Après les rencontres de la prochaine semaine, chacune des 32 équipes aura disputé 12 matchs, soit les trois quarts de leur calendrier. Alors que la course pour le premier rang de la conférence Américaine se fera entre les Chiefs et les Steelers, au moins plusieurs équipes peuvent encore réalistement viser la première place du côté de la Nationale. Avant la dernière ligne droite, voici donc notre état des forces.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

1- Chiefs (10-1)


Opposés à une défense qui est parmi les plus étanches de la ligue contre la course, les Chiefs n’ont presque pas utilisé leur jeu au sol dimanche dernier face aux Buccaneers (50 passes et 20 courses, dont quatre trottes impromptues de Patrick Mahomes).

2- Steelers (11-0)


Oui, les Steelers demeurent invaincus, mais ils ne méritent pas le premier rang à la suite de leur match de mercredi contre les Ravens, qui jouaient sans la moitié de leur équipe en raison de l’éclosion de COVID-19 qui les a frappés. Notamment, Eric Ebron, Diontae Johnson et Chase Claypool ont tous manqué de concentration et échappé plusieurs passes précises de Ben Roethlisberger. S’ils jouaient de cette façon contre Kansas City, les Steelers perdraient par 20 points.

3- Saints (9-2)


À court terme, les Saints peuvent gagner avec Taysom Hill comme quart-arrière. Mais il semble assez évident que Hill est à son meilleur lorsqu’il contribue de plusieurs façons différentes. Il ne sera probablement pas la solution à long terme lorsque Drew Brees prendra sa retraite.

4- Packers (8-3)


Bon an, mal an, la ligne offensive des Packers fait partie des plus efficaces du circuit. Le bloqueur à gauche, David Bakhtiari, qui a récemment signé une prolongation de contrat de 92 millions pour quatre ans, est l’as du quintette, mais toute l’unité joue bien.

5- Seahawks (8-3)


Les trois prochains matchs des Seahawks seront contre les deux équipes de New York et Washington. Ils devraient donc être en très bonne position dans la course pour le premier rang de la Nationale. C’est important, pas tant pour avoir l’avantage du terrain, mais pour le congé au premier tour éliminatoire. Seule l’équipe qui terminera première dans sa conférence en obtiendra un.

6- Titans (8-3)


À sa troisième campagne, le secondeur extérieur Harold Landry III continue de s’améliorer. L’ancien choix de deuxième tour a notamment réussi un sac important lors des deux derniers matchs des Titans, des victoires contre les Ravens et les Colts qui leur ont donné le contrôle de la division Sud de l’Américaine.

7- Bills (8-3)


Alors que certaines jeunes équipes n’ont manifestement pas encore appris à gagner des matchs qu’elles devraient normalement gagner – les Raiders et les Cardinals en sont deux exemples –, ce n’est plus le cas des Bills. Cette constance est ultimement ce qui différencie les équipes de l’élite de celles qui sont bonnes, sans plus.

8- Rams (7-4)


Les Rams seraient au plus fort de la course pour le premier rang dans la Nationale s’ils n’avaient pas été surpris par les 49ers à deux occasions. C’est la deuxième année de suite que les Rams sont balayés par les Niners.

9- Colts (7-4)


Le plaqueur DeForest Buckner (COVID-19) n’a pas joué contre les Titans et les Colts se sont ressentis de son absence. Derrick Henry a fini le match avec 178 verges au sol et trois touchés. Selon ESPN, les Colts ont accordé 100 verges au sol à un porteur seulement trois fois depuis la 15e semaine de la saison de 2017. C’était contre Henry les trois fois.

PHOTO WADE PAYNE, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Derrick Henry, des Titans du Tennessee

10- Buccaneers (7-5)


Comme c’est presque toujours le cas lorsqu’une équipe greffe une collection de nouveaux joueurs à son alignement, il semble y avoir très peu de chimie chez les Bucs. Le football étant un sport d’émotion et l’ultime sport d’équipe, le talent ne suffit pas.

11- Dolphins (7-4)


Brian Flores est catégorique lorsqu’il est question de Tua Tagovailoa. S’il est en santé, le jeune quart reprendra son poste de partant. C’est la meilleure façon d’éviter une controverse de quarts.

12- Browns (8-3)


Les Browns ont une belle fiche et sont assurés de jouer pour une moyenne de ,500 ou plus pour la première fois depuis 2007 (10-6). Mais ils devront vaincre un poids lourd avant d’être considérés comme des aspirants légitimes.

13- Ravens (6-5)


Sans plusieurs de leurs meilleurs effectifs, dont Lamar Jackson, les Ravens ont joué vaillamment, mercredi, mais ont tout de même subi une quatrième défaite à leurs cinq derniers matchs. Quatre de leurs cinq dernières parties seront contre les Cowboys, les Jaguars, les Bengals et les Giants, alors les probabilités que les Ravens participent aux éliminatoires sont encore bonnes malgré leur mauvaise séquence.

14- Cardinals (6-5)


Kyler Murray s’est fait embouteiller par Bill Belichick et la défense des Patriots (170 verges par la passe et 31 au sol), la preuve que le jeune quart en a encore beaucoup à apprendre.

15- 49ers (5-6)


Si cette équipe parvient à accéder aux éliminatoires, personne ne voudra l’affronter. Surtout qu’elle n’aurait alors absolument rien à perdre.

16- Patriots (5-6)


Afin de participer aux séries, les Patriots devront probablement gagner leurs cinq derniers matchs. Ils disputeront leurs deux prochains à Los Angeles contre les Chargers et les Rams avant d’affronter leurs trois rivaux de division (Dolphins, Bills et Jets).

17- Raiders (6-5)


Les Raiders ont oublié de se présenter à Atlanta, mais leur cuisant revers aux mains des Falcons pourrait s’avérer utile : on peut présumer qu’ils ne prendront plus aucune équipe à la légère. Les Raiders visiteront les Jets avant d’accueillir les Colts, les Chargers et les Dolphins, puis termineront leur saison à Denver contre les Broncos.

18- Vikings (5-6)


Dalvin Cook a marqué 13 touchés au sol et Adam Thielen en a ajouté 11 par la passe. C’est toutefois la recrue Justin Jefferson qui mène l’équipe avec 52 attrapés et 918 verges par la voie des airs. Même si leur ancien receveur Stephon Diggs connaît toute une saison à Buffalo, les Vikings ne regrettent sûrement pas la transaction qui leur aura ultimement permis de repêcher Jefferson.

PHOTO ANTHONY SOUFFLE, ARCHIVES STAR TRIBUNE

Justin Jefferson, des Vikings du Minnesota

19- Falcons (4-7)


S’ils n’avaient pas laissé filer des avances confortables et qu’ils avaient gagné quelques matchs de plus en début de saison, les Falcons seraient au plus fort de la lutte pour une place au deuxième rang. La défense joue étonnamment bien depuis le congédiement de Dan Quinn, elle qui a réussi cinq revirements et autant de sacs, dimanche dernier, contre les Raiders.

20- Washington (4-7)


L’équipe de Ron Rivera est peut-être la meilleure de la triste division Est de la Nationale, mais son calendrier pourrait l’empêcher de finir au premier rang. Washington affrontera Pittsburgh, San Francisco et Seattle lors de ses trois prochains matchs.

21- Texans (4-7)


Réalise-t-on jusqu’à quel point Deshaun Watson est bon ? À sa quatrième saison, son coefficient d’efficacité en carrière est de 103,6. Il devra toutefois se passer de William Fuller pour le reste de la saison. Le receveur a été suspendu pour six matchs après avoir échoué à un test antidopage.

22- Giants (4-7)


Les Giants occupent le premier rang de leur division à égalité avec Washington grâce à leurs trois victoires consécutives, mais Daniel Jones pourrait devoir s’absenter, dimanche, contre les Seahawks. Le quart-arrière est blessé à un ischiojambier et sera remplacé par le vétéran Colt McCoy s’il ne peut jouer.

23- Panthers (4-8)


Les Panthers ont perdu cinq de leurs six derniers matchs, mais il y a tout de même des points positifs qui ressortent, dont le jeu de la recrue Jeremy Chinn. Un demi de sûreté sélectionné avec le dernier choix du deuxième tour en avril dernier, Chinn mène l’équipe avec 87 plaqués et a écrit une page d’histoire en devenant le premier joueur depuis le début de l’ère du Super Bowl a marqué deux touchés après avoir récupéré des échappés dans le même match, dimanche dernier. Et il l’a fait en l’espace de 10 secondes de jeu !

24- Chargers (3-8)


Tyrod Taylor a décidé de ne pas déposer de grief contre les Chargers ou le médecin de l’équipe qui lui avait accidentellement perforé un poumon en septembre. Justin Herbert a remplacé Taylor et ce dernier n’a plus jamais revu son poste de partant.

25- Bears (5-6)


On disait que la profondeur des ailiers espacés disponibles au repêchage de 2020 était exceptionnelle et Darnell Mooney en est une preuve. Mooney a été le 25e ailier espacé choisi et le 173e joueur au total. Il a 36 attrapés et a été l’un des rares bons joueurs offensifs des Bears cette saison.

26- Broncos (4-7)


Les Broncos retrouveront leurs quarts-arrières, dimanche soir contre les Chiefs, mais la vraie question est de savoir s’ils ont leur quart d’avenir. Drew Lock est-il la solution à long terme ou pas ? Il aura un mois pour prouver que les Broncos ont effectivement déjà leur homme.

PHOTO JACK DEMPSEY, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Drew Lock, des Broncos de Denver

27- Eagles (3-7-1)


Joueur défensif par excellence de la LCF en 2017, Alex Singleton se débrouille plutôt bien dans la NFL. L’ancien secondeur des Stampeders de Calgary mène les Eagles avec 65 plaqués, dont un sac, a réussi une interception pour un touché, et a recouvré un échappé.

28- Cowboys (3-8)


Cette équipe est incapable de jouer deux bons matchs de suite. Quelques jours après avoir surpris les Vikings au Minnesota grâce à ce qui a peut-être été leur meilleure performance de la saison, les Cowboys ont été complètement dominés par une équipe qui avait une fiche de 3-7 (Washington). On le répète, il n’y a pas assez de leaders au sein de ce club.

29- Bengals (2-8-1)


Tee Higgins est un autre receveur de première année qui s’illustre. L’ailier espacé de 21 ans a capté 48 passes pour 673 verges et cinq touchés. Higgins et Tyler Boyd (72 attrapés pour 725 verges et trois touchés), qui est âgé de 26 ans, devraient former une bonne paire de receveurs pendant plusieurs années.

30- Lions (4-7)


Il restera deux autres années au contrat actuel de Matthew Stafford, qui aura 33 ans la saison prochaine. Le moment ne serait-il pas bien choisi pour un changement, autant pour Stafford que les Lions ?

31- Jaguars (1-10)


Les Jaguars ont annoncé que Doug Marrone conserverait son poste d’entraîneur-chef jusqu’à la fin de la saison, mais l’organisation procédera fort probablement à un changement en janvier, elle qui a congédié son directeur général Dave Caldwell, dimanche dernier.

32- Jets (0-11)


Si les Jets ont le premier choix du repêchage et que Trevor Lawrence décide de rester dans la NCAA, opteront-ils pour Justin Fields ? Le joueur d’Ohio State est considéré comme le deuxième meilleur quart disponible par une majorité d’experts.