement des Cowboys.

Les Bengals avançaient lors de leur série suivante lorsque le demi Trayveon Williams a perdu la maîtrise du ballon. Le secondeur Aldon Smith l’a récupéré et a parcouru les 78 verges qui le séparaient de la zone des buts.

Lors de la troisième séquence de Bengals, le receveur Alex Erickson a lui aussi perdu le ballon à la suite d’une remise. Les Cowboys ont repris le ballon et orchestré une poussée de 53 verges qui s’est terminée par le touché de Cooper.

Vikings 14 — Buccaneers 26

PHOTO KIM KLEMENT, USA TODAY SPORTS

Tom Brady

Tom Brady a accumulé des gains de 196 verges par la passe et lancé deux passes de touché et les Buccaneers de Tampa Bay ont amélioré leurs chances de participer aux séries éliminatoires à la suite d’un gain de 26-14 face aux Vikings du Minnesota.

Brady a complété des passes de touché de 48 verges à Scotty Miller et de deux verges à Rob Gronkowski, permettant aux Buccaneers de se relever après deux revers consécutifs à domicile.

Ronald Jones a inscrit un touché sur un jeu d’une verge et Ryan Succop a ajouté des placements de 18 et de 48 verges.

Les Buccanneers (8-5) avaient perdu trois matchs sur quatre contre des équipes aspirantes à des titres de section avant de profiter d’un congé la semaine dernière. Deux de ces défaites sont survenues aux mains des Rams de Los Angeles et des Chiefs de Kansas City, par des scores identiques de 27-24.

Les Buccaneers ont amorcé le duel au sixième rang du classement de l’Association nationale, avec les Vikings (6-7) soufflant dans leur cou après avoir gagné cinq parties sur six.

Les Buccaneers ont réussi six sacs du quart contre Kirk Cousins. Le dernier a provoqué un revirement, dans les dernières minutes du match, qui a mis fin à toute probabilité de remontée.

Cousins a complété 24 de ses 37 passes pour des gains de 225 verges, un touché et aucune interception. Le demi offensif Dalvin Cook a ajouté 102 verges sur 22 courses mais les chances des Vikings de l’emporter ont été contrecarrées par une autre médiocre performance du botteur Dan Bailey, qui a raté une transformation et trois tentatives de placements.

Texans 7 — Bears 36

PHOTO NAM Y. HUH, ASSOCIATED PRESS

David Montgomery (à gauche) et Mitchell Trubisky ont combiné leurs efforts pour une course menant à un touché en première demie.

Mitchell Trubisky a lancé trois passes de touché et les Bears de Chicago ont écrasé les Texans de Houston 36-7 pour mettre fin à une série de six revers.

David Montgomery a réussi un touché au sol de 80 verges lors du premier jeu offensif des Bears et la troupe de Chicago a stoppé sa pire séquence d’insuccès depuis 2002.

Les Bears (6-7) ont réussi sept sacs aux dépens de Deshaun Watson, dont un touché de sûreté de Khalil Mack. Il s’agissait du plus haut total de sacs contre le quart des Texans depuis le début de sa carrière.

Trubisky a malmené les Texans (4-9) lors de la première demie, lançant trois passes de touché pour guider les Bears vers une avance de 30-7.

Contre une des pires défensives de la NFL, Trubisky a complété 24 de ses 33 passes pour des gains de 267 verges. Il a obtenu une cote d’efficacité de 126,7, à son troisième départ depuis qu’il a pris la relève de Nick Foles.

Montgomery a égalé la quatrième plus longue course de l’histoire de l’équipe et il a conclu la rencontre avec 113 verges en 11 courses.

Le receveur des Bears Allen Robinson a capté neuf ballons pour des gains de 123 verges, égalant son sommet de la saison. Il a atteint le plateau des 1000 verges pour une deuxième saison consécutive.

Cardinals 26 — Giants 7

PHOTO BILL KOSTROUN, ASSOCIATED PRESS

Haason Reddick réussit l'un de ses cinq sacs aux dépens de Colt McCoy.

Haason Reddick a établi un record d’équipe avec cinq sacs et trois échappés provoqués et les Cardinals de l’Arizona ont vaincu les Giants de New York 26-7.

Kyler Murray a lancé une passe de touché pour les Cardinals (7-6), qui ont mis fin à une séquence de trois défaites pour revenir dans le portrait des séries dans l’Association Nationale.

Les Giants (5-8) ont accueilli le retour au jeu du quart Daniel Jones, mais ils ont vu leur séquence de quatre victoires être freinée.

Mike Nugent a ajouté quatre placements, ses premiers en plus d’un an, tandis que Kenyan Drake a inscrit un touché d’une verge pour les Cardinals, qui n’ont signé qu’une deuxième victoire en six parties.

La formation de l’Arizona a terminé l’affrontement avec huit sacs. Reddick a brisé le record de quatre sacs et demi établi le 18 décembre 1983 par Curtis Greer, contre les Eagles de Philadelphie.

Murray a complété 24 de ses 35 passes pour des gains de 244 verges et il a porté le ballon 13 fois pour des gains de 47 verges. Son receveur étoile DeAndre Hopkins a saisi neuf ballons pour des gains de 136 verges.

Jones a réussi 11 de ses 21 tentatives par la passe pour des gains de 127 verges. Il a échappé le ballon deux fois, notamment lors de la première séquence offensive des Giants. Il a été victime de six sacs avant de céder sa place à Colt McCoy.

Broncos 32 — Panthers 27

PHOTO BRIAN BLANCO, ASSOCIATED PRESS

Drew Lock

Drew Lock a accumulé 280 verges par la passe et édité un sommet personnel en carrière en complétant quatre passes de touché, et les Broncos de Denver ont tenu le coup pour finalement vaincre les Panthers de la Caroline 32-27.

Lock a lancé des passes de touché de 49 et de 37 verges à la recrue KJ Hamler. Il en a complété deux autres à Nick Vannett et à Tim Patrick pour aider les Broncos à mettre fin à une série de deux défaites.

Diontae Spencer a ajouté son premier touché en carrière à la suite d’un retour de botté de dégagement de 83 verges.

Les Broncos (5-8) ont réussi quatre sacs aux dépens du quart Teddy Bridgewater, dont un par Dre’Mont Jones lors de la dernière série offensive des Panthers, à l’issue de laquelle ils ont été arrêtés après avoir été incapables de convertir un quatrième essai.

Dans la défaite, la septième des Panthers (4-9) à leurs huit dernières sorties, Bridgewater a récolté 283 verges par la voie des airs.

Le deuxième touché au sol de Mike Davis a permis aux Panthers de réduire l’avance des Broncos à 32-25 avec 3 : 26 à écouler au temps réglementaire.

Les Panthers se sont ensuite déployés comme s’ils allaient tenter un botté court mais ont plutôt effectué un botté plus long qui a refoulé les Broncos à leur ligne de sept verges.

Les Broncos ont été arrêtés après seulement trois jeux et redonné le ballon aux Panthers avec 2 : 48 au cadran. Les espoirs de victoire des Panthers ont pris fin lorsque Curtis Samuel a été plaqué à court d’un premier essai lors d’un quatrième jeu et huit verges à franchir.