(Nashville) Les Browns de Cleveland auront bientôt un aperçu de leur place dans l’échiquier de l’Association américaine. C’est la même chose pour les Titans du Tennessee.

Teresa M. Walker
Associated Press

Les Titans représentent le prochain test pour les Browns (8-3), qui ont une seule victoire contre une équipe avec une fiche présentement au-dessus de la barre des ,500. Les sept autres victoires des Browns ont été acquises aux dépens d’équipes de la faible section Est de la Nationale, des trois rivaux de section des Titans dans la section Sud de l’Américaine et des Bengals de Cincinnati, à deux reprises.

« C’est le niveau que vers lequel nous travaillons. Nous sommes rendus ici, a dit le quart des Browns Baker Mayfield. Nous sommes au cœur de la course et c’est à nous de saisir notre chance. »

Les Browns connaissent leur meilleur début de campagne depuis 1994 et visent une première participation aux éliminatoires depuis 2002. Ils ont gagné leurs trois derniers matchs, arrachant des victoires aux Eagles de Philadelphie, aux Texans de Houston et aux Jaguars de Jacksonville.

Les Titans (8-3) sont de retour au sommet de la section Sud de l’Américaine après des victoires contre les Ravens de Baltimore et les Colts d’Indianapolis. Ils visent un premier titre de section depuis 2008.

Ils veulent éviter un effondrement et prouver qu’ils ont leur place parmi l’élite de l’Association américaine. Ils ont écrasé les Browns 43-13 à Cleveland en début de campagne en 2019, mais ils avaient ensuite confirmé leur participation aux éliminatoires en gagnant leur dernière rencontre en saison régulière.

« Je veux que nous ayons la mentalité du chasseur, et non de la proie, à chaque semaine, peu importe ce que dit notre fiche », a déclaré l’entraîneur-chef des Titans, Mike Vrabel.

Le duel mettra en vedette deux des meilleures attaques au sol de la NFL. Les Browns dominent le circuit avec une récolte moyenne de 161,4 verges de gains au sol par match grâce aux efforts de Nick Chubb et Kareem Hunt. Les Titans suivent au deuxième rang, alors que Derrick Henry vise une deuxième couronne de suite au chapitre des verges de gains au sol à travers le circuit. Il a devancé Chubb par 46 verges en 2019.

« Ce sera une bonne confrontation », a reconnu Henry.

Henry a connu ses meilleurs moments en carrière en décembre. Depuis qu’il a été repêché en 2016, personne n’a amassé plus de verges de gains au sol ou marqué plus de touchés au sol en décembre que Henry, qui a récolté 1511 verges de gains et 18 touchés.

Il a amassé au moins 100 verges de gains au sol à ses trois derniers matchs, dont 178 la semaine dernière. Il domine la NFL au chapitre des gains au sol avec 1257 verges.

« Sa constance est très impressionnante, a souligné le quart des Titans Ryan Tannehill. Il peut jouer de manière physique à chaque semaine. Même s’il encaisse des coups, rien ne l’ébranle. »

La défensive des Browns pourra compter sur des renforts pour tenter de freiner Henry. Myles Garrett sera de retour au jeu après avoir raté deux matchs en raison de la COVID-19.

Garrett dominait la NFL au chapitre des sacs avant de se retrouver sur la touche.