(Jacksonville) Les artisans de la plus récente victoire des Steelers de Pittsburgh tenaient à passer à la postérité.

Mark Long Associated Press

Les joueurs de la défensive des Steelers se sont réunis dans la zone des buts après chaque revirement – quatre au total – et se sont laissé photographier. Certaines des célébrations étaient planifiées, d’autres impromptues, la plupart risibles.

Chacune d’entre elles était pleinement méritée.

Ben Roethlisberger et ses coéquipiers offensifs n’ont nullement été offusqués de partager les réflecteurs pendant la dégelée de 27-3 que les Steelers ont servie aux Jaguars de Jacksonville dimanche. Après tout, il s’agissait de la plus récente performance de qualité de la défensive, et de sa meilleure de la saison.

Terrell Edmunds et Minkah Fitzpatrick ont réussi deux interceptions chacun et les Steelers ont démoli les pauvres Jaguars (1-9) pour porter leur fiche à 10-0 pour la première fois de leur histoire.

« Ils sont plaisants à regarder », a déclaré Roethlisberger. « Ils provoquent des revirements et nous redonnent le ballon. »

Le quart recrue Jake Luton a semblé perdu pendant la majeure partie de la journée contre une défensive qui a concédé 206 verges mais qui n’a réussi que deux sacs, même si Bud Dupree et T. J. Watt ont dominé la ligue à l’attaque des Jaguars.

Luton a complété 16 passes en 37 tentatives pour des gains de 151 verges, avec quatre interceptions et d’autres passes qui sont venues près de compléter leur trajectoire dans les mains de rivaux.

« Peu importe ce qui est arrivé lors du jeu précédent, il faut passer au suivant », a déclaré Luton.

« Peu importe ce qui est arrivé la dernière fois, vous ne pouvez pas vous permettre de laisser le tout vous déranger. C’est l’état d’esprit que j’essaie d’avoir. Malheureusement, ça n’a été qu’une succession de mauvais jeux et je ne peux pas permettre que ça se produise. Je dois l’oublier et passer au jeu suivant. »

Le point tournant est survenu vers la fin du deuxième quart.

Alors que les Jaguars accusaient un recul de 10-3 et progressaient vers un possible touché, Tyson Alualu, un ancien joueur de ligne défensive des Jaguars, a fait dévier une passe de Luton à la ligne de mêlée.

Fitzpatrick l’a intercepté à la ligne de deux verges et a effectué un retour de 37 verges.

Quelques jeux plus tard, Roethlisberger a repéré Diontae Johnson le long de la ligne de côté, sur le flanc gauche. En sautant dans les airs, Johnson a réussi à saisir la passe de son quart, après avoir jonglé avec le ballon, à la ligne d’une verge des Jaguars.

Cet attrapé a mené au touché par la course de Benny Snell.

Les Steelers n’ont plus jamais été menacés.

« Nous avons accompli le travail aujourd’hui », a analysé l’entraîneur-chef Mike Tomlin.

« Nous avons atteint nos objectifs. Ça n’a pas été parfait, mais rien n’est parfait chez nous, sauf notre dossier. Nous en avons parlé ouvertement hier (samedi) soir. Nous voulons le conserver de la bonne manière. »

Les Steelers ont commencé lentement, devant se contenter de tentatives de bottés de précision (un réussi, l’autre raté), et n’ont pas été très efficaces au troisième quart.

Mais ils ont été assez efficaces pour vaincre les Jaguars, qui ont égalé un record d’équipe avec un neuvième revers de suite.

« Ç’a été une journée difficile », a noté l’entraîneur-chef Doug Marrone.

« Nous sommes tous déçus. Cette équipe fait tout son possible. Je n’ai aucun reproche (à faire). […] C’est certain que la fiche est mauvaise. Je le vois bien. J’aimerais pouvoir faire quelque chose pour eux. Ils vont jouer pour eux et pour les instructeurs. Nous allons nous assurer que nous faisons notre travail. »