(Minneapolis) Matt Blair, l’un des plus grands secondeurs de l’histoire des Vikings du Minnesota, est décédé. Il était âgé de 70 ans.

The Associated Press

Son décès a été annoncé par les Vikings. Blair, qui a pris part à six Pro Bowls et deux Super Bowls, souffrait de démence. Il est décédé jeudi après avoir été pendant une longue période aux soins palliatifs, selon le quotidien The Star Tribune de Minneapolis.

Repêché au deuxième en 1974, Blair a passé toute sa carrière de 12 saisons avec les Vikings, de 1974 à 1985. Il a été de la formation partante de 130 des 160 matchs qu’il a disputés, amassant 1452 plaqués, le deuxième plus haut total de l’histoire du club.

Il a terminé sa carrière avec 16 interceptions, 20 échappés recouvrés et 20 bottés de dégagement, placements ou convertis bloqués.

L’impact des commotions cérébrales

Au cours d’un entretien avec The Star Tribune en 2015, Blair, alors âgé de 64 ans, s’était mis à pleurer en racontant qu’un neurologue leur avait dit, à sa femme et lui, que son début de démence était fort probablement dû à l’encéphalopathie traumatique chronique (ETC), une maladie dégénérative du cerveau liée aux commotions cérébrales. L’ETC ne peut être diagnostiquée avant le décès du patient.

Par communiqué, le propriétaire des Vikings, Mark Wilf, a déclaré : « Matt Blair a toujours été une personne marquante dans les évènements des Vikings et un grand coéquipier, même longtemps après s’être retiré. Il représentait le meilleur de ce qu’était d’être un Viking. Membre de notre cercle d’honneur, son héritage sera toujours présent au sein de cette équipe et de la communauté qu’il aimait tant. »

« Il souffrait depuis longtemps, alors j’imagine que c’est un soulagement, a pour sa part déclaré son ex-coéquipier Scott Studwell au Star Tribune. Mais c’est tout de même trop jeune. C’est un jour triste. »